Mécanismes promotionnels originaux
 
PromoRama, une mine d'informations sur la promotion
Source : PromoResearch
PromoRama,est une étude exhaustive des techniques et mécanismes promotionnels qui s'appuie sur une nomenclature experte. Celle-ci a été développée par Philippe Ingold sur la base de son expérience et de sa veille permanente du marché.
Cette nomenclature permet de classer de façon pertinente et accessible plus de 13 000 opérations de toutes natures et selon de nombreux critères : mécanismes, combinaisons d'articles, supports, avantages, dotations, enseignes, etc.
Avec cette étude vous allez :

- Accéder à une source unique dexemples dexploitation des techniques promotionnelles :
  plus de 13 000 op
érations.

- Visualiser de façon exhaustive les exploitations possibles des techniques, structurées 
 
par m
écanismes, combinaisons articles, supports, avantages, dotations, enseignes, etc.

- Découvrir des mécanismes encore peu utilisés et concevoir ainsi des opérations originales
  et diff
érenciantes.

- Développer des créations attractives et pertinentes en vous inspirant des nombreux exemples
  de la base de donn
ées.

- Valider lexistence et la faisabilité de mécanismes originaux et justifier vos recommandations
  aupr
ès de vos directions,  juristes, partenaires, clients éventuels, etc.

- Gagner un temps appréciable dans vos recherches

- Développer les compétences promo de vos équipes sur la base dune méthodologie partagée.


Téléchargez la plaquette de présentation

Demandez-nous le diaporama de présentation (9 Mo)



Cdiscount offre le 2ème gratuit
Source : http://www.cdiscount.com/electromenager/v-110-0.html

Sur 13 au 20 février, vous pouvez obtenir le remboursement de votre deuxième produit électroménager sous la forme de deux bons d'achat, valables chacun un mois.
L'offre est valable sur un nombre important de références qui couvre bien les différents univers produit.

A noter, aussi que les produits éligibles font aussi l'objet de discount importants.

Décryptage promO de Philippe ingold

L'offre est aujourd'hui assez classique sur les produits de grande consommation. Elle nous semble nouvelle sur des biens de consommation durable. L'avantage économique est important, même s'il faut revenir deux fois sur le site pour profiter des deux bons d'achat. Ce qui implique au total l'achat de quatre produits.
En tout cas, utilisation intéressante de ce mécanisme pour augmenter le panier d'achat.



Black Friday : Darty rembourse 100 %
Source : www.darty.com
Avec le Black Friday, nouvel évènement commercial, on s'attend à des offres canon. A priori, l'opération Darty a tout pour séduire avec une promesse forte de remboursement de 100 %.
Sauf que les conditions en limitent fort l'intérêt. L'offre n'est en effet valable que sur une sélection de 7 produits et avec une limitation en quantités : 250 à 2500 pièces. Surtout, le remboursement se fait de façon séquentielle en 6 cartes cadeau, valables à raison d'une par moi, à partir du 1er janvier 2015.
Décryptage promotion de Philippe ingold

On comprend bien l'intérêt de Darty dans cette opération : créer du trafic avec une offre très attractive dans un contexte commercial adapté, aussi éviter des pertes de marges avec des simples réductions, recréer un trafic régulier de renouvèlement et augmenter le taux de nourriture. Mais avec des conditions trop restrictives,  ce mécanisme perd de son intérêt et s'avère déceptif pour le consommateur.

Le mécanisme avait été initié par Carrefour et Auchan en 2011. Repris dans la distribution spécialisée par exemple par Alinéa, ou par But à la dernière rentrée. Cette enseigne offrait un remboursement en seulement trois bons d'achat et sur une sélection de 40 produits, sans limitation apparente de quantités. Mais avec, il est vrai, une condition de valeur un minimum d'achat du double de la valeur du bon.



Danone vous souhaite une bonne année
Source : http://bonneannee.danoneetvous.com/
Beau jeu avec obligation d'achat  organisé sur les produits frais Danone sur les deux premiers mois de l'année.
Le mécanisme est à double détente :
- un instant gagnant avec une participation conditionnée par la saisie du code barre du produit acheté et la date et l'heure précise du ticket de caisse. Il n'est possible de jouer qu'une fois par produit acheté et qu'une seule fois par jour. Mais il est possible de jouer autant de fois qu'il y a de produits sur le ticket de caisse.
- un tirage au sort parmi tous les participants pour gagner le gros lot
 
Le jeu est plutôt bien doté avec une Toyota Prius pour le tirage au sort. Pour les instants gagnants, 10 séjours au Club Med, 24 frigos SMEG, 45 vélos électriques, 75 coffrets Smartbox, 40 chéquiers d'un an de produits Danone (75 €). Et puis 365 000 bons de réduction valables sur les produits laitiers Danone d’une valeur faciale comprise entre 0,25€ et 1€.
Le jeu est accessible sur le web (ordinateur, tablette, mobile) et est relayé en PLV.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Cette opération peut avant tout être remarquée par son système de preuves d'achat. En effet, depuis l'évolution de la réglementation qui permet des jeux avec obligation d'achat, se pose la question des moyens à utiliser. Maintenant assez classique la saisie d'un code unique inséré dans le pack. Mais que faire quand le type de produits ne le permet pas ?  Danone apporte ici la solution : la saisie du code barre et le report de la date et de l'heure exacte. Les gagnants ne pouvant recevoir leurs lots qu'en produisant ces preuves d'achat.
A noter que les conditions de participation sont d'une grande clarté.


 
Cora offre des cartes animées
Source :  http://lecollector2014.fr/
Cora anime la rentrée en pensant aux enfants. L'enseigne propose en prime des cartes animées sur le principe de l'imagerie lenticulaire, procédé permettant de produire des images qui donnent une impression de relief (3D) ou qui changent en fonction de l'angle (Flip).
Les cartes Les cartes sont classées par univers et peuvent faire l'objet d'un jeu. Elles peuvent être réunies dans un carnet collector, gratuit pour les porteurs de carte (vendu autrement 2,49 €).
Une carte peut être obtenue par tranche de 30 € et pour l'achat de produits partenaires
.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Cora confirme encore sa volonté de créer une proximité avec les familles avec des opérations de primes collection très attractives. C'est un bon moyen d'entretenir une relation client, souvent plus efficace qu'avec des points fidélité. Carrefour et Auchan avaient participé à ce mouvement initié il y a 3 ou 4 ans avec des licences puissantes. Ces deux enseignes semblent mois actives sur ce principe, privilégiant sans doute l'action sur les prix. A confirmer ou infirmer dans les prochains mois ....



Les collections passionnent les 7-14 ans
Source : LSA - étude Junior City
44 % des 7-14 ans déclarent aimer les collections et 31 % font actuellement une collection ou en ont fait au cours des derniers mois.
C'est à l'école primaire que l'on retrouve les collectionneurs les plus passionnés : 57 % des élèves de CE et CM aiment et 42 % s'adonnent à ce hobby.
Vainqueur dans les préférences, la licence Pokemon.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Cette étude confirme l'intuition selon laquelle les enfants sont de fervents collectionneurs. Les marques visant cette cible sont en conséquence des utilisateurs fréquents de cette technique, avec habituellement d'excellents résultats. Mais cette étude est sans doute un peu réductrice en ne s'intéressant qu'à l'intérêt des enfants. En effet, dans un contexte de consommation familiale, la prime collection a à la fois un rôle ludique et un rôle éducatif (exemple en cours des cartes animées de Cora). Les mères de famille sont ainsi indirectement aussi les cibles de ce type d'action. Ceci fait que la prime collection a un rôle essentiel dans la construction d'une relation avec la marque.



Auchan réinvente le ticket
Source : prospectus Auchan - 4 au 10 juin 2014
Auchan rembourse 50 % en bon d'achat une sélection de 58 produits. L'offre est réservée aux porteurs de cartes et est limitée à 5 produits de chacune des offres. Le bon d'achat doit être utilisé du 11 au 24 juin.
Décryptage promotion
de Philippe ingold

Il s'agit bien de la fameuse technique du "ticket" mise au point par Leclerc à la fin des années 90 !
Le principe était d'offrir un bon d'achat cumulatif sur une sélection de produits, valable 15 jours à compter du début de la semaine suivant l'achat. Le bon d'achat était porté sur le ticket de caisse, d'où l'appellation de ticket. Cette technique imitée tout d'abord par d'autres enseignes a progressivement été  abandonnée au profit du cagnottage sur carte de fidélité. Quelques exceptions ponctuelles, notamment chez Géant ou Super U.
Auchan reprend ce principe en le mettant fortement en avant et en le liant à la carte, ce qui permet de tracer les ventes.
On peut d'interroger sur la valorisation un peu artificielle de l'offre à plus de 500 € ... Il est en effet difficile d'acheter 5 fois les 58 produits pour une valeur de 1000 € !



Infographie : le marché du BR en 2013
Source : HighCoData
Selon le centre de gestion, ce sont 3,2 Milliards de coupons qui ont été diffusés en 2013, ce qui représente une valeur de 2,8 Milliards d'euros.
260 millions de coupons ont été traités, avec une valeur faciale moyenne de 0,89 €.
70 % des coupons papiers sont diffusés au point de vente. Sticker on-pack (jusqu'à 85 % de taux de remontées), Animation en linéaire (60 %). Bloc Rayon (35 %).
Phénomène marquant: le doublement de l'émission de coupons digitaux en 2013, à 50 Millions.

Consulter l'infographie
Décryptage promotion de Philippe Ingold

Le marché du coupon a subi une très forte mutation ces dernières années. Le nombre total de coupons diffusés a baissé d'un niveau d'environ 6 Milliards à 3 Milliards aujourd'hui. Mais les modes de diffusion ont beaucoup évolué. Plus proche de l'acte d'achat, plus ciblé, avec des valeurs faciales plus élevées, le coupon est devenu plus efficace.

Malgré la montée du e-coupon (mais à moins de 2 %), la diffusion papier reste très majoritaire.
C'est pour les entreprises une technique de réduction de prix  dont elles ont le contrôle et à laquelle ils peuvent recourir pour atteindre leurs objectifs stratégiques.



Une combinaison entre prime et jeu
Source : prospectus Carrefour - 18 au 31 mars 2014
Pour faire découvrir le sérum "trésors de miel", Garnier offre une séance "bien-être". Pour bénéficier de l'offre, il faut acheter un sérum et deux produits Ultra-Doux. En outre la demande permet de déclencher automatiquement la participation à un tirage au sort, avec un diamant à gagner.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Le principe de ces primes "services", proposées par des sociétés spécialisées, est aujourd'hui assez bien connu. Elles sont bien sûr particulièrement attractives. Ici l'offre est jointe à un tirage au sort qui en renforce encore l'attractivité. Cette combinaison est permise par le nouveau règlement juridique européen qui supprime l'obligation de gratuité des loteries commerciales. La prime qui est délivrée en contrepartie d'un achat peut donc dorénavant être accompagnée d'un jeu et ce sans formalités : la simple demande d'une prime permet de participer à la loterie.
Malgré l'explication de cette possibilité dans nos formations et conférences, il faut bien constater qu'elle n'est encore guère utilisée. Raison de plus pour mettre cet exemple en valeur.




Carrefour offre des cartes en réalité augmentée
Source : http://www.3d-bleus.carrefour.fr/
Carrefour est un sponsor historique de l'équipe de France de football. A l'occasion des grandes compétitions européennes et mondiales, l'enseigne exploite souvent la technique promotionnelle des primes collection.
Cette année, les 24 cartes à collectionner vont pouvoir être utilisées en réalité virtuelle. Chaque carte peut être obtenue pour 30 € d'achat.
Il suffit alors de télécharger l'appli et de faire l'expérience sur son smartphone.
Décryptage promotion de Philippe ingold

La coupe du monde est comme d'habitude l'objet d'une surenchère promotionnelle avec le plus souvent des voyages à gagner au Brésil. Guère différenciant !  Mais cette année l'enseigne se distingue particulièrement en proposant ce mécanisme très spectaculaire et bien adapté à la gestuelle du sport. Bien sûr la réalité virtuelle a déjà été utilisée en promotion, par exemple sur les céréales. Mais elle prend ici tout son intérêt avec cet évènement mondial. Compte-tenu de l'ampleur de l'opération, les coûts élevés de conception sont aisément amortis. Carrefour frappe ici très fort et va disposer d'un avantage concurrentiel significatif sur cette période stratégique.



Les boxs, une nouvelle idée de dotation
Source : prospectus Carrefour - 18 au 31 mars 2014

Philips offre jusqu'à 3 mois d'abonnement à la "Glossybox" en contrepartie de l'achat d'un produit de la gamme beauté féminine Philips.
On aurait aimé savoir avec quel mécanisme promotionnel et dans quelles conditions. Une astérisque renvoie à une mention peu lisible renvoie à des bulletins disponibles en magasin. Bon ....
Mais
nous avons choisi de mentionner cette opération en raison du choix de la récompense, à savoir une box créée sur le thème de la beauté.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Le développement des boxs de toutes natures est un des phénomènes de consommation actuels. Il est donc déjà intéressant en soi de surfer sur ce phénomène qui rend les opérations innovantes. Mais surtout les deux partenaires y trouvent chacun leur compte. La marque dispose d'une dotation originale, différenciante (encore aujourd'hui) et, sinon gratuite, au moins bien négociée. La box accède à un bon niveau de visibilité, tout en profitant de la notoriété et de la crédibilité de la marque porteuse. Un exemple à suivre ...



Naturness offre des BR sous condition d'achat
Source : prospectus Géant Casino - 26 mars au 5 avril 2014
Pour quatre produits Naturnes achetés, le shopper peut recevoir sur demande un chéquier de bons de réduction d'une valeur totale de 10 €, à valoir sur de prochains achats. Cette demande permet parallèlement de participer à un tirage au sort, avec des chéquiers de 1500 € en chèques cadeaux Pierre & Vacances.
L'offre est ici présentée dans le prospectus Géant, avec malheureusement des conditions très résumées et presque illisibles et avec renvoi sur un site internet.
Décryptage promotion de Philippe ingold

De manière générale les bons de réduction sont gratuits. Ils sont en effet plutôt utilisés dans des objectifs de recrutement. Ici, c'est la fidélisation qui est avant tout recherchée par la marque. Les carnets de BR sont donc remis en contrepartie d'un achat préalable. Problème : un carnet de BR ne constitue pas en soit une prime d'une grande attractivité, surtout si celle-ci est différée. D'où l'intérêt de renforcer l'attractivité de l'offre par un tirage au sort. Remarquons ici que la marque met en avant un bénéfice intéressant, des vacances avec bébé, mais sous une forme très souple de chèques cadeaux.
Notons aussi que la marque a évité ici le travers fréquent de présenter son offre sous la forme d'un remboursement en coupons, notion plutôt contestable.



Leclerc crée une communauté d'ambassadrices de la beauté
Source : http://www.e-leclerc.com/espace+client_deconnecte/secretsbeaute
L'enseigne organise jusqu'au 30 aout un jeu participatif sur le thème de la beauté.
Après sélection d'une des 10 thématiques, il s'agit de partager un secret de beauté, soit en communiquant l'adresse d'une vidéo youtube, soit en rédigeant le secret en l'accompagnant d'une photo.
A gagner : des cartes cadeaux de 100 € et une place parmi la communauté d'ambassadrices de la beauté.
Décryptage promo de Philippe ingold

Comment sont sélectionnées les gagnantes ? Par un jury ? En quoi consiste la place d'ambassadrice ?  Quelle exploitation des secrets va être faite ? On n'en sait rien ! : Pas d'informations pourtant essentielles, ni de lien avec un règlement visible....
Au delà de ce défaut technique, on peut s'interroger sur la légitimité d'une enseigne alimentaire pour créer une communauté d'ambassadrices de la beauté ...


Bel offre un cabas à roulettes
Source : https://www.nos-bel-idees.fr

Le groupe Bel fait une belle offre transversale cumulative sur ses gammes de fromages.
Pour 3 produits achetés, vous recevez 15 € en bons de réduction. Et surtout pour 5 produits achetés, vous recevez en plus un cabas à roulettes pliable avec un décor Vache qui rit.

Les achats doivent être faits avant le 31 mars 2014. L'opération fait l'objet d'une campagne radio.

Les marques concernées sont : Leerdammer, Mini Babybel, La Vache qui rit, Kiri, Apéricube, Boursin.

Décryptage promotion de Philippe ingold

L'opération est remarquable à plusieurs niveaux. D'abord par son caractère transversal encourageant le cross-selling entre les différentes marques. Passons sur les bons de réduction toujours intéressants dans ce dernier objectif mais bien sûr pas très innovants. C'est surtout l'utilisation de la technique de prime différée qui est ici intéressante. Le cabas à roulette est certes banal en tant que tel, mais il est joliment décoré avec un semis de têtes de vaches à la Andy Wahrol. Surtout il a une valeur intrinsèque qui rend l'opération réellement attractive. La valeur perçue peut en effet être évaluée entre 5 et 10 €. Ce qui est bien sûr largement supérieur aux 7 % autorisés dans l'ancienne réglementation. Ici, la prime différée cumulative est exploitée de façon pratiquement hard-selling. Mais c'est en même temps une formidable opération relationnelle en raison de l'installation de la marque dans un univers quotidien.
Bravo Bel !


 
Léonard publie un petit dico de la promotion
Source : http://www.agenceleonard.com/le-dico-de-la-promo
L'agence Léonard, par ailleurs partenaire du site vient de publier sur son site un "dico de la promo". En 25 pages très synthétiques, celui-ci fait le tour des mécanismes et supports utilisés.
Décryptage promo de Philippe ingold

Petite publication traitée sur un mode humoristique mais très précise et documentée, avec notamment les dernières mises à jour juridiques.
A conseiller aux débutants pour bien comprendre la promotion des vents, aussi aussi aux séniors qui y trouveront une information complète et parfaitement actualisée.


 
Nouveau : le Ticket Top
Source : http://www.the-ticket-top.com/

Ticket Top est un nouvel outil de promotion ou d'animation de réseaux. C'est une carte permettant d'obtenir un loisir gratuit pour un loisir acheté auprès de partenaires : hôtels, séjours, parcs d'attraction, spectacles, centres de loisirs, forfaits skis, restaurants, bien-être, sports, sensations fortes, etc.
Actuellement le réseau de partenaires est principalement situé dans le sud-est, mais devrait rapidement s'étendre au niveau national.

La société fournit la prestation, sous sa marque ou en marque blanche, sur la base d'un tarif unitaire dégressif mais ne fournit pas de prestations de conseils ou de création.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Le principe du "un acheté, un gratuit" est maintenant bien connu. Mais la plupart des opérations sont encore aujourd'hui articulées autour d'un loisir spécifique, autant que possible en lien avec l'univers de la marque utilisatrice. Ici la liberté de choix du bénéficiaire est totale. Ce qui rend l'outil plus souple et plus universel. Il peut-être utilisé en promotion, animation de réseaux, B to B, par de grandes ou petites entreprises, éventuellement régionales. Avec peu de frais fixes à prévoir, en dehors de l'habillage de l'opération.
Bonne idée donc, qui devrait pouvoir trouver sa place dans les dispositifs promotionnels, une fois le réseau de partenaire élargi.


 
Carrefour offre des vols en apesanteur
Source : http://volenapesanteur.carrefour.fr/home/

Dotation spectaculaire offerte par Carrefour : 30 vols en apesanteur à gagner ! L'offre est accessible du 2 au 15 décembre et a un objectif de création de trafic les 8 et 15 décembre, journées d'ouverture exceptionnelle.

Le mécanisme est un tirage au sort mais avec des chances de gagner fonction de la fréquentation en magasin. Une chance au moment de l'inscription sur le site (avec ou non renseignement du numéro de la carte), 1 chance par jour, mais 10 chances les deux dimanches 8 et 15 décembre. Soit 33 chances maximum.
Le lot a une valeur unitaire de 6 000 €. Le vol se déroulera sur un Airbus, à partir de l'aéroport de Bordeaux Mérignac, le 27 mars 2014.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Deux éléments intéressants dans cette opération.
Tout d'abord bien sûr son caractère spectaculaire, même si Kit-Kat et plus récemment Axe ont proposé de vrais voyages dans l'espace. Ici il ne s'agit que de vols en apesanteur d'une durée de 22 secondes. Mais au moins les gagnants sont-ils assurés de la réalité du gain.
Deuxième élément, moins apparent, mais encore plus intéressant : la multiplication des chances en fonction de la réalisation d'actes d'achat, ici plus précisément les passage en caisse. Il ne s'agit pas stricto-sensu d'un jeu avec obligation d'achat puisque qu'une chance de gain peut être enregistrée sur le site.

Nous notons que les professionnels utilisent encore assez peu ces mécanismes de jeux cumulatifs avec multiplication des chances en fonction d'actes d'achat ou avec conditions d'un nombre d'achats défini. C'est dommage. En effet, ces mécanismes rendent les chances de gain beaucoup plus réelles pour les vrais participants et rendent donc les opérations plus attractives. Encore faut-il que la dotation soit mobilisante, ce qui est effectivement le cas ici. Exemple à suivre.


 

Le retour des ODR collector chez Intermarché
Source : prospectus Intermarché - Novembre 2014

Intermarché propose de faire essayer les nouveautés sans en payer le prix. C'est à dire en se faisant rembourser 50 % ou 100 % du PVC. Une dizaine de produits sont concernés. Intermarché collecte les codes barre et s'occupe du groupage des offres auprès d'un centre de gestion.

Décryptage promo de Philippe ingold

Ce fut la grande folie il y a 4 ou 5 ans avec des offres de Carrefour, Intermarché, Champion, Atac sur de très nombreux produits. D'où des remontées effarantes et un arrêt du système, sauf chez Franprix.
Intermarché reprend ici le système avec un nombre de produits plus limité et des offres remboursées plus souvent à 50 % qu'à 100 %.
Cela reste bien sûr une offre très attractive pour les shoppers. Mais les risques restent importants.

Mais pourquoi pas si les marques sont assurées d'un bon référencement ?


 
Mamie Nova fait son cinéma
Source : http://www.mamie-fait-son-cinema.com/home

Mamie Nova s'approprie le thème du cinéma avec une opération puissante articulée autour de deux mécanismes principaux, mais s'appuyant sur des codes jeu uniques présents sur les opercules

- la collection de places de cinéma :  8 codes = 1 place gratuite, 36 codes = 4 places gratuites (mais conditionnée par l'achat du, nombre de places équivalent)
- une loterie avec des voyages de star à gagner (1 par mois pendant 6 mois)

 

Décryptage promotion de Philippe ingold

L'opération est d'envergure avec un soin particulier apporté dans le choix des voyages de stars de cinéma. Elle est parfaitement cohérente dans les dotations liées au cinéma. Certes, les places sont "autopayées" mais elles sont proposées dans le cadre d'une mécanique originale. A noter que le jeu est "avec obligation d'achat",  et "cumulatif" puisque conditionné par la collecte de preuves d'achat, les codes jeu.
Avec cette opération et sans doute d'autres à suivre, Mamie Nova, marque un peu vieillissante, prend un coup de jeune en s'appropriant un univers ludique et hédonique et réémerge sur un marché encombré. Bien joué.


 
Shell invente la prime à valoir
Source : station-service Shell
Pour un plein, Shell vous remet un bon pour recevoir une voiture Lego, à valoir sur un prochain plein.
Décryptage promo de Philippe ingold

La prime, si elle est attractive, est une bonne alternative à une offre financière différée, bon d'achat ou de réduction, pour inciter au renouvellement de visite. Ceci est bien sûr surtout vrai dans un univers à taux de nourriture faible.
C'est une mécanique promo qui pourrait inspirer d'autres réseaux.
Un frein toutefois : les clients habitués à la prime directe. Et aussi les personnels tentés de détourner cette technique en prime directe.


 
Des rosedeals Danone
Source :  vente-privee.com

Sur Vente Privée, une offre inhabituelle sur une marque de produits de grande consommation, Danone.

Pour 3 €, vous pouvez obtenir un chéquier de 10 bons d'achat à valoir sur tous les produits Fjord et Gervita. Les bons d'achat sont envoyés par courrier entre le 30 septembre et le 7 octobre. Et sont valables jusqu'au 10 janvier 2014. Il n'st pas précisé si les bons d'achat sont cumulables sur un seul achat.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Les deals sont en règles très générale des bons d'achat payants valables des prestations de services. A notre connaissance, une utilisation sur des produits de grande consommation est, sinon tout à fait nouvelle, du moins très rare. C'est donc une initiative intéressante à observer.

L'opération pose en soi une problème de sémantique. Danone ne parle pas en  effet de bons de réduction, dispositif classique sur des produits PGC. Avec une valeur faciale assez faible, le plus souvent inférieure à 50 cents et de l'ordre de  10 à 20 % du PVC, le BR propose une réduction, avec souvent un objectif d'essai. Le bon d'achat est à l'origine un titre valable dans un point de vente sur un montant d'achat. Ce terme est maintenant aussi assez souvent utilisé pour définir un coupon couvrant jusqu'à la totalité d'u prix d'un produit donné.
En l'absence de cette précision, il nous est difficile de nous prononcer sur l'attractivité réelle de l'offre. S'il s'agit de bons d'achat cumulables, elle est formellement intéressante et pourrait être à l'origine d'un véritable nouveau mécanisme. Resterait à en assurer une meilleure visibilité. Mais il n'est pas sûr qu'une diffusion sur un site de deal soit en affinité et suffisamment puissant.


 
Carrefour récompense les projets solidaires locaux
Source : http://www.projetssolidaire.carrefour50ans.fr/

Du 2 au 22 octobre, Carrefour présente plus de 200 projets de solidarité locale, initiés par le personnel des magasins.
Les internautes sont appelés à voter pour leur projet préféré, avec à la clé des financements substantiels pour les meilleurs projets  : 50 000 € pour le 1er, 10 000 € du 2ème au 10ème, 5 000 € du 11ème au 50èeme, 1000 € au delà. Les votants sont également récompensés : des cartes cadeaux de 50 €, des places pour un concert solidaire à Paris et 10 tablettes tactiles (curieusement, les quantités ne sont pas précisées)

Décryptage promotion de Philippe ingold

Belle opération qui associe communication interne et externe. La dimension locale est essentielle pour ancrer le dispositif dans la réalité. Il faut noter des écarts très importants entre les projets aux 2/3 de l'opération. Près de 40 000 votes pour le projet de Draguignan. Mais moins de 100 pour les 32 derniers !
Ne sont pas en cause les projets, tous assez classiques et voisins, mais certainement l'implication des personnels qui ont ou non relayés l'opération autour d'eux. Les votes spontanés semblent avoir été très limités. On peut se poser la question de la bonne communication de l'opération auprès des personnels des magasins (plusieurs centaines) qui n'ont pas enregistré plus d e100 votes. Dommage !


 
Intersport offre des promosticks
Source : http://www.intersport.fr/

Pendant 2 semaines, Intersport utilise un mode de communication original pour communiquer sur des réductions de prix accordées sur des marques ou des produits.
Il s'agit d'un planche d'autocollants reçue en boîte aux lettres ou disponible à l'accueil du magasin.
Le shopper choisit alors ses articles préférés, colle les promosticks correspondants sur les étiquettes prix. La réduction est alors directement accordée en caisse.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Plutôt que d'accorder des réductions de façon automatique, avec parfois un effet d'aubaine, ce mécanisme implique directement le shopper. Ceci permet sans doute de résoudre des problèmes informatiques mais donne aussi plus d'attractivité et de caractère concret à l'offre. Bravo aussi pour le terme de "promosticks". Cette opération a notamment été annoncée en radio.

Nous avons déjà rencontré ce principe sur une opération MagasinVert en mai 2012 sous la dénomination un peu barbare et absconse de "Pota'dézifs!"


 
Auchan booste le bogof à valoir
Source : prospectus Auchan - 18 au 24 septembre 2013

Le principe est simple : vous achetez chez Auchan un ou plusieurs produits d'une sélection de produits frais et l'enseigne vous remet un bon d'achat pour obtenir gratuitement le même produit la semaine suivante.
Conditions : être porteur d'une carte Auchan, offre limitée à un bon d'achat par produit et par passage en caisse.
Le mécanisme a déjà été plusieurs fois mis en œuvre depuis un an mais sur une sélection de produits assez limitée. Ici, Auchan y consacre trois pages et couvre un champ de consommation très large avec 18 articles : pain et pâtisserie, légumes, viandes et poissons. De quoi constituer plusieurs solutions repas pour une famille moyenne.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Auchan propose une offre vraiment attractive pour le shopper et générant naturellement un très fort taux de renouvellement de visite. Attention toutefois aux shoppers opportunistes et à l'obligation de satisfaction de la demande.


 
Le dernier carré de Milka
Source : http://www.lederniercarre.fr/
Le dernier carré de la tablette de chocolat, c'est celui que l'on garde pour soi. Sur ce constat, Milka propose une opération très originale.
Première étape, achetez un lot promotionnel de 5 ou 6 tablettes.
Ces tablettes ont l'originalité d'être vendues avec un carré manquant (tout en gardant le même poids) Récupérez ensuite le code unique dans une des tablettes et demandez sur internet de recevoir le carré manquant, ou mieux de l'envoyer à un de vos proches, éventuellement accompagné d'un message (4 envois possibles).
La campagne est véhiculée sur le web avec un message affectif "osez la tendresse".
L'opération est proposée du 27 août au 24 septembre.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Milka a osé utiliser une mécanisme très original et pertinent, mais peut-être un peu risqué.

Original, bien sûr, d'abord dans le type d'offre véhiculant un bénéfice de partage, hédonique, mais aussi par le choix de concevoir une tablette avec un carré manquant, ce qui n'a pas été probablement sans poser de problème industriel.
Pertinent, en raison du message communiqué, bien en adéquation avec l'univers de consommation du produit et des valeurs de la marque.

Mais peut-être un peu risqué ? Il faut oser en effet commercialiser des tablettes avec un carré manquant. Le shopper risque d'en être perturbé. L'objectif de la marque est bien sûr de créer du buzz, mais celui-ci ne risque-t-il pas d'être négatif ?
Sachant que l'attractivité de l'opération est faible : le bénéfice est bien sûr essentiellement hédonique et ne doit pas être évalué de façon rationnelle. Mais un carré de chocolat, c'est un peu maigre pour déclencher des changements de comportement.
La réussite de l'opération va pour l'essentiel dépendre du dispositif de communication mis en œuvre.


 
Succès de l'opération "partage un Coca-Cola"
Source : LSA - 5 septembre 2013

L'opération qui devait se terminer fin août est prolongée jusqu'à mi-octobre. Avec cent nouveaux prénoms plus classiques, dévoilés chaque jour sur Twitter. La marque aurait gagné 0,8 points de parts de marché. Il est prévu 1,2 milliards de packagings porteurs au lieu des 800 millions prévus;.

La marque en cache pas un certain nombre de problèmes d'exécution. Attente pour faire graver sa canette dans les animations in-store ou out-store. Problèmes de délotage dans le magasin, malgré les "fontaines à prénoms".

Décryptage promotion de Philippe ingold

Le succès annoncé en termes de ventes est sensible. Mais quelle est la part du mécanisme et celle des efforts de communication mis en œuvre ? Mais peu importe. C'est la dynamisation de l'image de la marque et les lien renforcés avec ses consommateurs qui constituent le véritable succès de l'offre. Cela n'aurait pas bien sûr été possible sans la mobilisation de la puissante force de vente de CCE, mais aussi de sa vision stratégique. Bravo.


 
La Française des jeux rembourse à 100 %
Sources : communiqué de presse Highco Data -  https://www.jeu-illiko.fr/
Du 9 au 15 septembre, achetez un ticket de grattage Jour de France Illiko pour 1 €. Puis vous pouvez vous le faire rembourser par virement en allant sur le site dédié, en renseignant notamment les 15 chiffres présents sous le code barre du code barres.
Décryptage promo de Philippe ingold

Mécanique classique mais tout à fait nouvelle dans ce secteur du jeu. Une bonne occasion de polariser l'attention sur ce jeu en s'appuyant sur la PLV et l'implication des buralistes.
 


 
Les gros volumes d'Auchan
Source : prospectus Auchan - 4 au 10 septembre 2013
Dans ce prospectus de rentrée, 11 pages et la couverture sont consacrées à des offres "gros volume", avec en moyenne, 8 produits par pages.
En fait les offres sont des lots fabricants assez habituels : lots de 2, 3 pour 2, packs de boisson par 6. Voire quelques girafes.
Décryptage promotion de Philippe ingold

N'est pas Cora qui veut ! Ici, Auchan ne fait que fédérer de manière un peu artificielle des lots très classiques sous une dénomination à priori attractive et qui était popularisée par Cora. Mais les fameux "Gros Volume" de cette enseigne n'ont rien à voir. Ce sont tout d'abord de véritables gros volumes, avec des conditionnements dépassant souvent les 10 unités. Et surtout une événementialisation  particulière. Des prospectus géants et spécifiques. Une mise en place sous des tentes sur les parkings d'hypermarchés, avec encaissement séparé.

Maintenant, on peut trouver ces "Gros Volumes" disproportionnés par rapport à la consommation d'un foyer habituel et contre la tendance structurelle à la baisse de l'efficacité des ventes en lots. Oui, mais la force de l'opération de Cora est de viser des cibles différentes : les très grands foyers, les familles élargies, des groupes d'acheteurs, des collectivités et aussi les chercheurs compulsifs de bons plans. Et ces cibles cumulées pèsent lourd, surtout quand on les concentre dans le temps et qu'on élargit l'attraction habituelle du magasin.. Mais ceci exige un dispositif de communication très spécifique, différencié de du dispositif habituel. Cora le fait parfaitement.


 
Esso crée du trafic sur les stations autoroute
Source : www.esso.fr/Europe-French/PA/about_que_carburantscomb_stations_summerpromotion

Esso propose une offre assez originale. Il suffit de faire un plein de 20 litres minimum dans une station services Esso. En présentant le reçu de cet achat dans l'une des 37 stations d'autoroute, il sera généré une réduction automatique de 5 centimes par litre sur votre plein.
l'offre est valable du 28 juin au 2 septembre.

L'opération est notamment soutenue par une campagne radio.

Décryptage promotion de Philippe ingold

L'opération est originale dans son mécanisme mais surtout très pertinente. Le mécanisme s'apparente à un bon de réduction à valoir. Celui-ci favorise bien sûr la création de trafic et l'augmentation du taux de nourriture dans une période de forte consommation. L'opération lève aussi un frein à la consommation sur autoroute. D'un point de vue relationnel, elle est également intéressante : Esso se préoccupe de ses clients en leur donnant la possibilité de payer leur plein moins cher.
On peut toutefois s'interroger sur l'attractivité de l'offre. 5 centimes sur 50 litres, c'est une économie de 2,5 €. Pas négligeable, mais souvent insuffisant pour justifier une modification de comportement. 5 centimes, c'est aussi sensiblement inférieur à l'écart constaté avec les stations low-cost ou GSA (10 à 15 centimes). N'aurait-il pas été plus attractif de proposer, à la place d'une remise, une prime qui aurait du sens, un valeur concrète mais aussi relationnelle ? Par exemple un guide ou une carte routière, un accessoire de plage, etc.
Petite remarque, également. Le message radio invite à consulter les conditions de l'opération sur le site Esso, de nature institutionnelle. Le lien avec la page ad-hoc n'est pas très apparent. Et la page présentant l'opération manque plutôt d'impact. A améliorer !


 
La Laitière rembourse 3 bacs de glace
Source : http://www.croquonslavie.fr/corner-marque/glaces-la-laitiere/avantages/bons-plans.aspx

Opération d'été pour La Laitière chez Casino, du 10 au 21 juillet. En achetant trois bacs, vous recevez un remboursement, sous forme de trois bons d'achat à valoir dans l'enseigne (valeurs 4€).

Deux modes de participation. Un classique par courrier. L'autre digital : il faut tout d'abord  télécharger sur son smartphone une appli QR code. Puis scanner le QR code présent sur le prospectus.
Vous serez dirigé sur l'Appli Plancourses de Sogec qui vous permettra alors de participer à l'opération (Scan de l'achat, photo du ticket de caisse et coordonnées)

 

 

Décryptage promotion de Philippe ingold

L'opération est attractive et stratégique. Un remboursement 100 % de 4 bacs est plutôt intéressant, même s'il se fait sous la forme de bons d'achat marque (valable uniquement sur la marque). Ceci représente une valeur de 12 €. Elle est stratégique puisqu'elle permet d'augmenter le QA/NA, les quantités consommées et le taux de nourriture sur une période clé. Le délai de remboursement habituel de 4 à 6 semaines n'est pas vraiment un problème puisqu'il va permettre de désaisonnaliser la consommation sur la période de rentrée et augmenter ainsi la consommation.
Les modalités de remboursement sont assez originales. La tendance était jusqu'aujourd'hui de combiner une canal classique et un canal internet. Ici, la marque fait l'impasse sur le volet internet et passe directement sur le volet mobile avec une des applications de remboursement ODR, Plancourses de Sogec. Le mécanisme est un peu compliqué puisqu'il faut préalablement passer par le téléchargement d'une appli de lecture QR code. Mais une fois cette étape passée, la demande de remboursement est sinon aisée, au moins dans la continuité du processus d'achat. La nature trade de l'opération (prospectus, PLV) facilite le processus.
Notons toutefois que la force principale de l'appli ODR, à savoir la rapidité du remboursement, n'est pas exploitée ici puisque le remboursement se fait en bons d'achat.

C'est en même temps une bonne façon de populariser l'utilisation des applis de remboursement ODR qui sont apparues en 2012 mais dont l'utilisation reste encore assez limitée par manque de communication.
En attendant, il est bien sûr encore nécessaire de proposer un canal courrier principal.


 
Powerade fait gagner des gourdes personnalisables
Source : https://fr.poweradesportsbottle.com/

La gourde est un élément indispensable dans le matériel des sportifs. Powerade propose donc de vous faire gagner une gourde personnalisable avec votre prénom / surnom et d'y ajouter un message de motivation (slogan à choisir dans une liste).
Il suffit de saisir sur le site un code unique, présent au dos de l'étiquette du pack.
C'est un jeu 100% gagnant.
Sont mis en jeu  4 968 000 M de  dotations, soit 3 974 400 gourdes Powerade personnalisables (valeur 6 €), 496 800 bracelets Powerade (valeur 1,5 €), 496 800 fonds d’écran (valeur 0,5 €).

L'opération  est valable jusqu'au 21 février 2014. Il n'est attribué qu'une dotation par personne sur toute la durée du jeu.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Il ne s'agit pas d'un simple jeu destiné à animer la marque. C'est une très grosse opération de communication, largement relayée dans les médias. Elle a trois objectifs correspondant parfaitement à notre typologie des fonctions promotionnelles. Un  objectif "marchand" de développement des ventes, lié à l'attractivité de la dotation. Un objectif "stratégique" de développement des usages et/ou de la fréquence de consommation. Et un objectif "relationnel", lié à la proximité de la gourde dans la pratique sportive et bien sûr à la personnalisation.
En termes de mécanisme, c'est un jeu 100 % gagnant. Mais sa qualification pose problème. Il est curieusement annoncé comme un jeu gratuit sans obligation d'achat alors qu'il n'est pas proposé de canal gratuit. Seuls les frais de participation sur mobile peuvent être remboursés.
Habituellement, un jeu est 100% gagnant sur la base d'une très grande majorité de lots de consolation, souvent des BR, et aujourd'hui des primes numériques. Hors ici, c'est la dotation principale qui est largement majoritaire, 80 % du total. Avec une valeur totale de 24 M € !
Dans l'esprit, cette opération ressemble fort à une prime différée, mais avec une valeur largement supérieure à la valeur du produit, donc susceptible de modifier substantiellement le comportement d'achat du consommateur, ce qui pourrait donc être considéré comme une pratique déloyale dans le cadre du nouveau règlement européen.
Pour éviter ce problème, l'opération  a été transformée en un jeu dont l'aléa ne repose pas sur les chances de gagner, mais sur la diversité des dotations.
Malheureusement, le consommateur ne s'y retrouve pas très bien puisque sans lecture précise du règlement, il ne peut que penser avoir des chances très limitées de gagner une dotation sympa mais pas très attractive pour un jeu. Alors qu'il a en fait 80 % de chances d'obtenir cette gourde, qui devient alors très attractive.
Ces réserves faites, c'est vraiment une très belle opération qui rend à la promotion des ventes sa dimension stratégique.


 
Vive la lingerie offre des prix sociaux
Source : http://www.vivelalingerie.fr/
Ce site de commerce électronique propose une offre originale, à savoir des réductions sur tous les achats en fonction des revenus. De 10 % pour moins de 1 400 € à 40 % pour moins de 1 100 €.
Le site se présente même comme "la première boutique sociale de lingerie".
En fait, c'est le salaire qui permet d'obtenir la réduction, il faut donc ainsi communiquer un bulletin de salaire, à défaut un justificatif de l'ANPE ou de la CAF  ou encore une carte d'étudiant.  
A noter que le site ne distribue que des marques peu connues, Les collants Fiore et la lingerie polonaise Gorteks.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Bien sûr, cette action est avant tout destinée à faire du buzz sur le site, ce qui semble réussi. En l'absence de marques de référence, la démonstration de la réalité de la remise ne peut être très convaincante. La justification du salaire peut être par ailleurs assez aisément détournée.

Par ailleurs, en favorisant les faibles revenus, le site ne risque-t-il pas de voir se détourner une clientèle plus solvable et fidèle ?
On peut aussi s'interroger sur la pertinence d'une fixation des prix au fonction des revenus, ce qui implique procédures, contrôles et développement de l'administration. Le prix juste est un prix qui rémunère de façon juste le fabricant, pas un prix adapté aux ressources.
De manière plus générale, on peut observer que la notion de prix devient de plus en plus relative en fonction de la diversité des circuits de distribution. Ne peut-on pas s'interroger sur l'intérêt d'une différenciation des prix selon les cibles, jeunes, vieux, familles, etc. ?  C'est déjà souvent appliqué dans les services. A voir, en fonction de l'intérêt stratégique de chaque cible, selon son potentiel présent et à venir. En promotion des ventes, ce peut-être également la base de bonnes idées créatives, comme les remises de Grand Optical en fonction de l'âge. A creuser !


 
Hyundai indemnise le chômage
Source : http://www.hyundai.fr/sites/fr/actualites/actualites/pacte-hyundai
En cas de perte d'emploi involontaire, la marque coréenne  apporte pendant 12 mois une contribution financière fixe de 300 € TTC/mois si le véhicule a été acheté au comptant ou du montant de l’échéance mensuelle dans le cas d’un achat à crédit (dans la limite de 300 € TTC/mois). Et ce pendant un an après l'achat.
Mais Hyundai va encore plus loin en complétant ce dispositif d’une assistance au retour à l’emploi. Sur une période de 3 mois, le client peut bénéficier de 5 entretiens téléphoniques d’une heure avec un consultant spécialisé dans le coaching de personnes à la recherche d’un emploi, l’accompagnement individuel ou le bilan de compétences.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Cette offre n'est pas sans rappeler celle d'un distributeur espagnol d'électroménager, Tien 21.

Celle-ci avait été proposée durant le mois de novembre 2011, avec une durée d'un an pour déclarer l'événement. 13 000 personnes avaient participé à l'opération, dont 1 % avaient fait jouer la garantie.
Hyundai va beaucoup plus loin puisque l'opération n'est pas présentée comme ponctuelle mais s'ajoutant au pacte Hyundai, comprenant déjà de nombreuses garanties liés au véhicule. Et de plus Hyundai propose ce service d'outplacement qui va beaucoup plus loin dans l'assistance à la personne.  C'est intéressant, mais est-ce le rôle d'une marque d'aller aussi loin ? On peut en discuter. Par ailleurs, cette garantie, bien sûr bonne à prendre, n'est-elle pas anxiogène ?
Sur le plan juridique, on peut interpréter cette opération comme un jeu puisque le chômage peut être considéré comme un aléa. Comme elle est par nature avec obligation d'achat, elle n'aurait pas été possible avant l'application du nouveau cadre juridique européen, sinon avec un canal gratuit. Aujourd'hui, elle ne pose plus de problème.


 
Galbani, un concours avec des modalités de participation parfaites
Source : http://www.maestrodelgustogalbani.fr/concours-de-recettes/
Classique, un concours de recettes proposé par la marque Galbani ! Classique aussi les dotations, un week-end gastronomique et des livres de recettes.
Mais nous avons choisi de vous en parler pour montrer un exemple parfait de description du mécanisme.
Sur un seul écran, on apprend tout. La nature de l'opération, les prix à gagner illustrés, le mode de participation, les critères de choix et les accès photos et vidéos.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Très souvent, avec internet, les organisateurs de jeux se contentent de publier le règlement complet en pdf, règlement accessible à partir d'un lien pas toujours très repérable.

Et oublient de faire l'exercice traditionnel de rédaction de l'extrait de règlement. Or, ce n'est pas parce que le règlement est accessible de façon complète sur le web que les consommateurs n'ont pas besoin de comprendre le mécanisme de façon rapide.
D'autant que les possibilités ouvertes par le multicanal développent souvent la complexité de l'opération. Le record de longueur de règlement que nous avons enregistré est de 168 pages ! Record à ne pas battre.

 
Les boîtes à Nana de Christian Lacroix
Source : http://www.nana.fr/nos-produits/boites-a-nana-monsieur-christian-lacroix/

Les Boîtes à Nana sont des boîtes qui permettent de ranger ses serviettes hygiéniques et protège-lingerie.

Depuis 2008, 10 millions de boîtes ont été distribuées en primes on-pack. L'évolution des ventes est de 25 % en moyenne.

Cette année, pour la 6ème collection, Christian Lacroix. a créé 5 modèles avec 5 femmes des 5 continents.
2,4 M de boîtes sont offertes sur les 2 mois de vente en mai et juin.
L'événement est soutenu en TV, web, affichage digital dans les centres commerciaux, PLV et animations en magasin.

 

 

Décryptage promotion de Philippe ingold

C'est certainement un des plus beaux exemples de réussite de la technique de prime, comme le montrent d'ailleurs les très bons résultats obtenus et la pérennité de l'opération. Une prime ce n'est pas un gadget, ni un objet avec une seule valeur d'usage. C'est un véritable outil de la relation client, une façon de faire un cadeau à ses consommatrices, cadeau porteur de valeurs symboliques et d'échange.
Ici, la combinaison des valeurs utilitaires et symboliques est particulièrement réussie. L'appel à des créateurs de mode permet en outre de renforcer l'attractivité et de renouveler l'intérêt de la collection, de créer du buzz et des retombées RP. Et de magnifier une marque évoluant dans un univers banal et un peu honteux. Une réussite donc sur toute la ligne.


 
Mondelez propose un nouveau jeu transversal
Source : https://jeu.hello-joy.fr/

Mondelez (ex Kraft) organise un nouveau jeu associant ses marques sur le thème de la joie, avec un site dédié "hello joy".

Deux étapes. Un jeu instants gagnants du 25 avril au 30 juin, nommé "la roue du sourire". Il faut renseigner trois codes barres et tourner la roue. A gagner : 5 chèques voyage de 500 €, 160 appareils photo numériques (valeur 63 €), 2000 chèques cinéma, 625 feuillets de BR de 20 € et des BR de 1 € pour tous les autres participants.

2ème étape, Un tirage au sort final parmi les participants aux instants gagnants. A gagner un séjour pour 4 en Floride (valeur 7 500 €).
Les gagnants ont la possibilité de faire gagner également une personne de leur choix ou la Croix Rouge.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Ce résumé est très succinct. Le jeu comporte en fait de multiples variantes et modalités complémentaires qui rendent sa compréhension fort difficile. Sa complexité n'est pas sans rappeler les "delices days" du début d'année. Le règlement comporte 168 pages, dont une grande partie, il est vrai, consacrée à la visualisation des produit participants. Le tout précédé d'un avenant apportant des précisions, d'ailleurs pas toujours très claires.
Quels sont les principaux éléments de complexité ?

- La liste très lourde des produits participants, ceux-ci n'étant pas identifiés on-pack,

- La diversité des modes d'attribution des codes barres, sur les produits bien sûr, mais aussi sur des cartes remises dans d'autre circuits ou lieux, sur demande, sur tirage au sort ...
- La possibilité de tourner la roue 1, 2 ou 3 fois, selon la diversité des codes barres + 2 fois en bonus, si les trois produits différents correspondant à des six instants de consommation prédéfinis dans le règlement.
- La possibilité de faire attribuer à un tiers ou à la Croix Rouge le même gain.
- L 'existence d'un mur du sourire à la fonction mal définie
- La référence à une journée de la joie (le 17 mai),
Sauf oubli, on ne voit pas d'extrait de règlement permettant de comprendre les points clés du mécanisme.

Beaucoup d'éléments sont intéressants en soi, mais leur accumulation rend l'ensemble beaucoup trop complexe. D'où ainsi la nécessité d'apporter des précisions dans un avenant de 5 pages en tête du règlement, ce qui n'en facilite pas la compréhension.
La thématique de la joie (ou du sourire) est plutôt intéressante en soi mais ne nous parait pas très bien déclinée dans le mécanisme et les dotations. Il y a certes le volet Croix Rouge, mais on est plus ici dans le registre du partage, de la générosité que dans celui de la joie.
Enfin, à l'exception du voyage en Floride, les dotations ne sont guère attractives et originales.


 
Cyrillus s'emmêle dans les remises progressives
Source : mailing - mai 2013

Voici un petit mailing de création de trafic réalisé par la fameuse marque de vêtements BCBG. Techniquement, une opération de déstockage (et non de soldes), devant respecter l'interdiction de revente à perte. Il s'agit d'offres de réductions de prix avec quatre niveaux.

Mais quelle réduction peut-être obtenue, par exemple pour un achat de 400 € : 150 € ou 250 € ?  On hésite .... Il est bien indiqué "payez seulement 150 €", mais ce chiffre est précédé d'un signe moins (à moins qu'il ne s'agisse d'un tiret). En fait, on paie bien 150 €, comme précisé en petits caractères.
Par ailleurs, ai-je le choix entre 40 % de réduction (à gauche en jaune) et le paiement forfaitaire de 150 € ? Qu'ai-je comme réduction, si je fais un achat de 450 € ? : 40% de 450 €, soit 180 €, ou 250 €, ou 250 € + 40% des 50 € supplémentaires ?

Décryptage promotion de Philippe ingold

Les réductions de prix ne présentent pas en soi de difficultés de compréhension. C'est donc un tour de force de rendre cette opération aussi compliquée. Ceci vient au départ d'une mauvaise idée, c'est à dire la juxtaposition d'une réduction en pourcentage et d'une réduction par paliers. Et ceci aggravé par le fait que dans le premier volet, on parle de remise et de l'autre de prix à payer et donc après remise.
On peut aussi faire quelques remarques sur la création en soi : les 40 %, illisibles en jaune sur fond blanc. Et aussi des mannequins portant des petites couronnes dans les cheveux, pas tellement dans le style de la cible.....


 
Peugeot propose un jeu sur son service après-vente
Source : e-mailing - mai 2013
Voici un jeu très simple proposé sur les service après-vente Peugeot.
Après utilisation d'un service et donc d'un  paiement, il suffit de faire valider le ou les bulletins correspondant et de les déposer dans une urne dans la concession.
A gagner du classique : des cartes de carburant et des guides Michelin.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Bien sûr, rien que de très classique. Sauf le caractère payant du jeu par tirage au sort, en s'appuyant sur l'utilisation du nouveau règlement européen. Plus besoin de canal gratuit. Une grande simplicité de mise en œuvre. Et l'assurance que les prix sont attribués à des clients.

Bon moyen d'animer des réseaux.


 
A la recherche du San-Marco code
Source : http://www.sanmarco.fr

San Marco propose sur son site internet et sur facebook un jeu original s'appuyant sur la thématique du "SanMarco Code". il s'agit d'un jeu interactif fondé sur le principe du fameux jeu de l'oie. En lançant des dés virtuels (trois fois par jour), le joueur avance case par case et rencontre des obstacles, des case questions lui permettant de rejouer ou encore des cases instants gagnants avec trois lots à gagner par jour.10 gagnants sont également tirés au sort tous les mois, pendant 10 mois. Enfin, le participant ayant cumulé le plus grand nombre de points gagne un voyage à Venise.
L'opération est notamment relayée sur pack et en PLV.

Cette opération a été conçue par l'agence Tutti Quanti

Décryptage promotion de Philippe ingold

Cette opération peut être remarquée à deux titres. Tout d'abord l'originalité du mécanisme qui tient à l'exploitation d'un principe de jeu connu mais bien adapté à l'internet. Tout en évitant des mécanismes interactifs fondés sur la vitesse et visant plutôt des cibles de "geeks". Ici, la cible plutôt mûre des amateurs de bon café retrouve une combinaison d'un jeu éprouvé et d'une animation sous forme de questions culturelles, plutôt difficiles. On ne peut qu'être frappé par la qualité de conception et d'exécution de ce jeu.
Second point fort de l'opération, c'est bien sûr l'exploitation de la thématique vénitienne propre à la marque, sans doute un des meilleurs exemples d'utilisation promotionnelle de "brand culture". Thématique originale et exclusive qui permet à la marque de véhiculer ses origines italiennes et des valeurs de qualité et d'authenticité.


 
Dim offre des trousses Glamour Bourjois
Source : agence Les Envahisseurs

Belle opération promotionnelle proposée par Dim.
Pour l'achat de 2 produits Dim, dont 1 Dim Up, vous pouvez recevoir 5 € ou une trousse de beauté Glamour, composée de produits Bourjois.

Cette opération a été conçue par l'Agence Les Envahisseurs

 

Décryptage promotion de Philippe ingold

L'opération est intéressante à plusieurs titres.

Elle est tout d'abord attractive, aussi bien en termes de valeur de remboursement que de valeur psychologique de la prime.

Elle est créatrice de valeur pour les deux marques partenaires. Dim renforce son positionnement beauté. Bourjois, marque challenger, bénéficie de la visibilité et de l'image de la marque Dim. C'est un partenariat exemplaire.

Une petite remarque en termes de mécanisme : il s'agit d'une offre de remboursement convertible qui permet de contourner les limitations de valeur imposées sur les primes. Aujourd'hui, avec la nouvelle réglementation européenne, les primes ne subissent plus de limitation de valeur. L'opération aurait donc pu être proposée directement comme une prime différée, sans le volet offre de remboursement.

Mais en jouant sur les deux volets, la marque permet d'intéresser de satisfaire deux bénéfices promotionnels différents : un bénéfice matériel avec le remboursement et un bénéfice hédonique et relationnel avec la trousse glamour. Et ainsi de viser deux cibles comportementales différentes.


 
Naturness fête le printemps avec un jeu cumulatif
Source : http://www.bebe.nestle.fr/produits/OperationSpeciale/naturnes
Des chambres décorées à gagner pour Bébé. Sympa, mais c'est le mécanisme qui retient notre attention. Il s'agit d'un jeu avec obligation d'achat cumulatif, avec une croissance exponentielle des chances de gagner. 3 produits = 1 chance, 6 produits = 5 chances, 8 produits = 10 chances. Le mode de participation est classique : envoi des preuves d'achat par courrier et tirage au sort.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Avec ce mécanisme rendu possible par la nouvelle réglementation européenne, le jeu remplit un objectif d'augmentation du taux de nourriture. L'opération est une source d'inspiration pour toutes les marques à fréquence d'achat élevée.


 
Boursin fait jouer les régions
Source : http://www.boursin.com/fr_fr/ledefiBoursinCuisine/

Ce jeu s'articule en deux phases :

- un concours de recettes, à base de Boursin, entre 10 bloggeurs représentant chacun leur région. A gagner 30 tablettes culinaires QOOQ (1 par bloggeur et 2 par région, parmi les participants).
- un tirage au sort parmi les internautes votant pour leur recette préférée. A gagner un chèque de 5 000 € et 10 tablettes QOOQ. Un BR de 0,50 € pour tout le monde.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Cette opération est intéressante dans son mécanisme, surtout au niveau de la première étape : le recours à des bloggeurs spécialisés et à leurs lecteurs pour enrichir les contenu culinaire de la marque, et sur une base régionale. La seconde étape est plus classique avec un vote et un tirage au sort qui intéressera des consommateurs beaucoup moins impliqués dans le contenu culinaire.

En termes de dotations, la tablette culinaire est plutôt tendance actuellement. Mais on aurait pu imaginer en premier prix une dotation plus créative que le chèque de 5 000 €. On nous objectera sans doute qu'un chèque est toujours plus attractif qu'une dotation thématique. Peut-être, mais ici, l'objectif n'est pas d'obtenir beaucoup de remontées venant de participants opportunistes mais de raconter une histoire autour de la cuisine et Boursin.


 
Whaou et les visites surprises
Source : http://www.jeu-tas-du-whaou.com/
Opération sympathique organisée par Whaou à l'occasion de la chandeleur.
Le consommateur est invité à acheter un produit Whaou et à participer à un tirage au sort sur le site dédié http://www.jeu-tas-du-whaou.com/
S'il est tiré au sort pour le gros lot (une Whaou Party), il fera l'objet d'une visite surprise dans laquelle il devra présenter un produit Whaou ou une preuve d'achat.
Quatres tirages au sort successifs avec à gagner 4 Whaou Party (1 500 €), 20 Ipod Nano et 16 consoles Wii.
Décryptage promotion de Philippe ingold

L'opération est plutôt sympathique avec une dotation assez originale et surtout une mécanisme de visite surprise. Ce mécanisme a déjà été utilisé, notamment par Danone, mais il prend un nouvel intérêt avec l'évolution du droit de la promotion. En effet, pour gagner, il faut avoir acheté. Le jeu est donc en principe avec obligation d'achat, ce qui est maintenant autorisé, sans recourir à un canal gratuit.


 
Des BR Pattex en GSB
Source : observation Leroy-Merlin
La marque de colle Pattex (marque Henkel) offre un BR en libre-service de 2 € sur ses produits "Ni clou, ni vis" dans les grandes surfaces de bricolage.
En cas de refus du point de vente, le shopper a la possibilité d'opter pour un remboursement différé.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Même si les grandes surfaces de bricolage sont habilitées à utiliser les bons de réduction, cette pratique est en fait très rare. Manque de formation ou d'information, mauvaise volonté de certains points de vente affiliés mais indépendants. C'est dommage pour ces enseignes de se priver de ce moyen de dynamisation commerciale reconnu et utilisé sans problème dans les GSA. Ici Henkel lève les freins en donnant la possibilité d'obtenir un remboursement différé. Ce n'est bien sûr qu'un pis aller, les contraintes étant importantes pour une valeur faciale limitée. Mais c'est un premier pas.
Il est vrai que les produits vendus en GSB sont de valeur moyenne élevée et que l'ODR peut sembler un moyen plus adapté et aussi plus facile à gérer pour les magasins. Mais le bon de réduction permet d'animer des gammes de produits de valeur plus faible et à achat répétitif.
Exemple à suivre donc dans tous les réseaux spécialisés, éventuellement avec des opérations dédiées aux enseignes intégrées et volontaires.


 
La troisième édition des Délices Days
Source : https://www.lesdelicesdays.fr/

Kraft renouvelle pour la troisième fois son opération transversale, "Les Delices Days" avec pour objectif d'occuper le terrain en début d'année et obtenir des mises en avant sur ses produits.
Par rapport à l'opération 2012 (des instants gagnants avec seulement 9 chèques de 3 000 € à gagner), la version 2013 a beaucoup gagné en niveau de dotation et aussi en complexité.
Il s'agit d'un jeu 100 % gagnant s'appuyant sur quatre mécanismes :

- un jeu d'adresse

- un tirage au sort parmi les gagnants du jeu d'adresse

- des instants gagnants

- un tirage au sort final le 25 mars

Avec trois codes barre, on peut participer au jeu d'adresse sur le site ou sur facebook (composition d'une combinaison de trois codes-bares). A gagner deux BR de 0,50 € et un code-barres joker.
A cette étape, participation au tirage au sort hebdomadaire avec à gagner 9 chèques d'une valeur correspondant au montant de la cagnotte hebdomadaire (en fonction du nombre de joueurs, dans une limite de 500 €.
Le jeu instant gagnant est doté  de trois chèques cadeaux voyage d'une valeur de 2 000 €, 30 000 BR de 80 € à valoir sur l'achat d'une machine à café Tassimo, 1000 feuillets de BR de 20 €, 2 000 feuillets de de BR de 2 € et un nombre illimité de BR à valoir sur des produits Kraft.

Le tirage au sort final permet de gagner un "open store" avec des achats limités à 10 000 € (en 5 minutes et avec 5 membres d'une même famille).

L'opération est programmée du 2 janvier au 28 février.
Elle est communiquée sur le site delicesdays, sur facebook, sur des flyers disponibles en magasin, par le programme relationnel "ma vie en couleurs" et est appuyée par une campagne TV.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Voici l'opération très résumée ! Elle est très complexe, trop complexe. D'ailleurs, le règlement ne comporte pas moins de 54 pages !
Bien que le jeu soit annoncé comme un "jeu gratuit sans obligation d'achat", il faut bien  acheter des produits pour participer....Nous n'avons pas repéré de canal de participation gratuit. Et il est bien précisé que des justificatifs d'achat seront demandée en cas de gain ...
Outre la complexité de l'opération, on peut s'interroger sur la cohérence des dotations financières avec la notion de gourmandise, induite par le nom de l'opération, les "delices days"


 
Auchan invente le BOGOF à valoir
Source : prospectus Auchan - 14 au 20 novembre 2012
Sur quatre produits frais, Auchan propose une offre originale : vous achetez un produit la première semaine et les même vous est offert la semaine suivante !
C'est en quelque sorte un BOGOF à valoir.
Concrètement, le shopper reçoit un bon d'achat en caisse qu'il valide lors de sa prochaine visite.
En Grande-Bretagne, Tesco utilise un dispositif similaire.
Décryptage promotion de Philippe ingold
L'opération est bien sûr intéressante pour le shopper, surtout s'il n'a pas de grands besoins ou une faible capacité de stockage. Ceci répond bien au problème posé par les ventes par lots : intérêt plutôt circonscrit aux familles ayant une grosses capacité de consommation et/ou de la trésorerie disponible. Mais aussi incitation à la surconsommation et/ou gaspillage, phénomène mis à l'index récemment.
Le mécanisme est aussi très intéressant pour le distributeur : il fait ainsi la promotion de ses produits frais et favorise le renouvellement de visite.
Un mécanisme à exploiter donc, peut-être sur une échelle plus importante.

 
Enviedebienmanger s'inspire des ventes privées
Source : http://www.enviedebienmanger.fr/journees-tres-privees/inscription-non-membre.html
Le club propose à ses membres de recevoir tous les jours un Pass VIP, du 30 novembre au 24 décembre.
Tous les jours, les membres reçoivent alors une recette et un BR d'une valeur faciale d'au moins 60% du prix moyen constaté.
L'opération est en quantité limitée : 200 à 600 BR par jour,
Le bon de réduction est valable dans les 30 jours qui suivent l'impression.

 

 

Décryptage promotion de Philippe ingold
L'idée de transposer le principe des vents privées sur des produits PGC est originale. C'est un bon moyen d'animer le programme "Envie de Bien Manger" en confortant sa nature de fournisseur de recettes. Ceci permet aussi de démontrer la souplesse du bon de réduction dont on peut faire varier les valeurs faciales et limiter les quantités émises, bien sûr sur des supports interactifs, web ou web mobile.

 
Samsung rembourse des TV de façon aléatoire
Source : https://www.samsung-microsites.fr/luckydays/modalites.pdf
Pendant les Lucky Days, du 31 octobre au 25 décembre 2012 (prolongé au 16 février 2013), Samsung rembourse 15 % d'une série de téléviseur et donne la possibilité d'être remboursé jusqu'à 100 %, en envoyant un SMS.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Le principe de l'ODR aléatoire est maintenant bien connu. Ici elle est présentée de façon originale puisque le jeu SMS est présenté en option.

Ceci rappelle un peu les ODR réalisées par Toshiba et Bosch. mais dans ce dernier cas, le jeu SMS précédait l'achat. Ici, il s'agit bien d'un jeu avec obligation d'achat, permis par les nouvelles dispositions réglementaires.


 
La générosité, ça ce partage
Source : http://www.cotedor-chocolat.fr/noix-de-coco
Voici un petit jeu web à instants gagnants et réservé aux membres du club Côte d'Or.
A gagner 1000 tablettes de la nouvelle référence chocolat à la noix de coco.
Soit 500 tablettes pour les participants et 500 pour leurs amis.
Décryptage promotion de Philippe ingold

L'opération est bien sûr d'une envergure limitée, réservé aux membres du club Côte d'Or. Gagner une tablette de chocolat, même d'une nouvelle variété n'a rien de très attractif. Mais ce que nous retenons ici est le principe d'une dotation partagée. On gagne aussi pour faire plaisir à un ami et aussi lui faire connaître le club. Ceci communique des valeurs de partage, de générosité qui sont aujourd'hui dans l'air du temps
Sans doute un principe à développer sur des opérations de plus grande envergure.


 
Speedy offre une révision
Source : http://www.speedy.fr/offre-cadeau-reduction-revision-constructeur

Pour une révision achetée avant le 29 décembre Speedy vous offre une révision valable dans le même centre en janvier et février.
Cette révision offerte prend la forme d' une pochette cadeau valable pour un forfait révision de la même valeur que la révision achetée. Pochette pouvant être offerte à un ami.

L'offre est valable seulement sur le forfait intégral ou révision constructeur.
Elle est valable sur internet (commande sur ce support).

Décryptage promotion de Philippe ingold

Voici une offre assez spectaculaire, d'une valeur très significative (jusqu'à plusieurs centaines d'euros sur des révisions constructeurs). Elle a pour vocation de recruter de nouveaux clients au détriment des services proposés par les réseaux constructeurs. Première cible : les internautes chercheurs d'économies. Deuxième cible : les bénéficiaires de l'offre gratuite.

Dans le même temps, Midas a le même objectif en communiquant fortement sur la révision constructeur. Le bruit médiatique de Speedy semble beaucoup moins fort. Ce qui est pertinent pour éviter que les clients habituels bénéficient d'un effet d'aubaine. Mais peut-être risqué, si l'offre n'est pas visible et donc peu utilisée.


 
Lansay rembourse à 100 %, s'il neige à Noël
Source : http://www.neigeratilanoel.com/
Vous achetez des produits Lansay de différentes marques entre le 29 octobre et le 2 décembre 2012. Vous remplissez un "bon de remboursement" téléchargeable ou disponible dans les points de vente et l'envoyez avant la date du 2 décembre avec vos preuves d'achat.
S'il neige le 25 décembre à minuit et une minute, les participants seront rembourses de leurs achats sous la forme de "bons de réduction", dans une limite de 100 €, à valoir sur les produits Lansay. S'il ne neige pas, les participants recevront 2 bons de réduction  d'un total de 5 ou 10 €.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Cette opération est une offre de remboursement aléatoire, mécanisme rendu possible par le nouveau règlement européen. Le concept de la neige à Noël a déjà été utilisé par Chesterfield (mais à Londres) et par Smartbox en 2001. Si elle n'est donc pas totalement originale, l'opération présente a une plus grande envergure en termes ce produits porteurs et de communication.
On peut toutefois s'interroger sur la réalité et l'accessibilité du remboursement. En  effet, selon le règlement, celui-ci se ferait sous la forme de plusieurs bons de réduction à valoir sur les gammes Lansay, bons de réduction envoyés un mois après la fin de l'opération, c'est à dire fin janvier, au moment où les achats de jouets sont bien sûr sans objet. En outre, aucune précision n'est donnée sur le montant des ces bons de réduction ni leurs dates de validité.


 
La Vache qui rit fait jouer avec ses boites
Source : http://www.lavachequirit.com/vachalaureat/boite/

La marque fait de sa boîte le support d'un jeu de société. A collectionner tout d'abord huit intercalaires inséré dans la boîte et ensuite des lettres à décoller derrière les portions. Il est ensuite possible de personnaliser sa boîte de jeu en téléchargeant un kit. A ce stade, le jeu reste encore un peu obscur mais semble ludique.
En complément, il est possible de jouer à un jeu à instants gagnants avec "un alphabet de cadeaux à gagner". Enfin une version en ligne complète le dispositif.

Décryptage promotion de Philippe ingold

L'originalité vient du fait d'utiliser la boîte ronde comme support de jeu, ce qui apporte ainsi une certaine interactivité avec la marque. Problème, le jeu demeure un peu obscur et n'a pas d'attractivité en tant que tel. Ce type d'action est bien sûr beaucoup plus fort en s'appuyant sur des jeux déjà connus, mais ce qui exige bien sûr l'utilisation d'une licence. A voir comment l'opération va vivre avec le temps.


 
Barilla offre 10 000 plats guzzini
Source : http://fr.barilla.com/concorso_guzzini/index.html

Barilla met ici en œuvre un jeu avec obligation d'achat très intéressant.
Première étape : acheter 4 produits Barilla dont au moins une sauce.
Participez à un "jeu de rapidité" en envoyant vos preuves d'achat. Les 10 000 premiers participants reçoivent un plat Guzzini de 25 cm d'une valeur de 19 € 50.
Dans tous les cas participez à un tirage au sort d'un  relooking cuisine de votre cuisine d'une valeur de 10 000 € (1er février 2013).
A noter le caractère très pédagogique du site, qui développe bien les différentes étapes.
 

Décryptage promotion de Philippe ingold

L'opération est fondé sur un mécanisme hybride. Le jeu de rapidité est proche du concept de prime différée cumulative avec une limitation de quantités. Or, cette limitation des quantités offertes crée un aléa, ce qui qualifie l'opération en jeu. Les quantités de 10 000 sont assez confortables et devraient permettre à une grande partie des joueurs d'avoir satisfaction. L'intérêt de ce mécanisme est de pouvoir proposer une quasi-prime plutôt attractive en fermant le budget.

En début d'année, Maggi surgelés avait suivi un principe comparable en faisant gagner 15 000 plats Pyrex.
Avec le deuxième volet de l'opération, un tirage au sort, on évite de frustrer les participants retardataires avec l'espérance d'un gain important.
Les dotations nous semblent bien choisies mais auraient sans doute méritées d'être mieux décrites et valorisées. On peut imaginer que Guzzini est un créateur italien et que le plat est un plat à pâtes... Mais rien ne nous le confirme.
Mais l'essentiel est bien là : une opération attractive qui ancre la marque dans son territoire culinaire italien. Bravo donc.


 
Harrys et le Harrys'O'Mètre
Source : http://www.harrys.fr/harrys-o-metre/signup

Le principe de cette opération est de cumuler des points en fonction d'actions sur le web. : site de la marque, facebook, application. Les actions sont des créations de compte, des inscriptions à des newsletters de la marque et de partenaires, des actions virales  et surtout la participation à un jeu sur facebook.

Chaque action rapporte de 10 à 50 points. Les internautes peuvent convertir leurs points en cadeaux, mais dans la limite d'un nombre défini de bénéficiaires.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Cette opération est juridiquement un jeu puisque le nombre limité de bénéficiaires constitue un aléa.
Elle est plutôt intéressante à étudier puisqu'elle conditionne les récompenses à toute une série d'actions sur les outils interactifs de la marque et sans lien avec des achats.
Elle souffre toutefois d'une certain complexité et aussi de dotations assez peu attractives. Un an de produits Harry's ou un pouf n'ont jamais fait rêver personne. Quant au premier niveau de dotation, 2 € en 4 bons de réduction pour tout de même 200 points et limité à 280 bénéficiaires, cela semble un peu mesquin ...


 
Alinéa rembourse 40 produits à 100 %
Source : prospectus alinéa - 26 septembre au 14 octobre 2012
Opération spectaculaire menée chez Alinéa, enseigne de meubles. Celle-ci propose de rembourser intégralement 40 meubles.
A quelques exceptions près les articles sont des basiques, mais pouvant aller jusqu'à 459 €.
Ce remboursement n'est pas bien sûr sans condition. Il se concrétise en trois bons d'achat du 1/3 de la valeur de l'achat et valable sur trois périodes successives : 15/31 octobre, novembre et décembre.
Une bonne occasion pour se meubler de façon assez complète pour pas très cher et revenir dépenser les bons d'achat en accessoires et déco.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Le mécanisme n'est pas nouveau. il a déjà été utilisé en 2010 par Auchan et Carrefour. Mais aussi par une autre enseigne de meubles en 2011.
L'attractivité est très forte mais la rentabilité assez difficile à contrôler. Peut-être conviendrait-il d'installer quelques limites, par exemple un nombre d'articles ou montant d'achat maximum et/ou des bons d'achat valables sur des catégories plus étroites et très rentables ?


 
Saupiquet rembourse votre produit préféré
Source : http://www.saupiquet.com/nouveautes/promotions
Vous achetez simultanément au moins deux produits Saupiquet dans un magasin participant à l'offre et vous prenez un bulletin de participation disponible, obligatoire pour participer.
Vous goûtez les produits et choisissez votre préféré.
Vous pouvez alors vous faire rembourser celui-ci avec votre bulletin et en indiquant les motivations de votre choix.
L'opération est théâtralisée au point de vente de façon assez spectaculaire.
Assez curieusement, l'opération est présentée sur le site comme un jeu avec obligation d'achat.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Il s'agit tout d'abord d'une opération servant de prétexte à une bonne visibilité de la marque au point de vente, ce qui est de loin le premier critère d'efficacité de la promotion. C'est la raison pour laquelle, la participation n'est possible qu'en utilisant le bulletin présent dans les points de vente participants. Ceci évite notamment un nombre de remontées trop important et de nature opportuniste. L'offre de remboursement est habillée de façon assez pertinente avec cette idée de dégustation. Seulement assez pertinente parce qu'il n'est pas très évident de comparer du thon en boîte, au naturel ou en sauce (catalane, etc.), des maquereaux au vin blanc ou des "saladières". Mais, il s'agit avant tout de l'habillage intelligent d'une offre de prix différé.
Pourquoi enfin, l'opération est-elle présentée comme un jeu avec obligation d'achat ? Pour qu'il y ai jeu, il faut un aléa que nous n'observons pas ici, sauf si l'on considère que la limitation à certains points de vente et à des périodes déterminées constitue un aléa .... C'est un peu tiré par les cheveux .... et entrainerait la requalification de beaucoup d'offres de toutes natures en jeu.

Peut-être manque-t-il des éléments d'information sur le site ? Ce qui est sûr, c'est que cette mention est assez perturbante pour le shopper !


 
Bbox Sensation fait jouer avec l'appli MyTF1
Source : presse gratuite - 6 au 13 juillet 2012
Voici un mécanisme interactif, nouveau nous semble-t-il.
Vous allez sur TF1 le soir et attendez de voir la publicité Bbox Sensation.
Vous ouvrez votre appli MyTF1 et vous visez et checkez le spot dès son apparition
Vous participez alors directement à un tirage au sort, avec cinq ensembles numériques Samsung à gagner (TV LCD, tablette et mobile).
L'opération est annoncée en amont, notamment en presse quotidienne et gratuite.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Le principe est très intéressant. Il donne en effet une solution d'interactivité TV, problème sur lequel travaille notamment TF1 depuis de nombreuses années. Les résultats sont encore probablement faibles en raison de l'apprentissage nécessaire d'un tel mode de participation. Et de la nécessité de communiquer en amont, non seulement sur le mécanisme, mais aussi sur chaque opération. Mais ceci préfigure très probablement les modes promotionnels d'un futur pas si éloigné.


 
Procter émet des BR en prix barrés sur envie de plus
Source : http://www.enviedeplus.com/services/bons-de-reduction/
Un BR, c'est un titre avec une valeur faciale correspondant à une réduction. Cette valeur s'applique sur un PVC, variable selon les points de vente.
Avant sa visite du point de vente, le shopper ne peut donc connaître le prix net qu'il va payer.
Ici P&G indique un prix net rond correspondant à la différence entre un prix moyen relevé dans le panel distributeur Nielsen et la valeur faciale du BR.
En pratique, l'acheteur d'un bidon de lessive Ariel d'une valeur moyenne de 8,70 € peut imprimer un BR d'une valeur de 1,70 € lui permettant de payer l'article à un prix voisin de 7 €.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Avec ce principe, P&G peut annoncer des valeurs d'achat nettes et donc sans doute plus attractives pour le shopper. Mais ces valeurs ne peuvent qu'être approximatives et moyennes. C'est une pratique nouvelle sous cette forme de prix barré.

La réduction étant conditionnée à la présentation d'un bon de réduction, l'offre n'est pas soumise aux dispositions de l'arrêté de 2008 sur les annonces de réduction du prix et l'obligation de retenir un prix de référence conforme. Ici, pour justifier la réalité de l'avantage, l'annonceur retient le PVC moyen hors promotion de Nielsen : une référence neutre, établie par un tiers, qui est solide.


 
Les Pota'décisifs de Magasin Vert
Source : flyer en magasin - mai 2012
Magasin Vert propose des réductions sur certaines catégories de produits, mais en les limitant à un seul article.
Pas facile à réaliser en termes informatiques et pas très clair pour le shopper !
D'où un idée simple et efficace : une planche d'adhésifs à coller sur les produits sélectionnés.
La planche est disponible à l'entrée du magasin.
Décryptage promotion de Philippe ingold

C'est simple et répondant parfaitement à l'objectif. C'est ne outre très ludique dans le fonctionnement et la thématique imaginée. Bravo !


 
Carrefour offre des oeufs en or
Source : prospectus Carrefour - 27 mars au 9 avril
Carrefour fête Pâques avec un jeu assez spectaculaire avec une valeur de dotation de plus d'un million d'euros et notamment 50 œufs en or d'une valeur de 9 000 €. Le jeu à code unique est "soumis à condition d'achat". Le shopper reçoit un ticket jeu pour chaque achat d'œuf de Pâques. Il doit alors reporter ce code sur le site Carrefour et découvre immédiatement s'il a gagné. Il peut jouer autant de fois que le nombre d'œufs acheté. Même si le jeu est annoncé "à conditions d'achat, Il bénéficie toutefois d'un code offert.
Décryptage promotion de Philippe ingold

A l'occasion de cette fête de Pâques, la plupart des enseignes se contentent de mettre en avant certains produits saisonniers en insérant quelques cloches et œufs dans leurs prospectus ....Soit un minimum syndical. Carrefour crée une véritable animation avec une dotation, forte et pertinente. On peut toutefois noter que ce principe de code unique amène à ne récompenser que les shoppers qui ont tenté leur chance en reportant leurs codes sur internet. La dotation réellement attribuée est donc beaucoup plus faible que celle annoncée. On peut regretter que Carrefour n'ait pas cherché à animer d'autres catégories de produits ayant un lien avec Pâques (repas de Pâques, jouets, etc.) pour en faire un événement plus transversal et commercial. Avec peut-être la participation de marques intéressées.


 
On vote les économies chez But
Source : http://www.votez-les-economies.com/

Voici un mécanisme original proposé par But. Après inscription sur un des quatre sites (web, mobile, tweeter, facebook), l'internaute est invité à voter pour le produit de son choix dans une liste de 30.

L'enseigne en baisse alors le prix en fonction du nombre de votes, avec un pourcentage de réduction maximum.

L'opération dure du 23 février au 23 mars 2012. 9 gagnants sont tirés au sort pendant cette période (lots d'une valeur de 49 €).
 

 

 

Décryptage promotion de Philippe ingold

Mécanisme original, mais quelle mauvaise exécution !
L'idée de faire voter pour des produits afin de faire baisser leurs prix est plutôt originale. Ceci permet notamment de faire connaître une sélection de produits plutôt accessible et originale

Mais on ne trouve nulle part le montant maximum de réduction, même si le règlement précise qu'il est indiqué sur les fiches produits. Par ailleurs, le règlement parle de deux tours (comme les votes politiques), mais nulle part n'est précisé la différence entre ses deux tours, sinon qu'il se succèdent.
Quant au fait de gagner de nombreux lots, l'information est minimaliste : pas de lien à partir de l'information sur la page d'accueil. Aucune information sur le mode de participation et la nature des lots.

Il faut consulter le règlement (page 6) pour comprendre que 9 lots d'une valeur de 49 € sont attribués par tirage au sort. Pas très excitant ! Mais cela n'exonère pas l'organisateur de donner des informations lisibles et intelligibles.
Quant aux réductions obtenues par le vote, il n'en est pas non plus précisé les conditions : dates, quantités, limitation éventuelle aux participants, possibilité de cumul, etc. Or, c'est bien cette réduction de prix qui constitue l'attractivité principale de l'offre.
Enfin, quel est le réel intérêt d'un mode de participation multicanal, générateur de coûts supplémentaires, si l'opération n'est pas puissamment communiquée ? Une image de modernité peut-être. Mais un effort de clarification de l'offre aurait été sûrement plus utile !


 
Maggi propose un jeu cumulatif avec obligation d'achat
Source : http://www.croquonslavie.fr/corner-marque/maggi-surgeles/Pages/HomeMaggi

Le mécanisme est simple : vous achetez deux plats cuisinés surgelés Maggi, vous envoyez par courrier vos preuves d'achat et vous pouvez recevoir un plat pyrex (30X20 cm). Ce sont les 15 000 premières réponses qui sont récompensées. Il s'agit bien d'un jeu avec obligation d'achat, comme il est précisé de façon claire dans le règlement.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Voici une très belle illustration de l'application du nouveau droit de la promotion des ventes, déjà bien exploité sous la forme d’ODR aléatoires par les campagnes Carrefour, Saturn ou Renault en 2010, mais encore peu dans l'univers PGC. Le fait qu'une entreprise comme Nestlé décide d'utiliser ces nouvelles possibilités juridiques est un signal fort qui devrait encourager les attentistes à changer de comportement.
Revenons maintenant à l'action. Elle est très attractive en raison de la nature et de la marque de la dotation très bien adaptée au produit et toujours appréciées des consommatrices. Mais aussi des quantités en jeu : 15 000 plats !, curieusement non annoncées sur le visuel.
L'opération est présentée de façon ambigüe compte tenu des 2 achats à réaliser. Elle peut-être perçue  comme une prime différée (avec une valeur de 13 € 55 dépassant largement la limite de 7 %, comme le permet la nouvelle réglementation). Mais la mention "à gagner" implique en revanche une notion de jeu.

Seuls les 15 000 premiers auront leur plat ( limite quantitative plutôt confortable).  Appelée « early birds » ou « course de vitesse », ce type d’opération est  bien en réalité une loterie (en raison de l’aléa) avec obligation d’achat (ce que précise bien le règlement de l’opération), sans canal gratuit de participation.
Nous avons un soupçon... Les juristes maison ont donc sans doute prescrit de présenter cette opération comme un jeu et non comme une prime avec limitation des quantités. Sur le fond cela ne change rien, mais sur la forme et l'impact oui. Une offre "2 achats Maggi, un plat Pyrex offert, dans la limite de 15 000 plats" aurait sans doute été plus attractive. Ici, l'opération apparait malheureusement comme un simple jeu classique sur lequel les dotations habituelles sont plutôt de 1000 unités.
Notons que ce n'est pas parce que l'opération doit être juridiquement interprétée comme un jeu, qu'il faut utiliser des terminologies liées (à gagner). Ainsi les ODR aléatoires (Carrefour, Saturn, Renault) n'étaient pas présentées comme des jeux.
Une idée donc à creuser : des primes différées beaucoup plus attractives que dans le passé dépassant le concept de menu objet et donc la limité des fameux 7 %. Le risque étant soit assumé, soit assuré, ou encore, comme ici, limité en quantité par un jeu gratuit.


DECRYPTAGE JURIDIQUE D'ETIENNE PETIT

L’opération, dans son mécanisme, est parfaitement autorisée : pour avoir une chance de gagner l’un des 15 000 plats, il faut non seulement acheter simultanément les deux produits promus mais en plus faire partie des premiers acheteurs à avoir adresser leur demande par courrier. Une opération promotionnelle entre la prime (c’est l’achat des produits qui donne le droit de participer) et la loterie promotionnelle (c’est le hasard - puisque l’espérance de gagner est liée à la célérité des autres acheteurs, des délais postaux, du moment de l’achat, etc. - qui désignera les 15 000 gagnants).

On sait que la participation à une loterie promotionnelle peut être réservée aux seuls clients (CJUE, 14 janv. 2010). Donc, plus de canal gratuit ou de remboursement des frais de participation (curieusement, ils restent remboursés ici). La seule contrainte : la pratique doit rester loyale, c’est-à-dire ne pas être trompeuse ou agressive.

Et c’est sur ce point que la campagne Maggi est plus fragile. En effet, à trop vouloir rester à la frontière entre la prime et la loterie, le message devient ambiguë : « 2 achats Maggi = 1 plat à gagner », cela peut être compris comme la promesse d’un avantage en plus, dans l’esprit prime. Pourtant, la réalité est autre : ce double achat va me permettre de participer à une course de vitesse qui, peut-être, me permettra de gagner l’un des 15 000 plats. Et cette limite importante, qui tient aux dotations offertes, ne fait pas partie des informations de premier rang figurant sur les supports de l’offre (site + emballages). Or l’on sait que fournir une information importante de manière ambiguë ou à contre temps équivaut, pour la Cour de justice, à ne rien donner du tout. Le risque est sans doute limité par le nombre important des dotations.

Autre difficulté : que ce passera-t-il une fois les 15 000 plats gagnés alors que les produits porteurs de l’offre seront toujours commercialisés ? On va faire croire à des acheteurs qu’ils peuvent encore gagner un plat qu’ils ne peuvent plus gagner. Comme un goût de gain illusoire…

Bref, si le nouveau droit de la promotion permet d’innover, il impose, en contrepartie, une vigilance renforcée qui passe la maîtrise des critères de cette nouvelle approche.


 
Réduction sur votre 2ème pneu selon votre âge
Source : http://www.profilplus.fr/votre-age-votre-de-reduction-sur-le-2eme-pneus

Du 20 février au 10 mars 2012, le réseau Profil Plus propose une remise égale à votre âge sur le deuxième pneu acheté sur les marques Goodyear et Dunlop. Le pourcentage de réduction appliqué est toutefois compris entre 25 % et 65 %. L'offre concerne toutes les pneus été ou hiver des gammes tourisme et 4×4 et véhicules utilitaires.

Et pour l’achat de 4 pneus, la réduction s’applique sur le 2ème et le 4ème pneu !

L'offre est communiquée dans un spot radio.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Bien sûr, le mécanisme est largement inspiré de celui mis en œuvre par GrandOptical sur les montures de lunette (lui-même inspiré par une action identique développée aux Pays Bas dans les années 1990).
Le mécanisme est bien sûr original et plutôt attractif. Il manque toutefois de légitimité. Pourquoi les vieux auraient droit à une remise plus forte ?
Dans l'optique, le mécanisme était plus légitime, les besoins de correction s'aggravant avec l'âge, avec bien sûr une croissance des budgets.


 
Franprix et le jeu des marques
Source : prospectus Franprix - 12 au 31 décembre 2011
Franprix organise en cette fin d'année un "grand jeu des marques". Il s'agit d'un jeu gratuit par tirage au sort. Chacun des 145 articles partenaires se voit attribuer entre 10 et 250 points. Pour participer au tirage au sort le shopper doit recopier les codes barres des articles partenaires dans les cases correspondantes pour atteindre un minimum de 1000 points, soit environ de 15 à 30 codes à recopier. Il n'est donc pas nécessaire d'acheter les produits pour participer. Le collecteur de 12 pages doit être renvoyé par courrier avant le 31 décembre.
A gagner 10 lots d' "un an de courses à gagner" d'une valeur unitaire de 2 000 €, sous forme de bons d'achat de 20 €.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Franprix fait très fort dans la complexité ! Circuler dans le magasin pour repérer les articles participants, recopier de 15 à 30 codes barres, calculer le total des points puis envoyer le collecteur.... Il faut vraiment aimer les jeux ! ou avoir besoin d'argent pour faire un tel travail. Les jeux existent pour procurer du plaisir. Rien de tel ici.
Il est bien sûr louable que Franprix fasse la promotion des marques nationales. Mais celles-ci trouvent-elles un intérêt dans cette opération ? Leur visibilité reste limitée aux joueurs compulsifs et opportunistes. Un prise en main peut bien sûr créer une opportunité d'achat....
Il est assez probable que cette opération ait d'abord été conçue sur un principe d'obligation d'achat, comme le permet aujourd'hui la législation. Le système aurait alors simplement fondé sur une collecte de preuves d'achat, sans doute sur un nombre d'articles à acheter plus limité. Ceci aurait permis également de se passer d'un collecteur de 12 pages plutôt coûteux. Mais les juristes de Franprix ont sans doute craint d'essuyer les plâtres. D'où cette opération curieuse et probablement peu efficace.


 
Cartavenue, carte Visa prépayée
Source : http://www.cartavenue.fr/
Après de premières expériences sur les marques Pirelli, M6 mobile, Melitta ou Garmin, Custom solutions passe à la vitesse supérieure pour développer son système promotionnel s'appuyant sur l'utilisation d'une carte Visa prépayée. Avec la création de la marque Cartavenue et la création du site éponyme.
Cartavenue peut être utilisée dans des approches de promotion, de fidélisation ou de stimulation. Le principe général est d'accorder des récompenses financières sur une carte rechargeable et d'utilisation universelle.
La carte peut être générique, co-brandée ou personnalisée.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Par rapport à une carte classique habituellement limitée aux achats dans une enseigne ou un groupe, la carte Visa apporte une totale liberté d'utilisation. Mais quel en est l'intérêt par rapport à un remboursement classique par virement ou lettre chèque ? Sachant bien sûr que le processus est plus coûteux ...
C'est tout d'abord le caractère concret de la carte qui valorise le montant de la somme remboursée, par rapport à un virement, virtuel par définition. Ce peut être surtout le premier pas dans la construction d'une relation entre la marque et le consommateur. Relation dans la qualité du plaisir éprouvé par le bénéficiaire. Mais aussi relation en termes de processus de qualification. En effet, l'effort de qualification demandé au consommateur apparait léger puisque le gain est déjà acquis. Contrairement au processus habituel qui impose une qualification préalable à l'obtention de récompenses hypothétiques.
Mais bien sûr, ce type de dispositif ne saurait être attractif et efficace qu'à deux conditions : des montants de crédits significatifs et un programme permettant d'obtenir de nouvelles récompenses dans la durée.


 
Intermarché crée des avantages pour les clients VIP avec Catalina
Source : LSA - 6 octobre 2011
Depuis le mois de mars, l'enseigne distingue 4 millions de clients VIP parmi les 8 millions de porteurs de carte. Ces 4 millions de clients réalisent 90  du CA réalisé auprès des porteurs de cartes. Ils sont identifiés selon des critères de montant du panier et de fréquence  et de régularité de visite. Les clients VIP font l'objet d'un programme électronique spécifique. Les VIP reçoivent en sortie de caisse un "coupon" avec des réductions à valoir sur cinq produits sélectionnés en fonction de son profil : 3 ou articles "préférences" et 1 ou 2 produits "découvertes". Pour en bénéficier, le shopper n'aura qu'à présenter sa carte lors d'une prochaine visite. Les réductions correspondant aux produits achetés seront crédités sur sa carte sous forme d'"avantages". Ces offres sont valables un mois. Jusqu'à 3 "coupons" peuvent être remis chaque mois.
La communication d'Intermarché sur ces nouveaux avantages est discrète et limitée au point de vente via les "coupons" et par e-mailing auprès d'une base de 900 000 adresses. L'utilisation de l'e-mail a pour objectif de gagner de 30 à 40 % en taux de transformation.
Intermarché recours à Catalina pour concevoir et gérer ce système.
Décryptage promotion de Philippe ingold

La récompense des meilleurs clients est un peu le serpent de mer de la fidélisation. Elle ne peut passer que par l'analyse des données d'achat et par un système simple d'attribution d'avantages différenciés. C'est ce que permet très bine le système Catalina. Pour réussir ce système doit être compris par les shoppers. Le mal nommé "coupon", donné en sortie de caisse permet d'informer le shopper et lui laisser un "pense-bête" pour ses prochaines courses. Ce dernier doit d'abord comprendre qu'il ne s'agit pas d'un vrai coupon et ensuite qu'il ne recevra pas dans un achat ultérieur une réduction immédiate mais une réduction différée sous forme d'"avantage carte". Une modalité d'achat un peu nouvelle mais qui ne devrait pas poser de vrais problèmes en raison d'une habitude d'utilisation de bons d'achat cagnottable maintenant bien installée. Il s'agit paradoxalement d'une nouvelle forme de dématérialisation mais utilisant pour communiquer efficacement un média matériel constitué par le coupon émis en sortie de caisse ...


 
Sogec enrichit le Webcoupon
Sources : communiqué de presse Sogec - http://cgi.dolist.net/online.asp?
Sogec propose deux nouveaux services visant à améliorer l'efficacité des coupons émis sur le web.
Tout d'abord l'insertion sur le webcoupon d'un code 2D. En le scannant avec son smartphone le shopper pourra ainsi accéder à l’application mobile de la marque, participer à un jeu, incrémenter un compte point récompensant sa fidélité, ou accéder à une vidéo sur le produit.
Deuxième service :  l’envoi automatique d’une communication complémentaire en rapport avec le produit concerné : fiche conseil ou recette, par exemple.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Ces deux services ne sont pas révolutionnaires en soi. L'insertion de codes 2D se généralise aujourd'hui sur de multiples supports. Il est très pertinent de l'ajouter sur un coupon (pas seulement d'ailleurs sur un webcoupon), outil promotionnel dont l'objectif général est de déclencher un acte d'achat


 
Ma vie en couleurs lie  BR et jeu
Source : http://www.mavieencouleurs.fr/bons-de-reduction/operation
Le nouveau site associant les produits Unilever (Pour tout vous dire) et Kraft (La boîte idées de LU) utilise un nouveau mécanisme combinant BR et jeux.
En allant sur le site, l'internaute est invité à sélectionner des coupons qui l'intéressent et à les imprimer. C'est l'impression qui va déclencher une participation par "instants gagnants". L'internaute est alors invité à utiliser le BR gagnant ou à l'envoyer au centre de gestion. 3001 lots sont mis en jeu, dont un coffret de 3000 € de chèques Pierre et Vacances.
Décryptage promotion de Philippe ingold
Nous avons déjà rencontré la combinaison BR et tirage au sort (Danone, Henkel, etc.). Dans ce dernier cas, les BR utilisés font l'objet d'un tirage au sort et le résultat n'est donc pas immédiat. Le système Ma vie en couleurs est donc plus interactif et attractif. A noter que le programme se place toujours dans l'ancien cadre juridique des jeux, sans obligation d'achat du produit.

 
Marionnaud lie soldes et promotion
Source : http://www.marionnaud.fr/20-pour-cent-parfums,PL2.html
Pour tout achat de produit soldé, Marionnaud propose une remise de 20 % sur le parfum non soldé.
L'offre est valable du 29 août au 11 septembre 2011 et réservée aux porteurs de la carte de fidélité.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Ce n'est pas d'une clarté aveuglante pour le shopper ! Celui-ci ayant déjà du mal à comprendre les différences entre soldes flottants, opérations de déstockage ou promotions ....
Peut-être l'enseigne a-t-elle voulu renforcer l'impact de sa période de soldes flottants par une remise intéressante sur des produits non soldables. Mais il aurait suffit de faire une promotion .... Mais sans doute non souhaitée par les marques ? Bref, on a sans doute un peu oublié le consommateur !


 
La vache qui rit, 100 % remboursés le 17 septembre
Source : http://www.lavachequirit.com/remboursement.html
Le 17 septembre, vos produits Vache qui rit sont 100 % remboursés. Offre limitée à un  remboursement par foyer et par gamme (Boites Rondes Natures, Boîte Ronde Saveur, Boite Ronde Allégée, Barquettes, Tranches, Coupelles, Pot, Box).
Décryptage promotion de Philippe ingold

Cela fait tout de même 7 produits remboursables ! Quel est l'objectif stratégique sur des produits pas particulièrement nouveaux ?

Et pourquoi le 17 septembre ? La réponse est sans doute dans l'impact de la communication média et point de vente à cette date .....


 
Carrefour et la prime de rentrée
Source : prospectus Carrefour - 9 au 30 août 2011 - http://www.carrefour.fr/laprimederentree
De qui s'agit-il ? d'un carnet de 10 bons d'achat de 10 € à valoir sur 30 € d'achat dans des rayons différents à raison de 2 bons d'achat sur chacune des 5 semaines allant du 22 août au 24 septembre.
Les rayons concernés ne sont pas annoncés en dehors des modalités visibles sur le site. Il s'agit des rayons : papeterie & maroquinerie, textile enfant, textile femme, linge de maison, textile bébé et puériculture, rangement, papeterie & maroquinerie, calculatrices, textile homme, électricité et outillage.
Pour être informés des rayons, Carrefour met à disposition un système d'alerte, lié à un jeu avec un an de courses à gagner.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Un bon point, le package de l'opération : une valeur attractive, la forme de chéquier et le terme de prime, même s'il n'est pas adéquat. Mais cet habillage sympa et bien réalisé et bien ne fait que cacher une réalité moins souriante. Les bons d'achat sont conditionnels, c'est à dire qu'ils sont conditionnés par un montant d'achat minimum, à savoir ici 30 €, ce qui correspond  à une remise de 33 % maximum. Ce n'est pas exceptionnel dans un univers où les remises de 50 % ne sont pas rares, mais honnête comparé aux bons d'achat du même type sur lesquels la remise est le plus souvent de 20 %. Le problème porte plutôt sur le champ assez limité des rayons choisis, tous non alimentaires, une certaine hétérogénéité, et sur une programmation fastidieuse et à moitié cachée.  L'offre concernant la rentrée, on pourrait s'attendre à un choix mieux orienté sur l'équipement des enfants en âge scolaire.

Prenons l'exemple d'une famille monoparentale avec un enfant en primaire. Elle n'aura pas l'usage des chèques bébé, rangement, calculatrices, outillage et pas de besoin prioritaire sur le textile femme et le lige de maison .... Ceci serait moins grave si l'enseigne n'avançait pas pratiquement cachée pour annoncer les rayons. D'où des déceptions probables.
En résumé des avantages économiques assez limités et des procédures fastidieuses pour le shopper.
L'opération permettra-t-elle en revanche une augmentation du taux de nourriture de l'enseigne, sur une période de rentrée très compétitive ? Cela nous semble loin d'être sûr !


 
Carrefour fait tester ses produits
Source : http://www.carrefour.fr/mes_produits/panel_carrefour/ - LSA 1er septembre 2011
L'enseigne fait participer ses consommateurs à l'évaluation de ses produits à marque Carrefour. Un panel test de 15 000 familles européennes a ainsi été constitué pour évaluer les produits à domicile selon bien sûr des critères de dégustation mais aussi de praticité. Sur la base des réponses aux questionnaires; l'enseigne repensera les produits n'ayant pas reçu une note suffisante. Ce sont déjà 400 produits (alimentation, hygiène et entretien) qui ont ainsi déjà été testé et qui vont faire leur apparition en septembre avec un nouveau logo "Inspiré, testé et approuvé par le Panel Test Carrefour. L'objectif pour fin 2012 est de 5000 produits !
Pour compléter le dispositif, sont promposées des dégustations en magasin et une boîte à idées sur Facebook
Décryptage promotion de Philippe ingold

Le groupe Casino avait en son temps proposé un tel dispositif, avant la découverte du "marketing participatif". Mais il semble bien que l'actuel dispositif de Carrefour a une beaucoup plus grande envergure !  Sa logique s'impose d'elle-même sans qu'il soit besoin de vraiment la justifier. Maintenant il faut attendre d'observer les moyens que l'enseigne va mettre en œuvre pour bien communiquer sa démarche et ses objectifs. Les produits testés seront-ils mis en valeur, feront-ils l'objet de promotions ?


 
Bic et les éconobic
Source : http://www.econobic.fr/paliers
Pour la rentrée de classes (de juin à septembre), achetez des produits d'écriture de la gamme Bic, collectionnez en les codes-barres  et recevez des bons de 5 ou 10 € pour 5 ou 10 achats d'achat. Pour 15 codes-barres, c'est un chèque cadeau Kadéos de 20 € que vous recevrez.
Le jeu est notamment véhiculé par un site web dédié et même une application i-phone !
En bonus un tirage au sort parmi les participants, avec une tablette à gagner.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Bic renouvelle une opération déjà menée en 2010.  Il s'agit d'une offre de remboursement sous forme de bons de réduction à valoir (ou bons d'achat marque ? ) sur les produits de la gamme, avec un bon niveau d'attractivité financière. Les achats importants (15 preuves d'achat) sont bonifiés avec une dotation de 20 € en chèques cadeaux, ce qui rend peut-être moins simple la compréhension de l'offre. On peut aussi s'interroger sur l'utilité réelle d'une application dédié à une simple opération promotionnelle.
La marque Bic vise bien sûr une augmentation de son taux de nourriture dans une période où les arbitrages par le prix sont fréquents. Ceci nous semble très pertinent et sans doute efficace.
Le mécanisme d'ODR cumulatif est bien sûr assez courant, tout comme maintenant la forme de remboursement en bon de réduction. Mais la marque le joue de façon originale et attractive avec un habillage sympathique et un nom accrocheur, Econobic, qui a sans doute une vocation à la pérennité.
A noter l'existence d'un tirage au sort, pas très facile à découvrir d'ailleurs, mais qui ajoute une dimension ludique à l'ODR. Et ce tirage au sort est proposé sans accès ou canal gratuit, et donc en appliquant le nouveau cadre juridique européen.


 
Pirelli rembourse jusqu'à 100 € avec une carte Visa
Source : http://www.topdepart2011.fr/
Vous achetez 2 ou 4 pneus Pirelli entre le 15 juin et le 31 juillet. Vous envoyez le bulletin de participation, imprimable sur le site ou recueilli en magasin, accompagné d'un duplicata de la facture d'achat.
Et vous recevez une carte Visa créditée d'un remboursement partiel allant de 10 € (2 pneus < 14") à 100 € (4 pneus > 18").
Cette carte est utilisable comme une carte Visa classique et est valable trois ans.
Il est annoncé pour la rentrée un jeu, réservé aux porteurs de la carte.
L'opération est organisée par Custom Solutions
Décryptage promotion de Philippe ingold

Cette opération est une offre de remboursement partielle. Le remboursement sous forme de carte Visa prépayée est assez innovante. On en a vu de premières applications depuis la fin de l'année dernière.

Par rapport à une carte classique habituellement limitée aux achats dans une enseigne ou un groupe, la carte Visa apporte une totale liberté d'utilisation.
Mais quel en est l'intérêt par rapport à un remboursement classique par virement ou lettre chèque ? Sachant bien sûr que le processus est plus coûteux ...
C'est tout d'abord le caractère concret de la carte qui valorise le montant de la somme remboursée, par rapport à un virement, virtuel par définition. Ce peut être surtout le premier pas dans la construction d'une relation entre la marque et le consommateur. Relation dans la qualité du plaisir éprouvé par le bénéficiaire. Mais aussi relation en termes de processus de qualification. En effet, l'effort de qualification demandé au consommateur apparait léger puisque le gain est déjà acquis. Contrairement au processus habituel qui impose une qualification préalable à l'obtention de récompenses hypothétiques.
Mais bien sûr, ce type de dispositif ne saurait être attractif et efficace qu'à deux conditions : des montants de crédits significatifs et un programme permettant d'obtenir de nouvelles récompenses dans la durée.


 
Un jeu de pronostic Kleber sur les maillots du Tour de France
Source : http://www.siligom.fr/liste-actualites

Du 16 juin au 13 juillet, les clients réseau Siligom peuvent tenter de deviner qui, à l'arrivée à Paris, portera les maillots jaune, vert, blanc ou à pois.

Ils doivent simplement compléter le bulletin mis à leur disposition et le glisser dans une urne prévue à cet effet. Les gagnants seront définis par tirage au sort parmi les participants ayant trouvé les 4 bonnes réponses (s'il y en a !). Sinon le tirage aura lieu parmi les 3 bonnes réponses etc...

A gagner : un véhicule Skoda Superb (voiture officiel du TDF) d’une valeur de 30.000 euros TTC et 30 vélos Tous Chemins Décathlon d’une valeur de 229,76 euros TTC

L'opération, validée par l'organisation du Tour de France (Kleber est un des principaux partenaires) est véhiculée dans les 200 points de vente Siligom et soutenue par une campagne d'affichage 4x4.


Opération conçue par Empreinte Conseil
Décryptage promotion
de Philippe ingold

Voici une belle opération d'animation de réseau avec une thématique événementielle et populaire auprès de la cible. Elle utilise un mécanisme de pronostic impliquant et participatif simple et clair.
Avec l'application du nouveau règlement européen permettant d'éviter de proposer un canal gratuit, ce type d'opération pourrait encore se développer en réservant la participation aux acheteurs.


 
Bosch propose une ODR aléatoire pour ses 125 ans
Sources : LSA - 3 juin 2011-  http://www.bosch-home.fr/jeu-125-ans.html

Pour ses 125 ans, Bosch propose de rembourser de 5 à 100 % de votre achat, dans les gammes lave-linge, lave-vaisselle et réfrigérateur.
Le mécanisme est en fait un jeu SMS dont les dotations sont constituées par des remboursements variables de 5, 20, 50 ou 100 %.
Le client choisit la famille qui l'intéresse, renseigne son numéro de mobile, note le code présent sur le support et reçois alors le montant de son remboursement. Il achète le produit à son prix normal et se fait ensuite rembourser selon les modalités habituelles.

Décryptage promotion de Philippe ingold

L'offre est plutôt originale et attractive. Bien sûr le consommateur risque de ne pas concrétiser un projet d'achat s'il n'obtient pas un remboursement significatif (ce qui est le cas le plus fréquent). Mais l'existence de cette offre constitue probablement un élément de repérage et de préférence dans le rayon. A noter que ce mécanisme a déjà été utilisé par Toshiba sur sa gamme d'ordinateurs en décembre dernier.
A priori, on pourrait imaginer que ce mécanisme est une ODR aléatoire, en fait un jeu avec obligation d'achat tout comme les offres Renault, Carrefour ou Saturn de l'année 2010. Mais ici le hasard intervient avant l'achat. Il n'y a donc pas d'obligation d'achat. On aurait pu imaginer, en s'appuyant sur la nouvelle réglementation européenne, un remboursement aléatoire après achat. Ce serait parfaitement légal mais peut-être contre-productif en termes de ventes sur un achat de prix plutôt élevé. Mais on pourrait l'imaginer sur des produits PGC, avec des PVC faibles.


 
Le retour des images du chocolat Poulain
Source : Hors-Série LSA avril 2011

Les images du chocolat Poulain sont de retour dans les emballages ! Avec une vraie campagne spécifique en TV et presse enfant et un nouveau site http://www.chocolatpoulain.fr/

Et un temps fort magasin, scénarisant la marque et relayant un jeu concours.
Les images portent sur les grandes régions de France, autour de 6 thèmes.

Décryptage promotion de Philippe ingold

C'est en 1890 que sont apparues les premières images du chocolat Poulain. C'est donc une véritable institution qui revient au jour.
Pourquoi  ce retour avec une technique qui pourrait paraître obsolète ? D'abord elle exploite de façon pertinente un inestimable contenu de marque. C'est ainsi un moyen de se différencier des autres marques de chocolat  du groupe Kraft.

On peut ici faire un parallèle avec le retour il y a quelques années du non moins fameux cadeau Bonux.

A l'origine de cette nouvelle stratégie, l'agence Présence + http://www.presenceplus.com

 
Lays et la saveur mystère
Source : http://www.lays.fr/mystere/
Pour accompagner le lancement d'une nouvelle variété de chips, moins salée, Lays demande à ses consommateurs de lui donner un nom, la variété étant provisoirement appelée "mystère"
Après inscription sur le site, le processus se fait en trois étapes :
1 - la proposition (14 mars 1er mai) : un jury sélectionne au moins 20 propositions
2 - le vote par les internautes, du 15 mai au 15 juin
3 - le pronostic (du 16 juin au 15 septembre) sur la saveur élue.
Un grand gagnant (10 000 €) pour la 1ère étape, 5 gagnants pour les 2ème et 3èmes étapes (1 000 €)
Décryptage promotion de Philippe ingold

Il s'agit d'un jeu participatif plutôt malin. Son originalité tient au fait qu'il se déroule après la mise en place en rayon d'une nouvelle référence qualifiée de "mystère". Cette appellation provisoire constitue en soi un élément teasing, incitant à la participation.
L'autre originalité tient à l'existence de trois étapes. Les deux premières sont classiques dans un jeu participatif; proposition, puis vote. Ici on ajoute une troisième étape de pronostic qui ne nous parait pourtant pas s'imposer, sauf pour donner du temps à la mise en place du nouveau pack et de la communication correspondante avec le nom choisi.


 
Poulain propose un jeu de fidélité
Source : http://www.chocolatpoulain.fr/#/home
Le mécanisme du jeu proposé pour le relancement des images du chocolat Poulain mérite d'être analysé. Le principe est de répondre sur le site à un série de questions dont les réponses sont portées par les images.
Le jeu se déroule en deux étapes , Du 8 mars au 18 juillet sur 5 images avec 30 week-ends à gagner. Puis du 18 juillet au 17 octobre, sur 15 images avec 3 séjours d'une semaine à gagner.
Pour jouer il faut donc d'abord collectionner des images, ce qui implique un achat. Ensuite l'obtention du lot est conditionné par le renvoi des images qui prennent alors un fonction de preuve d'achat. On peut donc qualifier l'opération de jeu collector, cumulatif ou de fidélité.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Poulain ne va pas encore jusqu'à exploiter les possibilités offertes par l'application de la directive européenne, puisque la marque propose un remboursement des frais de connexion et la possibilité de jouer gratuitement en obtenant un lot de 15 cartes à l'adresse du jeu. C'est dommage et sans doute du au contrôle de juristes pusillanimes ... Il n'en reste pas moins que ce type de mécanisme devrait maintenant se développer et faire du jeu un véritable outil d'augmentation du taux de nourriture.


 
Aquafresh active le sourire
Source : agence Tutti Quanti et  https://www.aquafresh.fr/FranceGame/
Voici une opération plutôt sympa avec une dotation attractive de 10 000 films à télécharger dans la catalogue Warner et bien en cohérence avec la promesse de la marque.
Le mécanisme est un jeu à code gagnant : il suffit d'inscrire le site aquafresh le code unique contenu sous le sticker annonçant l'opération. Elément à remarquer : il n'est pas proposé de canal gratuit ni de remboursement des frais de participation.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Aquafresh et son agence Tutti Quanti exploitent le nouveau cadre juridique européen qui supprime l'obligation de gratuité des jeux (d'où la nécessité d'organiser un canal gratuit et de proposer le remboursement des frais de participation). Ce nouveau cadre a déjà été utilisé sur des opérations que l'on pourrait qualifier d'ODR aléatoires (La TV remboursée en cas de victoire de la France en coupe du monde chez Carrefour et Saturn, ou encore la voiture remboursée chez Renault). Mais sur les dispositifs classiques de "jeux gratuits", une course d'attente s'était installée sur de mauvais prétextes de prudence et malgré des prises de position de la DGCCRF sans ambiguïté ! Voici donc un exemple clair de jeu avec obligation d'achat et qu'un huissier a accepté de déposer.


 
Le jeu pour booster les remontées de BR
Source : mailing ma vie en couleurs

Le carnet de bons de réduction du programme intègre un jeu par tirage au sort qui utilise les bon de réduction comme support de participation.
Le système est simple. Le bon de réduction utilisé est transmis au centre de gestion qui pratique un tirage au sort. Ici, le tirage au sort est fait avant le début de l'opération et les gagnants peuvent ainsi être avertis très rapidement après la remontée effective de leurs bons de réduction.

Plus on utilise de bons et plus on a de chances de gagner.

On peut aussi participer gratuitement en envoyant de 1 à 30 BR en un seul envoi au centre de gestion.

 

Décryptage promotion de Philippe ingold

Le système, relativement nouveau, a toutefois déjà été utilisé, notamment par Danone et Henkel. Il présente beaucoup d'avantages : le mode de participation est très simple puisque les bons de réduction sont personnalisés au nom des bénéficiaires. Simple donc pour le participant qui n'a aucun effort spécifique à effectuer, la participation étant automatique. Mais simple aussi pour les sociétés organisatrices.
Maintenant l'organisateur continue à donner une possibilité de participer gratuitement alors que la nouvelle réglementation issue de la directive européenne a supprimé cette obligation. Combien de temps cela va-t-il durer ? Les nouveaux articles du code de la consommation ont bien été votés et la DGGRF a été très claire en confirmant cette suppression.
A quoi sert de continuer à appliquer des textes obsolètes issus d'une législation sur les loteries de 1836 ? Certains arguent que les consommateurs ne sont pas encore bien informés. L'argument serait peut-être recevable sur un jeu gratuit classique véhiculé par le pack. Mais ici la nouveauté du mode de participation permet justement de ne pas créer d'interrogations du joueur sur l'absence d'un canal gratuit.
D'autre arguent que les taux de participation du canal gratuit étant faibles et donc l'avantage économique de sa suppression limité, sa suppression n'est vraiment pas une priorité .... On ouvre le parapluie en cas d'un contentieux purement hypothétique.
Mais le maintien d'un canal gratuit génère bien des coûts. Bien sûr des coûts d'organisation et de gestion, mais surtout des coûts cachés liés à la complexification des modalités. En effet, l'efficacité d'une promotion est très liée à sa clarté. Des modalités complexes rendent ainsi les opérations confuses et moins attractives.


 
Auchan ouvre la chasse aux œufs
Source : prospectus Carrefour - 13 avril http://www.auchan.fr/imgUpload/000/054/805/548059.pdf
A l'occasion de la fête de Pâques, Auchan propose une opération de "chasse" dans son prospectus. Il s'agit de trouver des œufs cachés dans les différentes pages, de noter les numéros de page correspondant sur un bulletin de participation et de déposer celui-ci dans une urne dans les points de vente. A gagner des paniers garnis de chocolat fournis par des marques partenaires (Kinder, Cémoi, Lindt, Fizzy). 50 paniers par magasin à gagner.
Décryptage promotion
de Philippe ingold

Certes l'opération n'est pas très "techno". Mais elle est ludique et participative. Elle permet aussi au shopper de circuler dans le prospectus et d'optimiser ainsi la préparation de ses courses.
Elle contribue aussi à redonner au prospectus une attractivité qu'il a un peu perdu ces dernières années. Celui-ci n'est pas seulement un catalogue de promotions mais aussi un outil de relation client.


 
Carrefour offre 60 % sur la gamme Thomas
Source : flyer point de vente Carrefour - mars 2011
A chaque passage en caisse, vous recevez une vignette par multiple de 10 € d'achat. Avec 18 vignettes, soit au minimum 180 €, vous pouvez acheter un article culinaire haut de gamme de la marque Thomas. Par exemple,  une casserole avec couvercle en verre pour 15 € 90 au lieu de 39 € 75.
Le mécanisme est simple, vous collez vos vignettes sur un collecteur, vous choisissez l'article voulu sur un présentoir et vous passez en caisse. la réduction de 60 % est accordée après scanning du collecteur rempli.
Décryptage promotion
de Philippe ingold

Ce type d'opération est proposé par The Continuity Company dans le monde entier depuis des années. Curieusement, l'activité de la société en France est restée assez marginale jusqu'il y a peu de temps, avec notamment les opérations de prime différée sur des peluches chez Carrefour Market.
Que la technique utilisée soit la prime différée ou la prime autopayante, le principe reste le même : inciter le shopper à concentrer ses achats dans l'enseigne sur une période courte (3 à 4 mois) pour augmenter ponctuellement son taux de nourriture. Avec des effets relationnels à la clé.

Par rapport au système classique de fidélisation par points, l'offre de continuité présente plusieurs avantages. L'offre est ponctuelle et limitée à une petite série d'articles. Elle est donc visible et attractive.
Les produits sont visibles et disponibles en magasin. Pas de passage à une caisse spécialisée et pas de délais d'attente donc. Le choix des articles nécessite un savoir-faire : il ne peut s'agir d'articles d'importation courants, mais de produits différents se caractérisant par un haut niveau de qualité et une  image de marque forte.

 
Une montre Martine en prime
Source : prospectus Carrefour - 13 au 19 avril 2011
La formulation de l'offre semble bien décrire une prime : pour l'achat de deux ouvrages "Martine" est offerte une montre, avec deux modèles disponibles.
Mais on hésite en raison de deux éléments :
- les montres offertes sont aussi vendues à l'unité
- surtout la valeur indiquée de 14 € 25 dépasse largement le prix minimum de deux ouvrages (soit 10 € 50) et bien sûr la limite habituelle des fameux 7 %. Même si le prix de revient de la montre est sans aucun doute très inférieur.
On peut donc imaginer que le fournisseur exploite les possibilités offertes par l'application du nouveau règlement européen, supprimant toute limite de valeur ....
Décryptage promotion de Philippe ingold

Ce nouveau règlement européen, aujourd'hui transposé dans la loi et inscrit dans le code de la consommation va permettre des opérations beaucoup plus attractives pour le consommateur, mais aussi beaucoup plus coûteuses. Ici, la montre est valorisée à un prix très élevé, ce qui rend l'opération très attractive (au moins pour la cible visée). En effet, il serait stupide d'acheter une montre à 14 € 25, alors qu'elle peut être obtenue pour l'achat de deux ouvrages pour 10 € 50. Attention toutefois à ne pas tomber sous le coup de la revente à perte : si les montres sont proposées à la vente, c'est qu'elles ont été revendues par Casterman à Carrefour. Casterman ne doit donc pas revendre à perte à Carrefour. Et les marges cumulées sur les deux ouvrages et la montre offerte doivent être positives pour que Carrefour ne tombe pas sous le coup de l'interdiction de la revente à perte.


 
Afflelou offre une deuxième paire pour 1 €
Source : http://www.alainafflelou.fr

Alain Afflelou franchit une nouvelle étape dans son offre historique d'une deuxième paire gratuite ou pour un euro, qui est devenu un standard du marché de l'optique.

Maintenant, vous pouvez offrir cette deuxième paire à qui vous voulez, dans un délai d'un an et dans des conditions habituelles pour cette offre (dans une collection spécifique et pour des verres de correction similaires).
L'acheteur d'une paire se voit remettre une carte qu'il peut remettre au bénéficiaire choisi.
L'opération est communiquée par une campagne média TV, PQR et radio.

Décryptage promotion de Philippe ingold

L'offre est nouvelle et spectaculaire. Elle implique bien évidement un risque de cannibalisation des achats. En son temps, Afflelou avait déjà été beaucoup critiqué pour son offre de la seconde paire pour 1 € (mais pour le même porteur). En fait, elle a pratiquement créé une habitude de multi-équipement, notamment avec une paire solaire. Ici le problème est différent puisque la seconde paire pour 1 € peut être donnée en lieu et place d'un achat réel. Alain Afflelou a sans doute fait un pari. La paire offerte permettrait d'anticiper un premier achat de lunette et favoriserait ainsi le recrutement de nouveaux porteurs, qui seraient ensuite fidélisés avec des achats classiques. A suivre.


 
USA : Scotts analyse votre sol
Source : LSA  3 mars 2011 - http://www.scottssoiltest.com/
Scotts, spécialiste des produits phytosanitaires propose aux Etats-Unis un service orignal : En envoyant un échantillon de votre sol et 15 €, vous en recevez une analyse détaillée et bien sûr des conseils produits pour obtenir les meilleurs résultats. Le service est décliné pour trois usages : la pelouse, les fleurs et les légumes.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Le service répond à un véritable besoin et contribue donc à créer et entretenir une véritable relation de confiance entre la marque et les consommateurs. Les consommateurs recrutés de cette façon vont probablement atteindre des très hauts niveaux de fidélité.
Et la marque installe une image de proximité exceptionnelle.


 
Des taux aléatoires dans la banque en ligne
Source : http://www.monabanq.com/homepage.asp
Pour une première ouverture d'un compte livret, la banque en ligne Monabanq vous propose un taux déjà alléchant de 4,8 % pour une ouverture de livret d'épargne jusqu'au 15 juin. Mais le taux peut monter jusqu'à 6 % en fonction du nombre d'ouvertures.
Et si vous ouvrez en plus un compte, vous conserverez le bénéfice de ce taux jusqu'au 30 août.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Les taux bonifiés sur une période courte pour inciter à l'ouverture d'un livret d'épargne est une technique maintenant bien connue. La variabilité du taux est plus originale. Mais est-elle pertinente dans le domaine bancaire ? Les comptes sur livrets ne sont-ils pas destinés à garantir des taux fixes, contrairement à d'autres placements financiers ? Sans doute pas de manière générale, mais probablement dans cet univers de la banque en ligne qui vise une clientèle plus jeune et opportuniste. Avec cette offre, Monabanq dispose d'un avantage concurrentiel, en termes de résultats, mais aussi en termes d'image d'originalité auprès le cible visée.
Petite remarque juridique : le taux étant aléatoire, cette offre devrait être soumise à la législation des loteries. Avant l'application de la directive européenne, elle aurait donc posé problème puisqu'elle est par nature liée à une obligation d'achat. Un canal gratuit aurait donc été nécessaire ... Dans le nouveau cadre juridique autorisant les loteries avec obligation d'achat, le problème ne se pose plus.


 
Ikea lance un centre sur un mode participatif
Source : communiqué de presse Matador
Pour préparer le lancement de son nouveau centre commercial de Vedène Avignon en octobre prochain, Inter Ikea Centre Group développe une campagne de communication participative.
Dès le 31 janvier; les futurs clients sont invités à choisir le nom du centre dédié à l'équipement de la maison, avec un bon d'achat 10 000 € à gagner.
Le principe est d’alerter le plus tôt possible les habitants de la zone de chalandise pour créer rapidement la notoriété, une dynamique d’ouverture, et déclencher dès maintenant un puissant bouche à oreille.
 

Cette pré-campagne utilise l’affichage grand format (4x3 et abribus), la presse locale (La Provence), le web (flash transparent sur les sites locaux, création du site jetrouvelenom.fr, community management pour développer et animer une communauté sur Facebook http://www.facebook.com/jetrouvelenom.fr) et un dispositif de street-marketing dans les rues d’Avignon.
Le nom définitif sera connu en mai, après sélection interne des noms et annoncé lors d’une action de révélation.

Cette campagne a été conçue et développé par l'agence Matador

Décryptage promotion de Philippe ingold

Les actions de marketing participatif se développent de plus en plus, avec deux grandes orientations : la définition ou le choix d'un élément du mix marketing (variétés produits, éléments de communication) et le casting (compétition pour participer à une communication). Mais nous n'avons pas d'exemple d'opérations visant le choix d'un nom. Bien sûr le choix d'un nom d'un centre commercial est moins stratégique que celui d'une marque ou d'une enseigne, mais l'initiative mérite vraiment d'être soulignée.
D'autant que ce mode participatif a vraiment du sens pour préparer le lancement et commencer un processus d'appropriation par les futurs clients.


 
Auchan lance les promos "1,2,3, cagnottez"
Source : prospectus 5 au 11 janvier 2011
Plus vous achetez, plus vous cagnottez. 20 % sur un produit acheté, 30 % sur deux produits, 50 % sur 3, 4 ou 5 produits achetés, avec une limite de 5 produits achetés. L'offre dans ce prospectus concerne 4 pages bien pleines, soit environ 70 produits de consommation courante.
L'offre est symbolisée de façon forte dans un bandeau bleu montrant la progressivité du cagnottage, le plus souvent en euros, parfois en pourcentage (exemple à gauche), quand l'offre concerne une gamme. Auchan annonce que cette opération se déroulera à un rythme mensuel, à chaque fois pendant une semaine. Elle fait l'objet d'une communication média (par exemple dans la presse gratuite)
Décryptage promotion de Philippe ingold

Le mécanisme n'est pas tout à fait nouveau, Auchan l'a déjà utilisé ne 2010. Intermarché également. Il est par ailleurs voisin des lots virtuels progressifs avec réduction immédiate initiés par Netto et utilisés par Carrefour et Surtout Carrefour Market et Géant Casino.
Ce principe de progressivité est sans doute bien compris par le consommateur qui trouve logique de payer moins s'il achète plus. Mais il n'est pas toujours facile à comprendre. Il convient donc d'utiliser des mécanismes simples et de soigner la communication en termes d'expression et de visibilité. Il convient également d'en faire une utilisation régulière afin de l'installer dans l'esprit des shoppers. Rappelons ici que le principe du lot virtuel, qui nous semble en comparaison très simple, avait eu initialement du mal à s'installer.

Reste que l'on peut se poser la question, sinon de la pertinence, du moins de l'intérêt de tels mécanismes s'ajoutant à la panoplie existante déjà bien fournie. La recherche de différenciation justifie-t-elle d'inventer en permanence de nouveaux mécanismes ? A suivre.


 
Cumulez plus, économisez plus chez Géant Casino
Source : prospectus - 26 janvier au 5 février 2011
Le prospectus Géant propose 25 pages de produits bénéficiant d'un nouveau mécanisme cumulatif.
L'achat de deux produits permet de bénéficier d'une réduction immédiate de 50 %. L'achat de trois produits du troisième gratuit. Cerise sur le gâteau, si vous utilisez votre carte Casino, vous pouvez bénéficier du 3ème et du 4ème gratuit pour l'achat de 2 produits.
L'opération est bien communiquée avec un pavé jaune et rouge au centre des pages du prospectus.
Décryptage promotion
de Philippe ingold

Il s'agit d'un lot virtuel progressif, mécanisme en cours de développement dans plusieurs enseignes, dans un formule immédiate comme ici, ou en bon d'achat cagnottable. L'idée est simple et repose sur les bons vieux fondamentaux des opérations volumes : plus on achète, plus bas est le prix.
Problème ici : ce n'est vraiment pas clair : Et pour deux raisons : l'offre privilège cartes Casino  et les difficultés de lecture de la progressivité en raison de l'utilisation de mécanismes différents. Plus simple aurait été la formule suivante : 2 produits = 25 % de réduction, 3 produits = 33 %, 4 produits = 50 %.


 
Chez Auchan, donnez c'est gagné
Source : prospectus 5 au 11 janvier 2011
Auchan affirme son ambition d'œuvrer en faveur du développement durable.  Ceci passe notamment par des actions de reprise et de recyclage. Ici, du 5 au 11 février, Auchan reprend tous les appareils de petit électroménager en échange d'un bon d'achat de 5 € à valoir sur 25 € d'achat minimum sur tout l'électroménager du 19 janvier au 5 février 2011.
Les appareils repris sont réemployés et recyclées avec Emmaüs et le réseau Envie.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Auchan a déjà fait des opérations de recyclage, notamment de jeans et de cartables qui s'inscrivaient dans des contextes ponctuels de rentrée. Il semblerait qu'Auchan souhaite développer ce type d'actions dans le cadre de sa stratégie de développement durable, comme l'annonce une campagne média spécifique sur ce thème (relevée au moins en radio et en presse gratuite). Auchan prévoit un thème par mois. Les actions sont fédérées sous le thème "donnez, c'est gagné", dans un logo vert symbolisant le recyclage.
Cette stratégie a du sens. En faisant l'effort de ramener des produits obsolètes, le consommateur est récompensé par un bon d'achat et est ainsi encouragé à augmenter la fréquence d'achat des produits. L'enseigne développe la catégorie animée pour un coût direct assez limité (20 % maximum) et crée du trafic en magasin. Surtout l'enseigne partager avec ses clients les mêmes valeurs sociétales, ce qui est un facteur de fidélisation autrement plus pertinent que le cagnottage...
Maintenant l'engagement de recyclage est difficile à tenir sur une grande échelle, et génère sans doute beaucoup de coûts indirects. C'est assez facile de recycler du textile, beaucoup moins de l'léctroménéger ou de la hi-fi. Mais cela nous semble en valoir la peine.
A noter une petite pingrerie de l'enseigne, destinée probablement à générer une visite supplémentaire. Le bon d'achat n'est pas valable le jour même mais 8 jours après ... Pas sûr que le client apprécie d'être obligé de revenir pour bénéficier de son avantage.