Vie des métiers de la promotion
PromoRama, une mine d'informations sur la promotion
Source : PromoResearch
PromoRama,est une étude exhaustive des techniques et mécanismes promotionnels qui s'appuie sur une nomenclature experte. Celle-ci a été développée par Philippe Ingold sur la base de son expérience et de sa veille permanente du marché.
Cette nomenclature permet de classer de façon pertinente et accessible plus de 13 000 opérations de toutes natures et selon de nombreux critères : mécanismes, combinaisons d'articles, supports, avantages, dotations, enseignes, etc.
Avec cette étude vous allez :

- Accéder à une source unique dexemples dexploitation des techniques promotionnelles :
  plus de 13 000 op
érations.

- Visualiser de façon exhaustive les exploitations possibles des techniques, structurées 
 
par m
écanismes, combinaisons articles, supports, avantages, dotations, enseignes, etc.

- Découvrir des mécanismes encore peu utilisés et concevoir ainsi des opérations originales
  et diff
érenciantes.

- Développer des créations attractives et pertinentes en vous inspirant des nombreux exemples
  de la base de donn
ées.

- Valider lexistence et la faisabilité de mécanismes originaux et justifier vos recommandations
  aupr
ès de vos directions,  juristes, partenaires, clients éventuels, etc.

- Gagner un temps appréciable dans vos recherches

- Développer les compétences promo de vos équipes sur la base dune méthodologie partagée.


Téléchargez la plaquette de présentation

Demandez-nous le diaporama de présentation (9 Mo)



HighCo lance une plate-forme digitale pour gérer les E-ODR
Source : communiqué de presse - 7 avril 2015

Cette plate-forme originale présente les caractéristiques suivantes:

- Responsive design pour permettre une accessibilité et participation aux offres sur l’ensemble des appareils connectés.
- Multilingue, multidevises  pour déployer la stratégie des marques à l’échelle internationale.
- Evolutions possibles de la simple E-ODR® avec impression du collector aux offres réservées aux porteurs de cartes ou membre de programmes de fidélité.


Visualisez le slide-share

- Intégration en Iframe : les consommateurs participent aux offres ou jeux promotionnels sans quitter le site ou la fan page.

- Flexibilité des modalités de remboursement aux consommateurs : virement bancaire, coupon cagnotage, Paypal.

 

Décryptage promotion de Philippe ingold

C'est bien sûr un peu technique ! Mais répond à de vraies questions : comment faciliter l'intégration des mécanismes promotionnels dans les outils digitaux qui sont de plus en plus incontournables ? Comment lever les freins à l'utilisation de ces outils ? Comment délivrer une expérience consommateur réussie et génératrice de fidélité ?



Showroomprivé s'associe à Shopmium
Source : E-marketing - novembre 2014
Avec 4 millions d'applis chargées et 13,5 millions de visites par mois, la moitié du CA sur mobile, Showroomprivée est un des acteurs majeurs de la vente en ligne.
Shopmium est le pionnier de la m-ODR, avec aujourd'hui 1,5 M d'applis chargées.
Les deux sociétés s'associent pour installer sur Showroomprivée une appli Smart Promo, dont le principe est à priori le même que celui de Shopmium (le site SmartPromo est actuellement en construction).
Décryptage promotion de Philippe ingold

Si Shopmium, grâce à son antériorité, semble se développer de façon satisfaisante, ce n'est pas le cas de certains de ses concurrents qui ont déjà renoncé. Le nombre de téléchargements est trompeur. Plus intéressant est l'utilisation effective qui reste aujourd'hui assez faible et ne permet probablement pas encore de dégager des résultats positifs. La problématique de Shopmium est de développer cette utilisation effective. Or, un des axes possibles de développement est d'être disponible sur les applis très fréquentées. C'est le sens de cette alliance. Pour Showroomprivée, c'est en contrepartie un moyen de rendre son appli plus riche et interactive.


 
HighCo DATA et Milky créent une plate-forme de jeux Facebook
Source : communiqué de presse - 30 septembre 2014

Cette plate-forme réunit le savoir-faire des deux partenaires en matière de gestion promotionnelle, réseaux sociaux et digital. L’objectif  est de permettre aux marques d’intégrer Facebook dans leur stratégie promotionnelle.
En effet, il n’est plus possible aujourd’hui d’obliger un utilisateur Facebook à « liker » une page pour participer à un jeu. Tout l’enjeu consiste donc pour les marques à utiliser des jeux promotionnels attractifs pour recruter de nouveaux fans, optimiser l’engagement de leur communauté et construire une base de données qualifiée.
HighCo DATA apporte la garantie d’une mise en œuvre et gestion opérationnelle complète : dépôt du règlement du jeu,  paramétrage des instants gagnants,  gestion des participants, logistique des dotations (traçabilité de la livraison, …)
L’Agence Milky apporte son expertise en Social Media : accessibilité, développement en responsive design permettant un accès aux jeux sur mobile, pc et tablette).
Sont en outre proposées des mécaniques originales pour créer l’adhésion et recruter des fans : quizz, battle de photos, …

Décryptage promotion de Philippe ingold

La fin du « like gating » amène les professionnels à se reposer la question de la qualité des jeux largement proposés sur Facebook. La recherche des fans était en effet devenue une fin en soi, sans se poser la question du rôle du jeu dans la construction de la relation client. Et il faut bien dire, que les jeux proposés étaient souvent d’une banalité affligeante, au mieux un copier-coller des jeux web. La démarche de Highco Data et Milky vient donc à point nommé pour encourager une montée qualitative et adaptée aux réseaux sociaux.


 
Léonard publie un petit dico de la promotion
Source : http://www.agenceleonard.com/le-dico-de-la-promo
L'agence Léonard, par ailleurs partenaire du site vient de publier sur son site un "dico de la promo". En 25 pages très synthétiques, celui-ci fait le tour des mécanismes et supports utilisés.
Décryptage promo de Philippe ingold

Petite publication traitée sur un mode humoristique mais très précise et documentée, avec notamment les dernières mises à jour juridiques.
A conseiller aux débutants pour bien comprendre la promotion des vents, aussi aussi aux séniors qui y trouveront une information complète et parfaitement actualisée.



Fidmarques, l'appli pour fidéliser aux marques
Source : http://fidmarques.com/
Comment ça marche ? Après avoir téléchargé l'appli fidmarques, vous choisissez les cartes des marques qui vous intéressent.
Après avoir acheté les produits des marques choisies, vous prenez en photo le ticket de caisse avec l'appli. Vous cumulez alors 2 points pour chaque euro acheté. Quand vous atteignez le nombre de points indiqué par la marque, vous avez droit à une remboursement à 100 %. Ce remboursement se fait par virement ou sur Paypal.
Décryptage promotion de Philippe ingold

L'utilisation de l'appli est particulièrement simple et souple. Il suffit en effet de photographier le ticket de caisse sans scanner de codes barres comme dans les autres applications d'ODR. Une seule photo du ticket de caisse suffit à enregistrer tous les achats dans les différentes marques. Les ODR concernent plusieurs références dans chaque marque et le remboursement peut se faire également sur différentes références, en fonction du nombre de points acquis. L'offre est également simple dans son mécanisme : un remboursement 100 % uniquement, sur la base de plusieurs achats.
L'appli est particulièrement originale dans son concept et se distingue clairement des applis d'ODR existantes. Ces dernières proposent des ODR monoproduits, dans des objectifs de recrutement ou de soutien de la demande. Fidmarques s'appuie sur un mécanisme multi-produits, plus proche de la fidélisation.
L'appli lancée en avril s'appuie déjà sur un portefeuille de 18 belles marques PGC. Elle a été développée par la société Purch Ease dont la technologie propriétaire était déjà utilisée depuis 3 ans dans plusieurs applications, dont Shop Wise et Plyce.
Avec 18 marques et des remboursements à 100 %, le système est déjà très attractif pour le shopper. Pour les marques, c'est un excellent outil pour, sinon fidéliser stricto-sensu, augmenter les taux de nourriture. Reste à populariser l'outil auprès des shoppers, c'est à dire se faire une place dans l'univers très encombré des applis commerciales.

 



WinkeeMag, un magazine print pour promotionner l'e-commerce
Source : http://www.winkeemag.com/
Ce magazine gratuit distribué en boîtes aux lettres a pour objectif de faire la promotion des sites d'e-commerce, en diffusant notamment des codes promotionnels exclusifs.
Première parution prévue fin aout. Le rythme devrait être mensuel.
La diffusion sera dans un premier temps de 1 M d'exemplaires, majoritairement en secteur périurbain, en s'appuyant sur les bases de données Mediaprism.
Bon point : un taux de mémorisation  élevé : 38 % (17 % en TV, 6 % en affichage 4X3, 5 % en radio).
Décryptage promotion de Philippe ingold

On peut être étonné ce recours à un média traditionnel pour faire la promotion des e-marchands, notamment chez les nouvelles générations ayant été élevées avec une souris dans la main. Mais le développement du e-commerce passe beaucoup par le recrutement de nouveaux clients dans des cibles plus âgées et familiales, disposant d'un pouvoir d'achat élevé et sensibles aux promotions.
La promotion des ventes n'est pas faite pour faire profiter les clients acquis d'effets d'aubaine mais pour développer les ventes par acquisition de nouveaux clients ou d'augmentation du panier moyen. Il est donc tout à fait pertinent d'utiliser des médias promotionnels traditionnels pour élargir la cible du e-commerce.



Auchan et Consumer Zoom lancent le service "Click and Zoom"
Source : communiqué de presse Marketing Scan

On connait Consumer Zoom, service d'étude ad-hoc de MarketingScan qui permet d'analyser les ventes de trois enseignes (Auchan, Cora,) U, sur la base des données obtenues par les cartes de fidélité.
Consumer Zoom propose dorénavant avec Auchan un service packagé périodique avec 13 livraisons par an en magasins physiques et Drive.
L'industriel souscripteur de Click and Zoom pourra ainsi alimenter sa réflexion catégorielle et marketing avec rapidité, et de façon autonome  sur une base de  données de 8 millions de shoppers
-
pour ses décisions internes dans de nombreux domaines (innovation produit, attractivité/fidélisation catégorielles, rankings d'assortiments, efficacité promotionnelle...)
-
pour nourrir sa relation partenariale avec Auchan
Ce service sera disponible à partir de septembre.

Décryptage promotion de Philippe ingold
En raison de sa périodicité, Click and Zoom s'apparente à la fois aux panels distributeurs et consommateurs, hors bien sûr sur la représentativité nationale.
Le point majeur de différence avec les panels de distributeurs, qui sont fréquemment utilisés en matière de mesure de l’incrémental promo, est d’apporter une vision de l’apport moyen terme (donc net) de la promotion. En effet, pendant la période de rémanence, deux phénomènes peuvent se produire, lorsqu’il n’y a pas simple retour à la normale :

-
en positif : si la promo a permis de recruter durablement ou de détruire davantage de produits (cas fréquent pour les marchés d’impulsion / de plaisir)
- ou en négatif (stockage excessif) dans le cas de certains offres incontournables mais sur des marchés non élastiques.
Comparé aux panels de consommateurs nationaux, c'est la volumétrie d’information qui permet de faire la différerence : tous types de mécanismes promotionnels, de générosités sur quelque référence que ce soit  peuvent être comparées, ce qui permet donc de véritablement identifier les formules promo efficaces par format de magasin.
Ce
nouvel outil apporte donc clairement des éléments explicatifs d'efficacité de la promotion, à court et à moyen terme dans les gros hypermarchés, ce qui permet en outre d'améliorer le travail catégoriel avec l'enseigne.
Auchan montre ici sa volonté de mieux travailler sur des données partagées.


 
 
C-Wallet en mode coupon chez Intermarché
Source : http://view.email.couponnetwork.fr/
C-Wallet de Catalina Marketing est une appli qui propose aux mobinautes le remboursement de produits de marque.
Le principe de base de C-Wallet est très différent de celui de ses concurrents. Ces derniers proposent en effet un remboursement en exigeant des preuves d'achat, à savoir le flashage du code-barre de l'article et une photo du ticket de caisse. Assez lourd donc, même pour des mobinautes avertis.
C-Wallet propose un système beaucoup plus simple. Il suffit de sélectionner les offres désirées et de présenter sa carte de fidélité en caisse.
Le remboursement se fait alors automatiquement sur un compte bancaire ou paypal (environ 50% chacun).
Contrairement au système de m-ODR, indépendant des enseignes, ce processus plus proche du couponnnage nécessite leur coopération.
Jusqu'à maintenant, il n'était opérationnel que chez Monoprix, C-Wallet fonctionnant par défaut avec les autres enseignes comme les autres applis. Aujourd'hui Catalina annonce sa mise en place chez Intermarché, ce qui est bien sûr un énorme pas vers sa généralisation.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Il est clair que l'approche C-Wallet est beaucoup plus pratique pour le shopper. La difficulté est d'obtenir sa mise en place dans les enseignes. Or, Catalina dispose d'une  expérience française et internationale incomparable dans la mise en place de systèmes de couponnage électronique dans les grandes enseignes, expérience à la fois technique et commerciale. D'où un avantage concurrentiel incontestable. Même dans sa déclinaison classique (m-ODR), Catalina propose déjà un nombre d'offres substantiellement supérieur à ses concurrents. Ceci est pour une bonne part du au fait que C-Wallet bénéficie d'effets de synergie avec l'Ecobon et CouponNetwork. Les annonceurs peuvent en effet mener des campagnes multicanales sans gros risques et sans se préoccuper de la rentabilité intrinséque du canal mobile en phase de lancement.
Dans l'immédiat le lancement chez Intermarché va bénéficier d'une communication ciblée par e-mailing, par Ecobon et par l'enseigne.



Take-off, un nouveau centre de gestion
Source : communiqué de presse

Basé dans la région d’Aix en Provence, Take Off est un nouveau centre de gestion des offres promotionnelles digitales ou off-line : offres de remboursement, primes différées, jeux par instants gagnants ou Entertainment, programmes de fidélité ou de stimulation des ventes. Take Off s’engage à traiter une demande consommateur en 8 jours, quel que soit le canal de participation (courrier, web/mobile, SMS, appli). Une petite révolution par rapport aux délais moyens pratiqués habituellement (6 à 8 semaines)

Décryptage promotion de Philippe ingold

Les délais trop longs pratiqués aujourd’hui font perdre beaucoup de leur intérêt aux offres promotionnelles, dans un contexte de consommation marqué par des besoins de satisfaction immédiate. Au delà de la satisfaction matérielle apportée par la récompense promotionnelle, il est impératif de fournir au shopper une  expérience positive, facteur de construction de la fidélité à la marque. La promesse de Take Off est donc particulièrement intéressante.
Take Off a été fondé par Pierric Finet qui s’appuie sur 10 ans d’expérience dans l’univers de la gestion des promotions.



Shoptimise, un comparateur source d'analyse
Source : communique de presse -  http://www.shoptimise.fr/
Shoptimise.fr se présente comme le1er comparateur de Drives et courses en ligne indépendant. Avec plus de 300 000 références représentatives de 90 % des enseignes en France, Shoptimise identifie, pour chaque utilisateur, les distributeurs les moins chers et les plus proches de chez eux, grâce à la géolocalisation. Il aide également le consommateur à trouver des produits alternatifs moins onéreux, en se basant sur les références d’une liste quasi exhaustive de distributeurs.
Shoptimise n'est que la face consommateur d'un service en ligne, Swaven Active Insight, destiné aux marques de grande consommation. Cette plateforme donne accès à des données de marché en temps réel ainsi qu’à des outils intelligents d’activation d’audience et d’optimisation de campagnes. A noter que le groupe Amaury investit 3,5 millions d’euros dans la société Swaven.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Shoptimise (nom bien trouvé ...) apporte bien un service très utile aux shoppers utilisant le Drive et les services de livraison en ligne. Mais il est clair que ce type de plate-forme comparative ne produit pas facilement de modèle économique rentable. C'est donc Swaven, la face B to B du système qui présente un intérét réel et source de business. Les industriels et distributeurs disposent ici d'un outil capable d'analyser les ventes sur ces canaux digitaux et mettre au point les stratégies les plus adaptées.




1er avril : les 13èmes Assises de la Promotion
Source : PromoResearch
Comme tous les ans et pour la treizième fois, PromoResearch propose cette journée d'étude devenue incontournable pour tous les professionnels de la promotion des ventes. Le programme est structuré autour de problématiques shopper et consommateurs avec des experts reconnus pour faire un bilan complet et tracer des perspectives réalistes de l'activité.
La journée est organisée en partenariat avec L'Union des Annonceurs et La Revue des Marques.

Téléchargez
le programme
et le bulletin d'inscription

Décryptage promotion de Philippe ingold

L'objectif de cette journée est de donner aux participants de l'information concrète, condensée, opérationnelle et exclusive. C'est notre position particulière dans cet univers de la promotion qui nous permet de fixer le meilleur programme, avec des intervenants pointus et qui à cette occasion font des recherches approfondies sur le thème proposé.

Le programme est dense, parfois austère. C'est volontaire. Vous n'avez pas de temps à perdre. C'est pourquoi nous excluons toute forme de présentation commerciale ou de table-ronde bavarde et sans contenu.
C'est donc un événement incontournable pour tous les responsables marketing,  promotion managers, category managers, trade marketers chez les annonceurs et pour toutes le agences ou prestataires de services spécialisés.


 
Adrexo lance Promodeclic
Source : dossier de presses - décembre 2013 - http://www.promodeclic.fr

Développé par Adrexo, Promodeclic est un nouveau site permettant de diffuser les imprimés publicitaires sur internet et mobile. Promodéclic.fr, permet notamment aux consommateurs de consulter en ligne tous les catalogues avec zoom sur le détail des produits, de connaître les magasins les plus proches et de constituer des listes de courses.
Le consommateur peut ainsi :

- consulter et feuilleter son catalogue sur PC, tablette et smartphone,

- rechercher les catalogues autour de lui, grâce à sa géolocalisation, affiche le plan d’accès du magasin choisi.

- sélectionner ses magasins ou thématiques favorites (bricolage, aménagement, alimentaire,…), et recevoir des offres personnalisées.

- établir sa recherche d’offres et sa liste de courses.

Décryptage promotion de Philippe ingold

La diffusion des prospectus sur le web est un enjeu fondamental dans le processus de dématérialisation de la communication commerciale. Même si l'objectif de Leclerc d'abandonner le prospectus à l'horizon 2020 semble illusoire aux yeux de beaucoup d'observateurs, il n'en reste pas moins probable que la diffusion des prospectus va s'orienter vers le multi-canal. Et avec un effet d'accélération probable lié au développement du smartphone et des tablettes.

Cette offre permet de compléter la diffusion d’Imprimés Publicitaires, mais aussi de toucher des cibles complémentaires : les écolos promos (stop-pubeurs qui aiment la pub), les intouchables (zones non distribuées), les périphériques (zone de chalandise élargie), les web-centrics (100% recherche sur le web) et les itinérants (bureau, vacances)
Par rapport à ses concurrents, Promodeclic bénéficie des synergies avec la diffusion en boîtes aux lettres par Spir (Adrexo) et permet de géolocaliser ses visiteurs.

Promodeclic a un modèle économique fondé sur la publicité et non sur le paiement au clic. L'objectif est de 700 000 visiteurs uniques à la fin de l'année 2014.


 
Nouveau : le Ticket Top
Source : http://www.the-ticket-top.com/

Ticket Top est un nouvel outil de promotion ou d'animation de réseaux. C'est une carte permettant d'obtenir un loisir gratuit pour un loisir acheté auprès de partenaires : hôtels, séjours, parcs d'attraction, spectacles, centres de loisirs, forfaits skis, restaurants, bien-être, sports, sensations fortes, etc.
Actuellement le réseau de partenaires est principalement situé dans le sud-est, mais devrait rapidement s'étendre au niveau national.

La société fournit la prestation, sous sa marque ou en marque blanche, sur la base d'un tarif unitaire dégressif mais ne fournit pas de prestations de conseils ou de création.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Le principe du "un acheté, un gratuit" est maintenant bien connu. Mais la plupart des opérations sont encore aujourd'hui articulées autour d'un loisir spécifique, autant que possible en lien avec l'univers de la marque utilisatrice. Ici la liberté de choix du bénéficiaire est totale. Ce qui rend l'outil plus souple et plus universel. Il peut-être utilisé en promotion, animation de réseaux, B to B, par de grandes ou petites entreprises, éventuellement régionales. Avec peu de frais fixes à prévoir, en dehors de l'habillage de l'opération.
Bonne idée donc, qui devrait pouvoir trouver sa place dans les dispositifs promotionnels, une fois le réseau de partenaire élargi.


 
Le nouveau retour du bingo des marques
Source : http://www.bingodesmarques.com/

On se souvient bien sûr de la plus fameuse et pérenne opération promotionnelle de ces 20 dernières années, le bingo des marques, lancée en 1993 par le groupe Danone et repris fugitivement par Kraft en 2010

Le bingo des marques était un collecteur de preuves d'achat permettant d'obtenir des cadeaux avec une participation, sur le principe de la prime autopayante.

Aujourd'hui l'agence KBM s'est associée à un des principaux diffuseurs de BR Internet MLDC (ma liste de courses) pour exploiter la marque mais sur un principe différent. Il s'agit avant tout d'un nouvel outil de diffusion de BR mais accompagné d'un jeu cumulatif avec obligation d'achat.

100 000 collecteurs peuvent être téléchargés sur le site.

Le nouveau bingo s'appuie sur le principe de grilles à compléter. Mais l'analogie s'arrête là. Les grilles complétées permettent d'obtenir des chances de gagner, selon un mécanisme progressif.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Plusieurs éléments intéressants dans cette opération.
C'est tout d'abord la reprise de la marque "bingo des marques" qui reste célèbre auprès de nombreux consommateurs promophiles. Ceux-ci risquent toutefois d'être perturbés par le changement de mécanique. Celle-ci est d'ailleurs assez peu attractive avec des dotations purement financières et limitées.

En revanche, créer une opération ponctuelle (25 novembre 2013 au 22 février 2014) permet de relancer l'intérêt sur le BR Web et peut-être recruter de nouveaux utilisateurs.
C'est le principe du jeu qui est sans doute l'élément le plus intéressant. Il s'agit en effet d'un jeu avec obligation d'achat cumulatif et progressif. Les moyens informatiques donnent la possibilité d'attribuer des chances de gain en fonction des achats réalisés.

Le principe est comparable à celui utilisé par Carrefour sur le jeu trafic "30 vols en apesanteur" que nous commentons plus haut.


 
Lancement de Bonial aux Etats-Unis
Source : dossier de presse www.retale.com

5 ans après son lancement en Allemagne et 2 ans après son arrivée en France, Bonial s'attaque au marché américain avec un investissement de 33 M $.

Bonial scanne les prospectus de la distribution et est rémunéré par les enseignes au clic.

Sous le nom de retale.com, la version américaine a déjà intéressé 25 distributeurs américains dont Toys R Us.
Bonial est utilisé par 5,5 M de foyers en Allemagne et 2 M en France, avec 5 milliards de pages de catalogues vues, dont la moitié depuis les mobiles et les tablettes.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Bonial s'inscrit dans la démarche, actuellement très commentée, du "web to store". Bien sûr, c'est le web mobile qui, grâce à son caractère nomade et sa proximité de l'acte de l'achat, représente le plus gros potentiel de développement.
La question clé se posant aujourd'hui est l'avenir des modèles enseignes par rapport aux modèles transversaux tels Bonial. Les grandes enseignes ont déjà beaucoup investi sur leurs sites et applis et préféreraient bien sûr privilégier cette approche endogène. Mais le shopper peut être d'un avis différent et, un peu perdu dans sa collection d'applis, préfèrera sans doute utiliser un système transversal.


 
Partenariat stratégique entre C-Wallet et FidMe
Source : communiqué de presse - 4 octobre 2013

Développée par Catalina, C-Wallet est une application gratuite de m-couponing qui permet d'être remboursé automatiquement par cagnottage du montant des coupons sélectionnés.  Elle serait le N°1 du marché en nombre d’offres et en pouvoir d’achat offert avec plus de 60 € de réduction.
FidMe est un porte-cartes de fidélité mobile, compatible avec tous smartphones et permet de rassembler toutes les cartes des enseignes, Cette appli aurait 2,5 M d'utilisateurs.

L'application C-Wallet est aujourd'hui utilisable sur FidMe. Les synergies entre les deux applis sont évidentes. C-Wallet accède à une base très importante de m-shoppers. Et FidMe apporte une bénéfice matériel à ses détenteurs, facteur d'utilisation.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Nous avons déjà évoqué l'intérêt de l'application C-wallet, seule véritable application de M-couponning. Les autres applications connues s'appuient en effet sur une mécanique d'ODR. Avec ce partenariat, C-Wallet développe considérablement sa puissance, ce qui devrait lui permettre de développer sa présence chez de nouvelles enseignes.
Dans cet univers des applications mobiles commerciales, l'heure est à la consolidation.


 
HighCo propose des coupons sur Groupon
Source : Newsletter e-marketing - 3 septembre 2013
Le principe de Groupon est de proposer des "bons plans", à dominante locale. Sa puissance est devenue très significative et en faisait un canal potentiel de diffusion d'offres promotionnelles. De son côté, Highco est un acteur majeur de la diffusion de web-coupons, avec son site Pixibox et son utilisation en marque blanche chez de nombreuses marques et enseignes. D'où cette idée d'utiliser Groupon comme un nouveau canal digital de diffusion de coupon, avec des caractéristiques propres, durée et quantités limitées. Deux opérations pilotes ont été menées cet été avec Nivea Sun et Joker. 20 000 coupons Nivéa ont ainsi été diffusés en 24 heures.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Avec ce partenariat, Groupon enrichit son offre. High-Co dispose d'un mode de diffusion nouveau, à la fois puissant et ayant des capacités de géociblage. On peut donc imaginer des opérations pointues menées dans les bassins de chalandise, avec des objectifs spécifiques et une variabilité de valeurs faciales.


 
Scantrack2 pour mieux analyser les NIP
Source : Marketing Magazine - mai 2013

Informations inédites révélées par A3 Distrib :
- le niveau de remise moyen des NIP est passé de 18,2 % en 2002 à 32,4 % en 2012.
- le nombre d'unités de besoins sur prospectus a été multiplié par 3,5 sur la même période.

Cette explosion rendait urgent l'arrivée d'une version plus fine du modèle Scantrack de Nielsen.

Cette nouvelle version permet notamment d'analyser les résultats de 14 variantes de NIP selon la localisation de la MEA (allée pénétrante, tête de gondole, zone promotionnelle).
Illustration : l'allée pénétrante obtient des volumes supérieurs à la tête de gondole de 54 % sur les soft-drinks gazeux, 75 % sur les pâtes alimentaires, 82 % sur les whiskies, 90 % sur les dentifrices.
En termes de mécanismes, on voit bien sûr que le niveau de discount influence fortement la performance.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Enfin ! Cet outil permet d'analyser les résultats et donc la rentabilité réelle des actions NIP en fonction de la qualité des emplacements négociés. Attention, toutefois à ne pas tirer de généralité des chiffres indiqués ici. Ceux-ci peuvent beaucoup varier en fonction de la catégorie et des QA/NA de chaque référence.


 
Le salon des licences crée l'Agency Brands Dating
Source : http://forumlicence.kazachok.com/index.php?page=le_forum.concept.Nouveaute&menu=forum

Pour sa 10ème édition, le salon des licences organisé par Kazachok crée l’Agency Brands Dating !
Un évènement dédié aux agences avec un objectif d'information sur les opportunités d’association avec des marques.

Lors d'un déjeuner offert le 18 avril, les agences pourront ainsi très rapidement s'informer sur l'actualité des licences (Nickelodeon, Nelvana, Mediatoon Licensing, Les éditions Albert René, TF1 Licences, Glénat, Warner Bros. Consumer Products entre autres) et découvrir les "best practices" d'exploitation promotionnelle.

Cet événement concerne les agences de communication, promotion, publicité, RP et marketing.
Pour plus de renseignements, contactez : Eric Malunda – 01 55 95 00 29 –
em@kazachok.com
Décryptage promotion de Philippe ingold

Il n'est plus vraiment nécessaire de démontrer l'intérêt de l'association de marques et de licences dans le cadre d'opérations promotionnelles, en termes de contenus et de puissance générés par la licence.
Mais la synergie sera d'autant plus forte que la marque aura identifié les prochaines tendances, préempté les licences efficaces et adaptées au détriment de ses concurrents. L'Agency Brands Dating permet aux agences de répondre au besoin des marques avec une formule de rencontre originale.


 
comexchange.info, le nouvel observatoire des partenariats
Source : information directe -  www.comexchange.info

En 10 ans, les partenariats ont pris une part croissante et dans les actions marketing et communication : co branding, co-communication, promotion croisée, sponsoring, mécénat, partenariats média (parrainages, opérations spéciales), placements de marques (cinéma, jeux vidéo, livres, musique, événements), distribution (affiliation), CRM, sampling, couponing, cross couponing, cross sampling, primes, ventes liées, animations.
Ce nouveau site a pour objectif :

- Révéler les dernières tendances en matière d’alliances en France et dans le monde

- Décrypter les principes et les objectifs des plus récentes associations de marques

- Dévoiler les facteurs clefs des succès et des échecs 

Décryptage promotion de Philippe ingold

Combiner et valoriser des savoir-faire présente de nombreuse difficultés : recherche de partenaires chronophage et subjective, méconnaissance des attentes du partenaire, arrêt des négociations, difficultés à produire, crise économique ou sociale du partenaire, inégalité des apports, gestion administrative approximative aux conséquences lourdes (juridique, fiscal). 
Monter des opérations de partenariat exige donc un très bon niveau d'expertise. Les professionnels trouveront donc dans ce site des fiches sur les différentes formes de partenariat et un blog, souvent impertinent, sur des opérations récentes. autre caractéristique : un vision internationale.

Ce site est créé par un professi


 
Catalina lance son appli coupon C-wallet
Source : info directe - https://www.cwallet.couponnetwork.fr/
Catalina lance son appli. Celle-ci a des caractéristiques tout à fait inédites. En effet, son utilisation se caractérise par une très grande simplicité.
Un fois l'appli chargée, il vous suffit en effet de choisir vos offres sur des produits PGC et l'enseigne dans laquelle vous voulez acheter le produit.
Quand vous achetez le produit (sous 14 jours), le montant offert sera automatiquement cagnotté.
Aujourd'hui, seule l'enseigne Monoprix autorise ce système. D'autres enseignes devraient suivre.
Pour les autres enseignes, l'appli peut fonctionner en ODR avec scan du code-barre et photo du ticket de caisse.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Dans son principe de base, C-Wallet se distingue fondamentalement des autres applis promotionnelles qui sont apparues depuis un an sur le modèle Shopmium (MerciQui, PlanCourses, Promoland, ConsoSmart). Ces dernières applications sont fondées sur le principe de l'ODR, avec achat préalable et envoi électronique de preuves d'achat. Le système de C-Wallet est plus proche du coupon, avec validation automatique de la remise par le point de vente. Une nuance : la remise n'est pas immédiate mais cagnottée.
Le système se rapproche plus du système mise en place par Leclerc sur son site (mais apparemment pas encore disponible sur une appli).

Il est évident que ce nouveau système a un potentiel bien plus important en raison de sa simplicité. Bien sûr, aujourd'hui, il n'est que mono-enseigne. On peut toutefois penser que les enseignes Géant et Casino rejoindront rapidement C-Wallet. Mais deviendra--t-il un outil universel ?. Cela est moins sûr, les enseignes souhaitant les plus souvent développer des systèmes propriétaires.

Mais l'expertise de Catalina dans l'analyse des comportements d'achat va constituer un avantage concurrentiel déterminant. L'enjeu est en effet de proposer des offres ciblées aux mobinautes.


 
Sogec lance son appli promotionnelle
Source : Sogec - http://www.plancourses.com/

PlanCourses est une application commercialisée par Sogec en partenariat avec une société belge qui a développé le concept. C’est avec cette offre que l’application a connu un premier succès, depuis plus de 12 mois en France, avec déjà plus de 700 000 téléchargements. Plancourses  a pour objectif d’aider les consommateurs à faire leurs listes de course sur l’application qui est très intuitive et qui permet de conserver ou faire évoluer sa liste de course selon ses besoins.

De  nombreux consommateurs ont pris l’habitude d’utiliser de manière très récurrente cette application, ce qui était le premier but recherché : entrer dans les habitudes d’usage, avant de proposer des offres promotionnelles.

Aujourd’hui PlanCourses entre dans une seconde phase et va proposer à ses utilisateurs des offres promotionnelles de marques  en s’appuyant sur l’expérience belge qui fonctionne depuis deux ans sous le nom de MyShopi http://www.myshopi.com et propose chaque mois plusieurs dizaines d’opérations de m-couponning .

Le principe de l’appli est d’inciter le consommateur à ajouter le produit dans la liste de courses, activer la réduction en sortant du point de vente et surtout  de conserver le produit dans la liste de courses lorsque la promotion a été utilisée ou lorsque la période de promotion est achevée. Ce qui permet d’inciter au réachat et de  fidéliser le consommateur.
le mécanisme est le même que celui des applis concurrentes : scan du code-barre et photo du ticket de caisse.

Décryptage promotion de Philippe ingold

En cette année 20012, les applications promotionnelles constituent le nouveau champ de bataille de start-up innovantes et des grands opérateurs de la promotion. Il n’y aura certainement pas de place pour tout le monde. Les gagnants ne seront pas nécessairement les pionniers, mais plus probablement les plus puissants et/ou ceux qui auront développé les propositions les plus originales et pertinentes.

Dans ce contexte, Sogec développe une proposition originale en s’appuyant sur un outil déjà puissant de planification des courses. Or 80 % des shoppers déclarent faire une liste de courses et ce phénomène va croissant. Par ailleurs, malgré le nombre considérable de références (50 à 80 000 en hypermarchés), les shoppers concentrent leurs achats sur un nombre limité de 350 dans l’année. La liste de courses est donc un outil pertinent pour cibler des shoppers à recruter et fidéliser.
En s’appuyant sur sa puissance, confortée par son entrée dans le groupe Médiapost, et par l’expérience de son partenaire belge, Sogec a donc des atouts à faire valoir. A suivre donc.


 
Promoland, une nouvelle appli promo
Source : http://www.promo-land.com/
Cette application vient d'être lancée commercialement avec des offres Desperados et Senoble. Elle vient notamment concurrencer les applis Shopmium, le pionnier, et MerciQui , proposée par Highco.
Par rapport à ces deux dernières, Promoland n'exige pas le scannage du code barre. Il suffit simplement de faire une photo du ticket de caisse pour être remboursé.
Promoland propose également de participer automatiquement à une loterie mensuelle. A gagner 20, 50 ou 100 % des achats du mois. Vous avez aussi la possibilité de de verser vos gains à une association caritative
Décryptage promotion de Philippe ingold

Techniquement, et dans sa configuration actuelle, Promoland est un système d'offre de remboursement, et donc indépendant de toute forme de collaboration avec la distribution. Le mode opératoire est assez simple puisqu'il se limite à prendre une photo du ticket de caisse. Mais est-il sûr ? Il faut d'abord remarquer que le flashage du code-barre n'apporte pas, de toute façon, la garantie d'un achat effectif.
Promoland apporte une réponse sur ce point avec les processus suivants :

- Le ticket de caisse porte l’information des produits qui ont été achetés : Promoland relève les libellés tickets de caisse des produits promotionnés et peut dès lors les identifier de manière univoque dans 80% des réseaux de distribution. Les distributeurs pour lesquels les libellés ne peuvent pas être connus (réseaux franchisés) sont traités manuellement à l’aide des libellés déjà connus.

- Le ticket fait apparaître la totalité des autres informations nécessaires à la validation de la promo : date/heure d’achat, lieu d’achat, quantités achetées

- Une promo est valable une fois par utilisateur (identifié par son couple login / mot de passe ou l’identifiant unique de son téléphone).

- Promoland vérifie l’unicité de chaque ticket reçu à partir de l’ensemble des informations contenues dans le ticket : chaque ticket n’est recevable qu’une seule et unique fois. En conséquence, le même utilisateur ne peut pas prétendre à une promo en renvoyant le même ticket ni même le transmettre à un autre utilisateur pour qu’il l’envoie à son tour


 
HighCo Data édite une seconde édition du Guide de la dématérialisation
Source : Highco Data - 27 septembre 2012

Le point de vente évolue (Drive, Self scanning) et le comportement du consommateur aussi  (omni-canal, fidélité au pluriel …) : les risques de rupture avec le shopper sont donc bien réels.  L'objectif de HighCo Data est d’informer les marques sur l’évolution des mécaniques promotionnelles traditionnelles (BR, ODR, jeux et boutiques …) mais également de les sensibiliser à la révolution induite par l’émergence de nouvelles mécaniques promo-relationnelles (share & earn, advertgaming, réalité augmentée).

L’enjeu est la mise en œuvre des usages promotionnels intégrant des nouvelles technologies.

Certains usages des nouvelles technologies permettent de créer l’évènement mais restent éphémères et ne seront pas déployés à grande échelle. Le guide de la dématérialisation de HighCo DATA a donc réalisé un benchmark de ces tendances en apportant cependant un éclairage pragmatique de la dématérialisation au travers de solutions telles que  le "Load to card" ou comment créditer un coupon de réduction sur une carte de fidélité ? Ou comment s’inviter dans le smartphone d’un consommateur sans application mobile ?

Pour recevoir ce guide gratuitement : c.alexandre@highco-data.fr

Décryptage promotion de Philippe ingold

Voici un excellent outil qui permet de comprendre les enjeux de la dématérialisation et aussi d'évaluer l'intérêt des nouveaux outils dans les stratégies promotionnelles.


 
JLB propose une assurance sur les ODR aléatoires
Source : plaquette entreprise - juin 2012
JLB Assurances Marketing, leader du marché de l'assurance d'opérations promotionnelles propose un package d'assurance des ODR aléatoires, crées sur le modèle des offres Carrefour et Saturn proposant le remboursement du téléviseur en cas de victoire de l'équipe de France en coupe du monde de football 2010.
Le concept du produit d'assurance est le suivant :
- la marque prend un pari sur un événement de son choix en rapport avec son univers de communication
- elle promet une remboursement total ou partiel si l'événement se réalise
- JLB promo Event détermine avec ses compagnies partenaires la prime d'assurance en fonction de la probabilité de la réalisation de l'événement et du nombre de participants à l'offre.
- Si l'événement se réalise, JLB indemnise la marque à concurrence des sommes remboursées aux consommateurs.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Historiquement, la première ODR aléatoire avait été réalisée par les glaces Mars avec un remboursement des produits achetés s'il faisait plus de 31 ° le 31 août 2003. L'existence d'un aléa amenait à interpréter une telle opération comme un jeu, qui devait donc à cette époque être gratuit, et donc proposer un canal gratuit.
Depuis la mise en œuvre de la nouvelle législation européenne, les jeux ne doivent plus nécessairement être gratuits, ce qui a permis de faciliter la mise en œuvre de ce type d'ODR, souvent très spectaculaire. Le frein principal à son utilisation est bien sûr le risque limité en termes de probabilité mais très élevé en termes de débours financier en cas de réalisation de l'événement ....
L'assurance est ici une solution très pertinente et permet donc de monter une opération spectaculaire dans le cadre d'un budget fermé.
Par ailleurs, l'exploitation d'un événement permet de booster l'intérêt des consommateurs vis à vis de l'offre et souvent d'enrichir le territoire de communication de la marque.
Exemples donnés par JLB :
- baskets 100 % remboursés si l'équipe de France olympique gagne plus de 40 médailles à Londres.
- produits de beauté 100 % remboursés si un film français gagne la palme d'or du festival de Cannes
A suivre : l'exemple des bookmakers londoniens qui parient sur tout.
Informations sur JLB Assurances


 
Sogec soutient l'agence du don en nature
Source : communiqué de presse - http://cgi.dolist.net/online.asp?l=2291-250312-8040-c423c4fe-80

L'Agence du Don en Nature (ADN), redistribue les invendus non alimentaires neufs (fins de série, fins de promotion…) auprès d’associations caritatives luttant contre l’exclusion en France.

Chaque année, Sogec gère des milliers d’offres promotionnelles (primes, boutiques, jeux,….). Or, il reste souvent des stocks de marchandises en fin d’opération qui sont voués à la destruction.

Sogec s’engage donc à relayer l’action d’ADN auprès de ses clients. Ceux-ci peuvent ainsi soutenir ADN  en lui faisant don des marchandises demeurant en stock à l’issue de la campagne promotionnelle.
Sogec prend en charge les frais de conditionnement et de livraison.

Les industriels bénéficient en outre d'un crédit d'impôt de 60 % sur les dons de marchandise.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Au delà de l'impact social et environnemental d'une telle solution, les entreprises bénéficient d'avantages économiques intéressants : économie des frais de destruction et bénéfice du crédit d'impôt sur les dons.
Rien de nouveau sur le principe. Mais Sogec a le mérite d'organiser et sécuriser la logistique de l'opération. Excellente initiative !


 
Merci-qui une nouvelle appli promo
Source : communiqué de presses Highco Data - avril 2012
Voici une nouvelle application développée par Highco Data.
Merci Qui a pour vocation de référencer l’ensemble des offres promotionnelle : offres de remboursement mais également jeux, quizz, demandes d’échantillons et bientôt coupons de réduction et cartes de fidélité.
Actuellement, l'appli référence 12 ODR de grandes marques nationales.
Pour être remboursé, il suffit de flasher le code-barre et de faire une photo du ticket de caisse.
L'appli propose également de géolocaliser les magasins détenteurs.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Dans sa configuration actuelle, cette appli reprend l'idée déjà développée par Shopmium. Mais Highco Data dispose bien sûr d'une puissance financière et d'un capital de clients bien supérieurs. Par ailleurs, l'appli peut faire partie d'un dispositif multicanal géré par Highco (courrier et web). A terme, Highco Data ne cache pas ses ambitions dans le domaine du m-coupon et des cartes de fidélité. A suivre et à télécharger pour évaluation.


 

Globe Groupe rachète l'activité Field-Marketing de HighCo Shopper
Source : Communiqué de presse - 5 mars 2012

Globe Groupe est une agence de communication hors-média qui a pour vocation de rapprocher les consommateurs des marques en leur faisant vivre des "expériences uniques et fédératrices". Plutôt active dans la création d'animations "out-store", elle va donc renforcer son pôle "in-store" avec cette acquisition. De son côté, HighCo n'avait pas atteint une taille critique dans cette activité et préfère se concentrer sur des marchés ou elle a vocation à être leader.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Voici un rapprochement qui a du sens. En effet, les expériences trouvent plutôt une force et une pertinence dans des animations "out-store". Mais les animations "in-store", qui constituent le gros du marché, souffrent souvent d'un manque de scénarisation de la marque. Globe Groupe, sur la base de son savoir-faire, devrait donc pouvoir donner un contenu expérientiel aux animations in-store réalisés jusqu'alors par HighCo Shopper.


 
Scoop : Danone produits frais rejoint Ma vie en couleurs
Source : http://www.relationclientmag.fr/

Le segment de l'ultra-frais du groupe Danone en France intègre le programme de fidélité de Kraft

Dès le mois de mars, Danone Produits Frais France s'associe au programme Ma vie en couleurs. Ce partenariat "test" consiste à mettre à disposition des bons de réduction et des web coupons pour 13 de ses marques : Danette, Activia, Actimel, Danone Nature, Petit Gervais, Taillefine, etc.

L'arrivée de ce segment renforce le programme qui comptera plus de 75 marques, soit 28 % des produits de grande consommation. Né il y a 10 mois, Ma vie en couleurs compte 4 millions de membres.

 

Décryptage promotion de Philippe ingold

Cette annonce est assez spectaculaire pour tous ceux qui suivent de près l'évolution des grands programmes de fidélisation. En effet, Danone fut le véritable pionnier et modèle de ce type d'actions aux alentours de l'année 1995. Avec le départ progressif de certaines marques alimentaires (notamment Kronenbourg, Lu) et la concentration sur les produits frais et l'eau, le programme DanoneetVous était devenu moins pertinent et rentable. D'où la vente du programme à l'agence du groupe avec mission de le rentabiliser et de trouver des partenaires. DanoneetVous était alors réduit à la portion congrue (réduction du format et de la pagination).
Ce rapprochement avec Ma vie en couleurs marque donc un changement de stratégie.
Le nouveau programme va donc être particulièrement puissant et s'imposer comme un magazine de consommation de référence. Peut-être de quoi donner des Idées à Procter & Gamble (Envie de Plus) et Nestlé (Croquons la Vie) qui font déjà mailing commun et qui pourrait constituer une deuxième pôle équivalent ?
A noter toutefois que ce partenariat est présenté comme "test" et qu'il semble se limiter actuellement à l'insertion de bons de réduction. A suivre de façon attentive.


 
Shopmium, une application de m-odr
Source : LSA - 1 décembre 2011  - http://shopmium.com/

En téléchargeant l'application shopmium su votre smartphone, vous recevez des offres de remboursement géolocalisées.

Comment en bénéficier ? Une fois le produit acheté, vous flashez le code-barres de l'article et photographiez le ticket de caisse.
Le remboursement se fait automatiquement sur votre compte bancaire ou paypal ou peut être reversé à une association.
Les offres portent plutôt sur des produits de niche : soupes New Covent Garden, Snacks Toogood, Jus de fruit Innocent.

12 avis sur l'appli : plutôt satisfaits du principe et de la rapidité du remboursement mais notant le faible nombre d'offres.
 

Décryptage promotion de Philippe ingold

Le principe est bien sûr très intéressant et semble résoudre les problèmes liés aux modalités complexes des ODR classiques. Mais nous ne sommes pas capables d'avoir un avis sur la validité technologique du système et sa sécurisation. Actuellement, le portefeuille d'offres est peu fourni : seule la soupe New Covent Garden est en cours. Nous n'avons pas réussi à faire fonctionner correctement certains liens de l'appli, peut-être en raison de travaux de mise à jour. Mais c'est probablement un péché de jeunesse.
Tous les systèmes ou applications commerciales sur les supports numériques se heurtent au même problème de modèle économique : comment gagner suffisamment d'abonnés pour intéresser des annonceurs ? et comment intéresser des abonnés durablement sans un portefeuille d'offres conséquent ?
Ceci passe par des phases d'investissement assez lourdes et longues en termes de communication et en termes de conditions très préférentielles pour amorcer la pompe ! Les trois fondateurs annoncent des levées de fonds et 500 000 membres d'ici 6 mois. A observer.


 
Bonial, une nouvelle pige des prospectus sur le web
Source : LSA 1 décembre 2011 - http://www.bonial.fr/Epinay-sur-Seine/Carrefour/
Bonial est un nouvel outil permettant d'accéder à de l'information géolocalisée sur les promotions d'enseigne. Celle-ci est fondée sur l'exploitation des prospectus papiers ou web.
Bonial est la filiale française de Kaufda, société ayant développé ce système en Allemagne depuis 2008 et racheté par Axel Springer. Kaufda ("Acheter ici") annonce 12 millions de visiteurs uniques par mois.
Le modèle économique est le clic sur prospectus. La gratuité totale est proposée aux enseignes jusqu'au 30 mars.
Le système est décliné sur une application Bonial.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Le principe n'est pas nouveau. Le marché français a enregistré d'assez nombreuses tentatives dès les années 2000. Aujourd'hui existe, parmi d'autres, un concurrent assez bien installé, Pubeco. http://www.pubeco.fr/ . On peut aussi noter l'existence de "les prix du coin" http://www.lesprixducoin.com

L'objectif général des ces tentatives est de reproduire le succès des comparateurs de prix du e-commerce, mais dans le monde physique. Problème, si le web est un outil incontournable de recherche et de comparaison sur des achats de produits ou services chers et impliquants, ce n'est pas un très bon outil pour comparer les prix ou les promotions de produits PGC. Les internautes consultent ainsi assez peu les catalogues en ligne, malgré une existence déjà assez longue et des informations des enseignes sur ce sujet, voire même des objectifs affirmés d'abandon du prospectus papier (Leclerc en 2020).
En outre, grosse différence avec le marché allemand et d'autres, la promotion en France est beaucoup fondée sur des systèmes de récompenses différées et/ou quantitatives. Un comparatif ne permet donc pas de se faire une idée juste des économies potentielles.
En quoi Bonial pourrait-il donc s'introduire sur le marché français avec succès ?

Nous ne pensons pas que l'application mobile change fondamentalement la question. Les smartphones n'offrent pas le même confort de recherche et ont encore une pénétration assez faible chez les promophiles planificateurs.
Au bout du compte, c'est peut-être la puissance économique qui permettra d'installer le modèle, avec des investissements de communication à la clé et une période assez longue absence de rentabilité.


 

 
 FidMe, une application qui remplace les cartes
Source : LSA 8 décembre 2011 - http://www.fidme.fr/
Il fallait y penser : Les cartes de fidélité encombrent vos portefeuilles. Avec cette appli, vous scannez ou téléchargez les cartes traditionnelle sur votre mobile. Et en caisse, vous vous contentez de présenter votre mobile en affichant bien sûr la bonne enseigne.
L'appli est déjà utilisée par 800 000 personnes, avec 30% de clientèle active.
L'application  est utilisable sur pratiquement tous les modèles de mobiles existant.
La base compte déjà 2 000 cartes de fidélité.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Le succès est inattendu pour les concepteurs de l'application, l'éditeur de logiciels Snapp'. Il s'agissait au départ de démontrer aux enseignes que les shoppers étaient prêts à utiliser une forme digitalisée des cartes de fidélité. Cela semble réussi. On peut s'attendre à l'enrichissement des fonctions de FidMe : prospectus, bons de réduction ? La technologie ne semble pas révolutionnaire, mais l'utilité est évidente. On peut imaginer que FidMe évolue vers une fonction de portail des systèmes de fidélisation.


 
Une newsletter à découvrir sur le marketing expérientiel
Source : http://www.buzzeo.fr/focus/?op=104_Lindt
Cette buzzletter décrit de façon claire et précise de très nombreuses opérations de marketing expérientiel réalisées par l'agence Buzzeo.
Avec pour chaque action plus d'une dizaine de visuels bien définis et parfois des vidéos.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Cette news, avec son historique constitue une formidable base de données d'opérations de marketing expérientiel. Abonnez-vous de toute urgence.


 
Cartavenue, carte Visa prépayée
Source : http://www.cartavenue.fr/
Après de premières expériences sur les marques Pirelli, M6 mobile, Melitta ou Garmin, Custom solutions passe à la vitesse supérieure pour développer son système promotionnel s'appuyant sur l'utilisation d'une carte Visa prépayée. Avec la création de la marque Cartavenue et la création du site éponyme.
Cartavenue peut être utilisée dans des approches de promotion, de fidélisation ou de stimulation. Le principe général est d'accorder des récompenses financières sur une carte rechargeable et d'utilisation universelle.
La carte peut être générique, co-brandée ou personnalisée.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Par rapport à une carte classique habituellement limitée aux achats dans une enseigne ou un groupe, la carte Visa apporte une totale liberté d'utilisation. Mais quel en est l'intérêt par rapport à un remboursement classique par virement ou lettre chèque ? Sachant bien sûr que le processus est plus coûteux ...
C'est tout d'abord le caractère concret de la carte qui valorise le montant de la somme remboursée, par rapport à un virement, virtuel par définition. Ce peut être surtout le premier pas dans la construction d'une relation entre la marque et le consommateur. Relation dans la qualité du plaisir éprouvé par le bénéficiaire. Mais aussi relation en termes de processus de qualification. En effet, l'effort de qualification demandé au consommateur apparait léger puisque le gain est déjà acquis. Contrairement au processus habituel qui impose une qualification préalable à l'obtention de récompenses hypothétiques.
Mais bien sûr, ce type de dispositif ne saurait être attractif et efficace qu'à deux conditions : des montants de crédits significatifs et un programme permettant d'obtenir de nouvelles récompenses dans la durée.


 
Intermarché crée des avantages pour les clients VIP avec Catalina
Source : LSA - 6 octobre 2011
Depuis le mois de mars, l'enseigne distingue 4 millions de clients VIP parmi les 8 millions de porteurs de carte. Ces 4 millions de clients réalisent 90  du CA réalisé auprès des porteurs de cartes. Ils sont identifiés selon des critères de montant du panier et de fréquence  et de régularité de visite. Les clients VIP font l'objet d'un programme électronique spécifique. Les VIP reçoivent en sortie de caisse un "coupon" avec des réductions à valoir sur cinq produits sélectionnés en fonction de son profil : 3 ou articles "préférences" et 1 ou 2 produits "découvertes". Pour en bénéficier, le shopper n'aura qu'à présenter sa carte lors d'une prochaine visite. Les réductions correspondant aux produits achetés seront crédités sur sa carte sous forme d'"avantages". Ces offres sont valables un mois. Jusqu'à 3 "coupons" peuvent être remis chaque mois.
La communication d'Intermarché sur ces nouveaux avantages est discrète et limitée au point de vente via les "coupons" et par e-mailing auprès d'une base de 900 000 adresses. L'utilisation de l'e-mail a pour objectif de gagner de 30 à 40 % en taux de transformation.
Intermarché recours à Catalina pour concevoir et gérer ce système.
Décryptage promotion de Philippe ingold

La récompense des meilleurs clients est un peu le serpent de mer de la fidélisation. Elle ne peut passer que par l'analyse des données d'achat et par un système simple d'attribution d'avantages différenciés. C'est ce que permet très bine le système Catalina. Pour réussir ce système doit être compris par les shoppers. Le mal nommé "coupon", donné en sortie de caisse permet d'informer le shopper et lui laisser un "pense-bête" pour ses prochaines courses. Ce dernier doit d'abord comprendre qu'il ne s'agit pas d'un vrai coupon et ensuite qu'il ne recevra pas dans un achat ultérieur une réduction immédiate mais une réduction différée sous forme d'"avantage carte". Une modalité d'achat un peu nouvelle mais qui ne devrait pas poser de vrais problèmes en raison d'une habitude d'utilisation de bons d'achat cagnottable maintenant bien installée. Il s'agit paradoxalement d'une nouvelle forme de dématérialisation mais utilisant pour communiquer efficacement un média matériel constitué par le coupon émis en sortie de caisse ...


 
Sogec enrichit le Webcoupon
Sources : communiqué de presse Sogec - http://cgi.dolist.net/online.asp?
Sogec propose deux nouveaux services visant à améliorer l'efficacité des coupons émis sur le web.
Tout d'abord l'insertion sur le webcoupon d'un code 2D. En le scannant avec son smartphone le shopper pourra ainsi accéder à l’application mobile de la marque, participer à un jeu, incrémenter un compte point récompensant sa fidélité, ou accéder à une vidéo sur le produit.
Deuxième service :  l’envoi automatique d’une communication complémentaire en rapport avec le produit concerné : fiche conseil ou recette, par exemple.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Ces deux services ne sont pas révolutionnaires en soi. L'insertion de codes 2D se généralise aujourd'hui sur de multiples supports. Il est très pertinent de l'ajouter sur un coupon (pas seulement d'ailleurs sur un webcoupon), outil promotionnel dont l'objectif général est de déclencher un acte d'achat


 
Lancement de NOVoffice®, plateforme d'échantillonnage sur le web
Source : communiqué de presse Do it ! - http://www.novoffice.fr/

Cette plate forme a été conçue par l'agence Do It ! pour de grandes marques de fabricants spécialistes du bureau : Bic, Fellowes, 3M, Trodat, Uni-Ball et Staedtler.  Le service est ouvert à d'autres fabricants.

Les objectifs principaux de la plateforme sont de faire connaître les innovations des marques partenaires aux utilisateurs potentiels, responsables d'achat, d’en mesurer l’intérêt, de créer une base de données ciblée et qualifiée et ainsi proposer des produits répondant à leurs besoins et attentes.


 

Ce tout nouveau service va faire l'objet d'une campagne de bannières web ciblée sur des sites spécialisés tels que Super-Secrétaire.com, Info Buro Mag, Facilities, d’octobre 2011 à février 2012. Mais aussi d'un relais presse professionnelle (Office Mag)
Décryptage promotion de Philippe ingold

La création de cette plate-forme s'inscrit dans une tendance déjà significative, à savoir l'échantillonnage à a la demande sur internet. Tendance qui pourrait d'ailleurs prendre sa pleine mesure sur le web mobile.
Cette plate-forme présente en outre des particularités intéressantes. D'abord celle de concerner le BtoB, avec des utilisateurs à fort potentiel et sur lesquels des opérations d'échantillonnage sont par nature plus rentable. Ensuite de réunir plusieurs fabricants, ce qui constitue en soi un beau tour de force. Puis c'est son caractère interactif qui est à souligner : l'essai des produits est accompagné d'un feedback qui permet d'évaluer les chances de succès du produit et de mener éventuellement les actions correctives. C'est aussi un moyen de ne pas subir les contraintes d'une distribution structurée, les "fournituristes" qui font souvent écran auprès des utilisateurs.
Bravo donc à l'agence Do It ! pour avoir imaginé et mis en place un tel dispositif.


 
Catalina Marketing lance un site de coupon on-line
Sources : http://www.couponnetwork.fr/ et Lsa.fr - 20 août 2011

Catalina lance CouponNetwork.fr, un site de diffusion de coupons électronique assez classique sous sa forme actuelle. Après inscription et téléchargement d'un logiciel d'impression, l'internaute choisir ses coupons et les imprime de façon sécurisée.
A noter l'existence d'un bandeau défilant en haut de la page communiquant sur les marques présentes et donnant un autre accès aux coupons à imprimer.

58 offres sont actuellement disponibles.

Catalina annonce une évolution prochaine du site avec une dématérialisation totale du coupon (chargement sur carte de fidélité) et un ciblage des offres en fonction du profil consommateur.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Catalina avait bien sûr depuis longtemps la capacité et la légitimité pour proposer un site de webcoupon . Le marché est à nouveau dynamique depuis l'introduction du webcoupon sécurisé. Des perspectives de dématérialisation apparaissent enfin, au delà du support papier. Catalina a donc probablement choisi le bon moment pour introduire son offre et développer l'offre aux côtés notamment de Pixibox. Compte-tenu de son poids sur le marché du couponning électronique, Catalina ne va pas avoir de difficultés particulières pour trouver des marques prêtes à tenter l'expérience. L'enjeu réside avant tout dans ses capacités à investir pour créer du trafic sur le site.


 
Lancement d'eMotionTank
Source : communiqué de presse - mai 2011

Olivier Phéline et Alexandre Leroy lancent eMotionTank (www.emotiontank.com) une structure de conseil opérationnel, dédiée à la production, la valorisation et la diffusion de contenus numériques.

Elle s’inscrit dans la nouvelle tendance américaine des "Creative Technologists" et est née d’un constat factuel:

"Devant la révolution du marché de la mobilité, associée à l’explosion des contenus d’images vidéo, le monde du Digital n’aura jamais été autant bouleversé. De fait, c’est tout le marché de la communication, media et hors media, qui est concerné à très court terme par cette révolution technologique qui ouvre des champs d’opportunités encore inexplorés : la communication de demain intégrera systématiquement les nouvelles composantes générées par l’innovation digitale. Cette remise en question profonde doit faire l’objet d’une adaptation rapide de nos modèles existants, encore trop souvent établis sur des schémas de fonctionnement classiques."

Décryptage promotion de Philippe ingold

Le marché de l’offre de contenus numériques est encore trop éclaté pour être facilement lisible et accessible aux entreprises qui souhaitent se doter d’outils de communication digitale et vidéo. Il y a aujourd’hui trop de prestataires sur des métiers différents, et une trop forte concentration sur des solutions purement technologiques, sans intégration des composants marketing, pourtant essentiels.

La solution eMotionTank® est donc très intéressante dans la mesure où les deux associés, de profil marketing et commercial, ont été notamment les fondateurs de Syracuse et Valassis, sociétés qui ont développé des outils promotionnels à succès. Ils connaissent donc parfaitement les métiers de la promotion des ventes et ont donc la capacité de développer des solutions réalistes et vraiment opérationnelles pour les marques.


 
HighCo Data publie un guide de la dématérialisation de la promotion
Source : communiqué de presse - mai 2011

HighCo Data publie un guide très complet de la dématérialisation de la promotion dont tous les facteurs de déploiement sont aujourd'hui réunis.

- Les forfaits illimités ont favorisé l’émergence de l’internet mobile,

- Les smartphones se démocratisent,

- La réalité augmentée débarque dans les linéaires,

- SMS, MMS, Self Scanning … entrent dans les usages du consommateur.

Néanmoins, pour être opérationnelle et efficace, la dématérialisation de la promotion ne s’improvise pas et doit s’intégrer dans un process de gestion rigoureux : mise en œuvre technique et opérationnelle.

L’objectif de ce guide est de déterminer quelle est la place de la promotion entre le Digital et le Point de Vente.

- identifier les causes et modalités de ce phénomène

- recueillir les "best practices" de la dématérialisation des flux promo-relationnels entre marques et consommateurs au travers de chiffres clés et d’un benchmark international

- sensibiliser à la rigueur de la gestion de cette dématérialisation qui ne s’improvise pas

Ce guide est accessible gratuitement par simple demande email  : c.alexandre@highco-data.fr

ou scanning du QR Code ci-joint

 

Décryptage promotion de Philippe ingold

Il ne s'agit pas stricto-sensu d'un guide mais d'une véritable étude, très complète, qui fait le point sur les technologies aujourd'hui opérationnelles et leurs applications concrètes. Travail considérable qui permet donc de mieux comprendre les évolutions en cours et de savoir comment les utiliser

Loin d’être un concept ou un effet de mode éphémère, la dématérialisation de la promotion est bien une réalité plébiscitée notamment par les consommateurs mobiles, connectés et en quête de "bons plans". Ceci est bien sûr loin de concerner l'ensemble des shoppers. Il convient donc de bien analyser la nature et l'âge des cibles visées par sa marque avant d'exploiter ces nouvelles technologies. En n'oubliant pas toutefois que si les cibles familiales sont encore assez peu concernées, ce n'est pas le cas des cibles plus jeunes de la "génération digitale" qui constituent des populations prioritaires à recruter.


 
Kraft et Unilever font programme relationnel commun
Source : mailing et  http://www.mavieencouleurs.fr/

Exit "Pour Tout Vous Dire" et la "Boîte à idées LU". Les deux programmes n'en font plus qu'un à compter du 12 mai.
Et les marques Kraft (outre LU) rejoignent le programme. En force les marques de café, de façon bien timide les marques chocolat.
Pas de changement dans la structure habituelle du programme : un magazine de format carré 21X21 de 60 pages, plutôt gai et coloré, avec un contenu rédactionnel orienté sur l'utilisation des produits, notamment les nouveautés. Un carnet de même format offrant plus de 60 coupons et 87 € de réduction (dont une ODR de 50 € sur Tassimo), coupons véhiculant un jeu tirage au sort avec 600 lots à gagner.

Et bien sûr un volet web annonçant une newsletter bimensuelle, avec des avantages supplémentaires.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Bravo tout d'abord à l'agence Publicis K1 qui avait un défi important à relever, à savoir trouver des marques partenaires pour rentabiliser le programme "Pour Tout Vous Dire" que le groupe Unilever lui avait revendu. Ceci passe par une modernisation et un changement de nom du programme, sans changement fondamental.
La position de Kraft est moins claire. La marque LU, cédée par Danone à Kraft, en quittant le programme DanoneetVous, avait créé un programme assez innovant, ludique et très spécifique "La Boîte à idées LU", bâti autour d'un principe de la Tribu LU. En passant dans le programme général, LU perd ainsi beaucoup en termes de construction de relation et de contenu de marque.
Quant aux marques de café Kraft, elles sont bien représentées dans ce nouveau programme et bénéficient de sa puissance (3 à 4 millions de membres ?). Quid maintenant des marques de chocolat ? Côte d'Or est bien cité dans les marques participantes, mais ne bénéficient d'aucun rédactionnel ou de bon de réduction ....En revanche, les dernières nouveautés lancées par Kraft, Oréo et Philadephia, sont bien présentes.
Cette évolution est très intéressante. Après avoir vu de grands groupes affirmer l'intérêt stratégique et l'efficacité de leurs programmes, on a vu Danone et Unilever les vendre à leurs agences avec mission pour elles de les rendre moins coûteux et de les rentabiliser. Le partenariat stratégique de Kraft et Unilever permet de remplir cet objectif par le haut avec un programme assez peu innovant mais plus riche et plus attractif. Mais que va faire Danone ? DanoneetVous, qui était un modèle, est maintenant réduit à la portion congrue (magazine de 12 pages avec un format réduit et un carnet de seulement 11 bons de réduction !).

Maintenant on est en droit de se poser la question de la pertinence de cette évolution. Ces programmes vont-ils devenir de simples supports promotionnels multi-marques et multi-groupes ? Au détriment de leur fonction de construction de contenus de marque .... L'absorption de fait de la "boîtes à idées LU" par "ma vie en couleurs" semble aller dans ce sens. Et que vont devenir certains programmes spécifiques, comme celui très réussi de Carte Noire ("Désirs et moi") qui avait préempté l'univers du cinéma ?
Et reste la question des marques chocolat de Kraft ? Leur intégration est-elle programmée ? Leurs responsables font-ils de la résistance ? Ou bien vont-elles bénéficier d'un programme spécifique ?


 
Oasis gagne le phénix d'or de l'UDA
Source : http://www.facebook.com/oasisfunpage
Le 16 mai, l'UDA a distingué la campagne Oasis 2010 en lui décernant le phénix d'or. Nous avions déjà commenté cette campagne en septembre 2010 et l'avions proposé au comité d'expert de l'UDA dont nous faisons partie. Nous nous réjouissons donc particulièrement de ce choix fait par les annonceurs. Ci-dessous l'article publié en septembre dernier.

Avec plus de un million de fans, Oasis est la 1ère page Facebook française. La fin de l'été 2010 est marquée par une opération 360 ° centrée sur le réseau social, le « Fruit of the Year ».
Le principe en est de faire
élire par les fans leur fruit préféré parmi 18. Le fruit gagnant sera la prochaine star du film TV Oasis. Le vote est organisée en trois étapes, éliminatoire, 1/2 finales et finale, de mi août à mi octobre.
Le dispositif est largement décliné. Point de vente : événementiel avec isoloir pour voter. Internet : animation de la page, diffusion de vidéos, campagne d’ampleur.

Presse : parutions dans 20 minutes sur le déroulé des élections. Street-marketing : tournée des fruits dans 5 villes de France avec distribution de badges et de flyers électoraux & tournée de smarts. Affichage sauvage . Mobile : jeu iPhone et insertion de Flashcodes dans la presse. TV : diffusion du film publicitaire en TV.

Cette opération a élu Ramon Tafraise et a permis d'atteindre un niveau exceptionnel de 1 280 000 fans.

Décryptage promo PHILIPPE INGOLD

Cette opération est donc tout à fait exceptionnelle par ses résultats. Ceux-ci ont été obtenus par un thème et une création bien adaptée à la cible, par un mécanisme de vote très interactif, par une animation permanente et par une déclinaison "off-line" spectaculaire. C'est surtout par le risque pris par une entreprise qui a décidé de concentrer beaucoup de moyens sur une opération articulée autour de Facebook. Bravo donc à Orangina-Schweppes et à son agence Publicis Net.


 
Monprospectus.com pour informer sur le prospectus
Source : http://www.monprospectus.com/

Avec l'appui de plusieurs partenaires de la filière du prospectus (papetiers, imprimeurs, diffuseurs), l'observatoire du hors-média (OHM) a lancé une campagne d'information sur les prospectus s'appuyant sur le site monprospectus et aussi la diffusion d'un leaflet dans les boîtes aux lettres.
La campagne met en avant des arguments assez bien connus des spécialistes mais pas forcément du grand public : l'efficacité du support, l'appréciation positive des consommateurs, le poids économique de la filière et enfin l'innocuité écologique, due à la gestion des forêts.

Décryptage promotion de Philippe ingold

C'est bien sûr une réponse au "zeroprospectus" de Leclerc, réponse qui reprend les arguments habituels en faveur de ce média. Cette démarche est un action de lobbying de la filière qui provoque en chaine des réactions du lobby écologique. On est bien avancé ! Bien sûr, au moins dans notre système économique, il ne peut être question de casser un outil aussi essentiel. Leclerc d'ailleurs n'apporte pas réellement de solutions de substitution et parle d'un objectif à 10 ans ! Maintenant, le monde change, la crise structurelle et les nouvelles technologies vont certainement rebattre les cartes, mais probablement dans le sens de la complémentarité des médias et non dans celui d'une prise de pouvoir de l'un sur l'autre.


 
Custom Solutions soutient actioncarbone
Source : communiqué de presse - www.action carbone.org

Le centre de gestion Custom Solutions annonce son soutien au  programme Action Carbone de la Fondation GoodPlanet, présidée par Yann Arthus-Bertrand, qui œuvre à mettre l'écologie au cœur des consciences. Concrètement, Custom Solutions reverse 1 centime d'euro par courrier reçu au programme Action Carbone de la fondation GoodPlanet.
Surtout, Custom Solutions accompagne les marques dans le montage d'actions Marketing et Logistique solidaires et de développement durable. Comment ? En reversant une partie des montants des remboursements des actions au bénéfice des projets développés par Action Carbone tels que la construction de fours solaires en Bolivie ou de réservoirs à biogaz en Inde. Exemple : « 10 € remboursés sur ce produit dont 1 € reversé au profit du Programme actioncarbone.org  »

informations : http://www.customsolutions.fr/fr/

Décryptage promotion de Philippe ingold

Au delà de l'engagement personnel de Custom Solutions en faveur de cette organisation, ce que nous saluons, le centre de gestion permet aux entreprises de mettre facilement en œuvre une opération de marketing sociétal. C'est cohérent et c'est utile.


 
TF1 lance les Tags TV
Source : LSA - 10 février 2011
TF1 publicité propose aux annonceurs un nouveau service, à savoir des tags ou pastilles publicitaires à apposer dans les spots TV, afin d'annoncer aux téléspectateurs l'existence d'une information ou d'une offre de la marque sur le site www.tf1conso.fr
TF1 propose trois types de tags :
Le tag "bonus" communique des informations additionnelles sur les produits, marques ou spots (jeux-concours, vidéos exclusives, envois d'échantillons)
Le tag "Info Conso" est réservé aux actions de développement durable
Le Tag "Coupon", matérialisé par un chariot,  propose des coupons relayés dans le cadre d'un opération conçue par HighCo et relayée en GMS dans 1000 points de vente Leclerc, Intermarché, Hyper U, Cora et Carrefour Market.
Les tarifs annoncés sont de 10 000 €  pour le tag Info Conso, 20 000 € pour le tag Bonus et 45 000 € pour le tag Coupon.
Décryptage promotion de Philippe ingold

L'idée est bien sûr de transformer un intérêt pour une marque en acte concret de recherche d'information, de participation ou encore mieux de découverte de produit. C'est une application concrète du bon vieux schéma de l'apprentissage publicitaire AIDA (attention, intérêt, désir, action).
Aujourd'hui le passage d'une situation passive de réception du message publicitaire à une démarche proactive de recherche d'informations ou de participation n'est guère évident. Mais l'objectif de TF1 est clair et à plus long terme : il s'agit de se préparer au phénomène émergent de convergence des écrans qui permettra bientôt de créer une réelle interactivité. Concrètement, le téléspectateur ne sera plus obligé de se lever de son fauteuil pour aller sur son poste informatique mais pourra avec sa télécommande accéder confortablement et immédiatement aux offres Info Conso, Bonus ou Coupon.
Par ailleurs, avec ce partenariat, HighCo développe ses activités de e-couponing, déjà initiées avec les chéquiers malins TF1Conso.fr


 
Le bon de réduction : + 15 % en 2010
Source : Communiqué de presse HighCo Data

En 2010, les français ont utilisé 380 millions de bons de réduction proposés par les marques, ce qui correspond à une économie de 230 millions d'euros. Soit une progression de 15 % par rapport à 2009. La valeur faciale moyenne de 0,61 € est en diminution de 6%.
Plus de 60 % des coupons sont on-pack.
Les premières tendances montrent que l'année 2011 devrait connaître des niveaux identiques, voire en progression.

Décryptage promotion de Philippe ingold

En quelques années le coupon a changé de nature. Outil auparavant distribué massivement dans des supports out-store (presse, boîtes aux lettres, marketing direct), avec souvent des objectifs de recrutement, c'est maintenant un outil essentiellement in-store, avec certes des diffusions plus faibles mais des taux de remontées très supérieurs. C'est pour les marques un outil très utile et incontournable pour jouer sur la variable prix, dans un système de distribution de plus en plus maîtrisé par les enseignes.
Ce phénomène devrait perdurer, avec le développement de nouveaux produits packagés et spécifiques aux enseignes.