Utilisations de l'Internet
 
Facebook : fin du "fan gating"
Source : E-marketing - 5 novembre 2014
La course au fans est terminée : pour augmenter leurs nombres de fans, les marques usaient et abusaient de cette fonction. Pour débloquer l'accès à des contenus spécifiques (notamment des jeux) ou à des applications, l'internaute devait préalablement "liker" la page Facebook de la marque concernée. Depuis le 5 novembre, Facebook ne propose plus cette fonctionnalité.
Le réseau social privilégie maintenant le taux d'engagement, par extension la fidélisation du consommateur vis à vis d'une marque.
Facebook va mesurer le "reach", à savoir le nombre de publications parues sur la page d'une marque qui se retrouvent dans le flux d'information d'un fan. Place donc à des éléments qualitatifs.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Beaucoup d'experts avaient déjà mis en exergue la disproportion entre le nombre de fans recensé et le nombre de fans réellement actifs. La course au fans avait pour inconvénient de ne pas utiliser les fonctionnalités de Facebook dans la construction d'une réelle relation client. Des études et l'expérience ont aussi clairement démontré que Facebook n'était pas un outil transactionnel efficace. Le F-commerce a fait long feu et les utilisations promotionnelles n'ont jamais vraiment dépassé le stade de l'expérimentation, malgré le formidable potentiel de contacts.
En promotion des ventes, seules les techniques de jeux et concours étaient largement utilisées, mais dans une optique relationnelle en s'appuyant notamment sur les fonctionnalités de viralité du réseau social.
Cet évènement est l'occasion donnée aux professionnels de se poser les bonnes questions. Faire de Facebook le canal de participation exclusif ou principal d'un jeu est-il une bonne idée ? La création d'un mini-site web plus souple peut être plus pertinent. En revanche tous les mécanismes participatifs trouvent un terrain idéal sur cet outil.



HighCo DATA et Milky créent une plate-forme de jeux Facebook
Source : communiqué de presse - 30 septembre 2014

Cette plate-forme réunit le savoir-faire des deux partenaires en matière de gestion promotionnelle, réseaux sociaux et digital. L’objectif  est de permettre aux marques d’intégrer Facebook dans leur stratégie promotionnelle.
En effet, il n’est plus possible aujourd’hui d’obliger un utilisateur Facebook à « liker » une page pour participer à un jeu. Tout l’enjeu consiste donc pour les marques à utiliser des jeux promotionnels attractifs pour recruter de nouveaux fans, optimiser l’engagement de leur communauté et construire une base de données qualifiée.
HighCo DATA apporte la garantie d’une mise en œuvre et gestion opérationnelle complète : dépôt du règlement du jeu,  paramétrage des instants gagnants,  gestion des participants, logistique des dotations (traçabilité de la livraison, …)
L’Agence Milky apporte son expertise en Social Media : accessibilité, développement en responsive design permettant un accès aux jeux sur mobile, pc et tablette).
Sont en outre proposées des mécaniques originales pour créer l’adhésion et recruter des fans : quizz, battle de photos, …

Décryptage promotion de Philippe ingold

La fin du « like gating » amène les professionnels à se reposer la question de la qualité des jeux largement proposés sur Facebook. La recherche des fans était en effet devenue une fin en soi, sans se poser la question du rôle du jeu dans la construction de la relation client. Et il faut bien dire, que les jeux proposés étaient souvent d’une banalité affligeante, au mieux un copier-coller des jeux web. La démarche de Highco Data et Milky vient donc à point nommé pour encourager une montée qualitative et adaptée aux réseaux sociaux.


 
1 Kindle offert sur Amazon
Source : http://www.amazon.fr
En achetant une brosse à dent électrique Oral B (206,94 €, avec 31 % de réduction, tout de même), Amazon vous offre une liseuse Kindle (59,00 €).
Le prix de la liseuse est automatiquement déduit du panier.
L'offre est communiquée par e-mailing au milieu d'offres de remises, beaucoup plus conventionnelles.
Décryptage promotion de Philippe ingold

D'un point  de vue technique, c'est une vente liée, mais dont un élément constitutif fait fonction de prime. La présentation en vente liée aurait permis de contourner la législation, maintenant caduque, de la vente à prime. Le prix de la liseuse reste en effet bien supérieur à l'ancienne limite de valeur autorisée (5 € + 1% de 206,94 €, soit 7,07 €). Aujourd'hui, ce mode contournement est devenu inutile.
D'un  point de vue marketing, l'opération mérite réflexion. Elle permet tout d'abord d'enrichir les propositions promotionnelles d'Amazon, très orientées prix. Elle permet aussi de faire une offre de valeur élevée et attractive en s'appuyant sur un produit dont la pénétration a un rôle stratégique dans la diffusion de livres numériques (sur un modèle des lames de rasoir ou des cartouches d'imprimante).
Que est l'intérêt d'Oral B ? Problématique.... En positif : de la visibilité et un impact du à l'originalité de l'opération. En négatif : un bénéfice très aléatoire pour le consommateur potentiellement intéressé par l'achat du produit principal. Celui-ci est soit déjà équipé, soit est réfractaire à ce mode de lecture. La cible utile est donc étroite. On peut penser qu'une offre financière constituerait un meilleur levier d'achat.

Il ne ne nous semble pas en outre exister de relation particulière entre le brossage à dent électrique et la lecture sur liseuse, sinon une  approche technophile.
Reste que l'opération est intéressante dans sa démarche partenariale et dans son mode non financier
.




Cdiscount offre le 2ème gratuit
Source : http://www.cdiscount.com/electromenager/v-110-0.html

Sur 13 au 20 février, vous pouvez obtenir le remboursement de votre deuxième produit électroménager sous la forme de deux bons d'achat, valables chacun un mois.
L'offre est valable sur un nombre important de références qui couvre bien les différents univers produit.

A noter, aussi que les produits éligibles font aussi l'objet de discount importants.

Décryptage promO de Philippe ingold

L'offre est aujourd'hui assez classique sur les produits de grande consommation. Elle nous semble nouvelle sur des biens de consommation durable. L'avantage économique est important, même s'il faut revenir deux fois sur le site pour profiter des deux bons d'achat. Ce qui implique au total l'achat de quatre produits.
En tout cas, utilisation intéressante de ce mécanisme pour augmenter le panier d'achat.


 
Le nouveau guide de la dématérialisation de HighCo Data
Source : directe Highco Data

HighCo Data publie la troisième édition de son guide de la dématérialisation dans lequel s'invite un nouvel acronyme : ATAWAD, comme Any Time, Any Where, Any Device.

On constate que les indicateurs de performance des mécaniques promotionnelles traditionnelles évoluent sous l’impact de la dématérialisation. Les réseaux sociaux ont désormais leur place dans le marketing mix. Ils se révèlent être générateurs de trafic en point de vente. 

Une partie de ce guide est dédiée au retour d’expérience sur le test de m-coupon opéré  dans 4 points de vente de l’enseigne Intermarché


Pour recevoir gratuitement
le guide  de dématérialisation
et/ou s’inscrire à sa présentation 
(11 Février chez HighCo à Paris),
flashez le QR code

Décryptage promotion de Philippe ingold

Impossible de résumer ce document très riche qui fait le point sur les nouveaux usages de la dématérialisation dans les processus de vente et les offres commerciales et promotionnelles.

Longtemps freiné par une certaine rigidité de l'ordinateur, la dématérialisation démontre tout son potentiel avec les smartphones et les tablettes, beaucoup plus souple et nomades. Et donc capables d'intervenir à proximité immédiate de l'acte d'achat.

Ce guide permet à tous les professionnels de réfléchir sur les enjeux de cette dématérialisation annoncée et de s'y préparer.


 
Quelles perceptions de la communication connectée
Source : Etude Ifop - Bonial

Dans cette étude intéressante réalisée par l'Ifop pour le compte de Bonial sur la consommation connectée, nous avons retenu ces éléments sur l'intérêt des consommateurs pour les différents modes de communication des enseignes. Quels en sont les enseignements principaux ?

- Les mass-medias traditionnels ne mobilisent plus les consommateurs. Seuls  18 % sont intéressés par les messages TV, 15 % par la radio.

- Le catalogue (ou prospectus) enregistre un taux d'intérêt toujours important (47 %) et assez peu de rejet, surtout bien sûr dans la version électronique puisqu'il n'est pas intrusif.

- Internet est apprécié comme outil de recherche mais les messages e-mails sont plutôt rejetés

- même auprès des possesseurs de smartphones, les applis (23 %) et les flashcodes (17 %) n'enthousiasment pas mais ne provoquent pas non plus de rejet.
- demi surprise, les réseaux sociaux n'intéressent guère (12 %)
- enfin, de manière générale, il y a agacement ou rejet des modes de communication intrusifs  : envois e-mails, envoi SMS, envois de notifications mobiles, de mailing vocaux, bannières publicitaires sur internet, publicités vidéo, etc.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Cette étude ne définit pas l'efficacité de ces outils mais leur intérêt auprès des shoppers. De manière générale, on note donc un intérêt pour les outils, d'une part non intrusifs, et d'autre part informatifs plus que publicitaires. Il faut bien sûr nuancer ces appréciations générales quand les shoppers se trouvent face à des supports d'enseignes qu'ils fréquentent et bien sûr quand ils ont donné l'autorisation de recevoir des messages ("opt-in")
Dans le non alimentaire, le site internet est incontournable. Dans l'alimentaire, le "catalogue" est ancré dans les mœurs tout en étant bien adapté aux modes de consommation d'aujourd'hui. C'est un moyen d'information pratique, facilement accessible et assez peu envahissant, sauf pour les "balophobes". La version électronique encore assez peu utilisée devrait trouver son épanouissement sur les tablettes. Mais les deux modes se complètent plus qu'ils ne s'opposent.
Les réseaux sociaux ne génèrent que peu d'intérêt. C'est assez normal. Ils ne sont pas fait pour fournir de l'information mais pour créer de la relation.
Le smartphone peine encore à trouver sa place. Support informatif limité, mais support interactif par excellence, il devrait toutefois trouver sa place en étant intégré dans des dispositifs multi-canaux et spécifiquement promotionnels et là ou joue l'achat d'impulsion.


 
Domino's et Ben&Jerry's ont joue sur Twiter
Source : newsletter emaketing
À l'occasion du match de football France-Ukraine, Domino's Pizza et Ben & Jerry's ont proposé en partenariat un jeu sur Twiter. #MenuDesChampions Les twittos ont été invités à répondre à une dizaine de questions avant et pendant la retransmission. Les 50 gagnants, tirés au sort parmi les bonnes réponses, recevront leur " menu des champions " pizza et glace à emporter.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Certes l'opération a été d'une ampleur limitée, compte-tenu du nombre assez limité des followers des deux marques (2830 et 5 360). Mais son fonctionnement est plutôt intéressant. Il s'agit de créer une animation interactive sur un événement très impliquant et donc susceptible de contribuer à la construction de la relation client. Et dans ce contexte, Twitter, très peu utilisé en promotion a une vraie légitimité.

Il est peut-être un peu dommage de désigner les gagnants par le moyen d'un tirage au sort, sachant que le nombre de questions et le caractère aléatoire des réponses suffirait à déterminer les gagnants.
La dotation, sans être réellement attractive, est bien adaptée à la cible et à l'univers de consommation.
Ce type de jeu est en tout cas un moyen intéressant pour à la fois développer la présence des marques sur twitter et exploiter l'interactivité de ce réseau social pour exploiter des événements majeurs au bénéfice des marques sachant saisir ces opportunités.


 
HighCo propose des coupons sur Groupon
Source : Newsletter e-marketing - 3 septembre 2013
Le principe de Groupon est de proposer des "bons plans", à dominante locale. Sa puissance est devenue très significative et en faisait un canal potentiel de diffusion d'offres promotionnelles. De son côté, Highco est un acteur majeur de la diffusion de web-coupons, avec son site Pixibox et son utilisation en marque blanche chez de nombreuses marques et enseignes. D'où cette idée d'utiliser Groupon comme un nouveau canal digital de diffusion de coupon, avec des caractéristiques propres, durée et quantités limitées. Deux opérations pilotes ont été menées cet été avec Nivea Sun et Joker. 20 000 coupons Nivéa ont ainsi été diffusés en 24 heures.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Avec ce partenariat, Groupon enrichit son offre. High-Co dispose d'un mode de diffusion nouveau, à la fois puissant et ayant des capacités de géociblage. On peut donc imaginer des opérations pointues menées dans les bassins de chalandise, avec des objectifs spécifiques et une variabilité de valeurs faciales.


 
Des rosedeals Danone
Source :  vente-privee.com

Sur Vente Privée, une offre inhabituelle sur une marque de produits de grande consommation, Danone.

Pour 3 €, vous pouvez obtenir un chéquier de 10 bons d'achat à valoir sur tous les produits Fjord et Gervita. Les bons d'achat sont envoyés par courrier entre le 30 septembre et le 7 octobre. Et sont valables jusqu'au 10 janvier 2014. Il n'st pas précisé si les bons d'achat sont cumulables sur un seul achat.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Les deals sont en règles très générale des bons d'achat payants valables des prestations de services. A notre connaissance, une utilisation sur des produits de grande consommation est, sinon tout à fait nouvelle, du moins très rare. C'est donc une initiative intéressante à observer.

L'opération pose en soi une problème de sémantique. Danone ne parle pas en  effet de bons de réduction, dispositif classique sur des produits PGC. Avec une valeur faciale assez faible, le plus souvent inférieure à 50 cents et de l'ordre de  10 à 20 % du PVC, le BR propose une réduction, avec souvent un objectif d'essai. Le bon d'achat est à l'origine un titre valable dans un point de vente sur un montant d'achat. Ce terme est maintenant aussi assez souvent utilisé pour définir un coupon couvrant jusqu'à la totalité d'u prix d'un produit donné.
En l'absence de cette précision, il nous est difficile de nous prononcer sur l'attractivité réelle de l'offre. S'il s'agit de bons d'achat cumulables, elle est formellement intéressante et pourrait être à l'origine d'un véritable nouveau mécanisme. Resterait à en assurer une meilleure visibilité. Mais il n'est pas sûr qu'une diffusion sur un site de deal soit en affinité et suffisamment puissant.


 
Guigoz, un bébé, un arbre, une belle histoire
Source : http://www.guigoz.fr/les-laboratoires-guigoz/un-bebe-un-arbre/
Cette opération n'est pas nouvelle mais mérite d'être racontée. L'idée est de faire parrainer par votre bébé un arbre planté par l'ONF.
Le bébé reçoit sous 6 à 8 semaines un certificat personne de parrainage qui précise l'essence et la forêt choisie.
C’est en 1991 que l'opération démarre réellement.
Depuis, les Laboratoires Guigoz et l’Office National des Forêts ont planté plus de 1 625 000 arbres, participant ainsi à la préservation de 119 forêts françaises.
Auparavant et pendant 20 ans (de 1971 à 1991), la marque a distribué des sachets de graines aux mamans qui venaient d'accoucher.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Très belle opération à caractère relationnel très affirmé. Le lien entre la vie du bébé et celle de l'arbre a bien sûr un pouvoir d'évocation symbolique très fort. Sa pérennité est remarquable mais aussi sa puissance puisque un calcul rapide montre que 9 à10 % des bébés ont été concernés pendant cette période de 22 ans. L'émergence d'internet a probablement permis de développer ces parrainages en facilitant les inscriptions. On pourrait imaginer de nouveaux développements de nature interactive avec des applis.


 
Dove, troisième saison du casting
Source : https://toutesbelles.dove.com/

Fort du succès des précédentes éditions qui ont regroupé plus de 15 000 candidates, Dove sélectionnera cette année non pas 4 mais 50 égéries avec un casting de 5 semaines véhiculé par le site de la marque et sa page facebook.
Pour participer, il suffit de télécharger sa photo et de préciser dans quelles circonstances on se trouve belle. Les internautes voteront pour sélectionner 100 candidates. Le  jury en sélectionnera 50 qui deviendront les égéries Dove et participeront à un défilé à Paris. Celles-ci signeront un contrat permettant l'utilisation de leur image en PLV et presse mag.

Il sera également procédé à un tirage au sort de 100 participantes qui gagneront des "Beauty Box" avec 4 produits Dove (avaleur 17 € ) et un bon d'achat de 20 €.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Les campagnes Dove constituent aujourd'hui un vrai cas de communication publicitaire. Ces campagnes sont rendues possibles par l'interactivité et la viralité de l'internet et par l'utilisation de mécaniques promotionnelles. Les dotations sont de nature hédonique, sans valeur matérielle quantifiable.
Ce type d'opération reste difficile à mettre en œuvre et exige des procédures de modération et des contrats bétonnés. A ne pas donc utiliser de façon intempestive et sans moyens. Mais le résultat en vaut la peine !


 
Casino passe à l'appli coupon
Source : prospectus Casino - 3 au 13 avril 2013
http://www.supercasino.fr/Ne-perdez-plus-de-temps-a-imprimer.html
Maintenant chez Casino, plus besoin de télécharger, imprimer, emporter et remettre en caisse ses coupons.
Avec l'appli mCasino ou sur le site Casino, il suffit de choisir ses coupons en ligne et de les télécharger. La réduction s'appliquera automatiquement au passage en caisse de l'article bénéficiaire.
La réduction est valable une seule fois par jour et par personne.
A noter que l'information sur ce nouveau service n'est pas très accessible sur internet.
Décryptage promotion de Philippe ingold

C'est probablement l'application C-Wallet de Catalina utilisée chez Monoprix, exploitée en marque propre Casino. Les avantages sont évidents par rapport au système du coupon papier, mais aussi par rapport aux systèmes de mODR sur applis.
Comment va évoluer ce système ? Va-t-on vers des systèmes propres à chaque enseigne, comme ici chez Casino ou encore chez Leclerc ? Ou vers un système transversal multi-enseignes ? Sachant qu'une combinaison des deux est aussi possible (aujourd'hui, C-Wallet ne concerne encore que Monoprix). A priori un système multi-enseignes est plus intéressant pour le shopper. Mais pour l'enseigne, un système propre présente des avantages considérables, notamment en termes de fidélité et de création de trafic. A suivre.


 
comexchange.info, le nouvel observatoire des partenariats
Source : information directe -  www.comexchange.info

En 10 ans, les partenariats ont pris une part croissante et dans les actions marketing et communication : co branding, co-communication, promotion croisée, sponsoring, mécénat, partenariats média (parrainages, opérations spéciales), placements de marques (cinéma, jeux vidéo, livres, musique, événements), distribution (affiliation), CRM, sampling, couponing, cross couponing, cross sampling, primes, ventes liées, animations.
Ce nouveau site a pour objectif :

- Révéler les dernières tendances en matière d’alliances en France et dans le monde

- Décrypter les principes et les objectifs des plus récentes associations de marques

- Dévoiler les facteurs clefs des succès et des échecs 

Décryptage promotion de Philippe ingold

Combiner et valoriser des savoir-faire présente de nombreuse difficultés : recherche de partenaires chronophage et subjective, méconnaissance des attentes du partenaire, arrêt des négociations, difficultés à produire, crise économique ou sociale du partenaire, inégalité des apports, gestion administrative approximative aux conséquences lourdes (juridique, fiscal). 
Monter des opérations de partenariat exige donc un très bon niveau d'expertise. Les professionnels trouveront donc dans ce site des fiches sur les différentes formes de partenariat et un blog, souvent impertinent, sur des opérations récentes. autre caractéristique : un vision internationale.

Ce site est créé par un professi


 
Les recettes de couponnetwork
Source : http://view.email.couponnetwork.fr/
Le site de couponnage web de Catalina scénarise quelques coupons avec des recettes originales (En cas de Caprice, Pro-Activ, MiniCaprice)
Décryptage promotion de Philippe ingold

Bien sûr, ce n'st pas la première fois que des coupons sont accompagnés de recettes. Ceci nous semble plus rare sur le web. Et ici l'entrée se fait par la recette et non par le BR.
C'est plutôt bien réalisé.


 
Catalina Marketing lance un site de coupon on-line
Sources : http://www.couponnetwork.fr/ et Lsa.fr - 20 août 2011

Catalina lance CouponNetwork.fr, un site de diffusion de coupons électronique assez classique sous sa forme actuelle. Après inscription et téléchargement d'un logiciel d'impression, l'internaute choisir ses coupons et les imprime de façon sécurisée.
A noter l'existence d'un bandeau défilant en haut de la page communiquant sur les marques présentes et donnant un autre accès aux coupons à imprimer.

58 offres sont actuellement disponibles.

Catalina annonce une évolution prochaine du site avec une dématérialisation totale du coupon (chargement sur carte de fidélité) et un ciblage des offres en fonction du profil consommateur.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Catalina avait bien sûr depuis longtemps la capacité et la légitimité pour proposer un site de webcoupon . Le marché est à nouveau dynamique depuis l'introduction du webcoupon sécurisé. Des perspectives de dématérialisation apparaissent enfin, au delà du support papier. Catalina a donc probablement choisi le bon moment pour introduire son offre et développer l'offre aux côtés notamment de Pixibox. Compte-tenu de son poids sur le marché du couponning électronique, Catalina ne va pas avoir de difficultés particulières pour trouver des marques prêtes à tenter l'expérience. L'enjeu réside avant tout dans ses capacités à investir pour créer du trafic sur le site.


 
Sogec enrichit le Webcoupon
Sources : communiqué de presse Sogec - http://cgi.dolist.net/online.asp?
Sogec propose deux nouveaux services visant à améliorer l'efficacité des coupons émis sur le web.
Tout d'abord l'insertion sur le webcoupon d'un code 2D. En le scannant avec son smartphone le shopper pourra ainsi accéder à l’application mobile de la marque, participer à un jeu, incrémenter un compte point récompensant sa fidélité, ou accéder à une vidéo sur le produit.
Deuxième service :  l’envoi automatique d’une communication complémentaire en rapport avec le produit concerné : fiche conseil ou recette, par exemple.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Ces deux services ne sont pas révolutionnaires en soi. L'insertion de codes 2D se généralise aujourd'hui sur de multiples supports. Il est très pertinent de l'ajouter sur un coupon (pas seulement d'ailleurs sur un webcoupon), outil promotionnel dont l'objectif général est de déclencher un acte d'achat


 
Oasis gagne le phénix d'or de l'UDA
Source : http://www.facebook.com/oasisfunpage
Le 16 mai, l'UDA a distingué la campagne Oasis 2010 en lui décernant le phénix d'or. Nous avions déjà commenté cette campagne en septembre 2010 et l'avions proposé au comité d'expert de l'UDA dont nous faisons partie. Nous nous réjouissons donc particulièrement de ce choix fait par les annonceurs. Ci-dessous l'article publié en septembre dernier.

Avec plus de un million de fans, Oasis est la 1ère page Facebook française. La fin de l'été 2010 est marquée par une opération 360 ° centrée sur le réseau social, le « Fruit of the Year ».
Le principe en est de faire
élire par les fans leur fruit préféré parmi 18. Le fruit gagnant sera la prochaine star du film TV Oasis. Le vote est organisée en trois étapes, éliminatoire, 1/2 finales et finale, de mi août à mi octobre.
Le dispositif est largement décliné. Point de vente : événementiel avec isoloir pour voter. Internet : animation de la page, diffusion de vidéos, campagne d’ampleur.

Presse : parutions dans 20 minutes sur le déroulé des élections. Street-marketing : tournée des fruits dans 5 villes de France avec distribution de badges et de flyers électoraux & tournée de smarts. Affichage sauvage . Mobile : jeu iPhone et insertion de Flashcodes dans la presse. TV : diffusion du film publicitaire en TV.

Cette opération a élu Ramon Tafraise et a permis d'atteindre un niveau exceptionnel de 1 280 000 fans.

Décryptage promo PHILIPPE INGOLD

Cette opération est donc tout à fait exceptionnelle par ses résultats. Ceux-ci ont été obtenus par un thème et une création bien adaptée à la cible, par un mécanisme de vote très interactif, par une animation permanente et par une déclinaison "off-line" spectaculaire. C'est surtout par le risque pris par une entreprise qui a décidé de concentrer beaucoup de moyens sur une opération articulée autour de Facebook. Bravo donc à Orangina-Schweppes et à son agence Publicis Net.


 
Les fondus de Danette
Source : http://lesfondus.danette.fr/index.html
Danette va toujours plus loin dans la mise en place de mécanismes participatifs ! Maintenant ce sont dix super fondus qui vont participer à l'élaboration complète de la prochaine recette, du choix du parfum à la création de l'emballage.
La première étape a permis de "caster" 10 super fondus représentatifs en termes d'âges et de régions. Ceux-ci participeront à une séance de développement de deux journées avec un expert Danette et le jeune pâtissier, Christophe Michalak.
La nouvelle variété sera lancée en janvier 2012.

Les 10 super fondus ont été sélectionnés par un jury sur des critères de motivation pour participer à l’aventure et enthousiasme à parler de la marque Danette, d'aisance orale, de l’accord sur le fait d’être filmé et photographié et de disponibilité aux 2 dates de réunions.

Ils s’engagent à effectuer les missions suivantes :

- Mise en avant dans les vidéos des réunions avec les experts et  tournage d’une vidéo de présentation d’une à deux minutes par personne : Celles-ci seront mises en avant sur les supports suivants : sites internet de Danone, réseaux sociaux, supports de relations presse.

- Participation à l’animation du programme durant les mois de février à mars, sous la forme de

messages postés sur le site danette.fr et la page Facebook de Danette et d’échanges en ligne

avec les autres internautes suivants la série de vidéos sur la création de la prochaine Danette.

Ils seront défrayés de leurs frais et pour la disponibilité sur les 2 journées de réunion, incluant l’exploitation de leur image.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Danette développe avec constance une véritable saga participative. Commencée de façon modeste il y a quelques années avec un simple vote sur une proposition de recettes, la marque est passée à des mécanismes plus élaborés : vote sur des produits disponibles en magasin, affichage de photos des votants sur les packs. La participation n'est accompagnée d'aucune récompense, exceptée celle de participer à la vie de sa marque préférée. Avec toute cette série d'opérations participatives, Danette s'approprie un territoire de communication très spécifique et construit une relation exceptionnelle avec ses clients, sans bénéfice matériel mais avec un véritable bénéfice de reconnaissance par la marque.


 
Henkel propose des gestes pour la planète
Sourcehttp://www.lessive-planete.fr/
Henkel ouvre un site visant à encourager les gestes permettant une réduction de l'impact carbone.
Cette action soutient en fait le lancement de formules concentrées des trois lessives liquides "heavy duties" du groupe : Le Chat, Super-Crois et X-tra.
Les internautes peuvent ainsi évaluer les réductions de l'impact carbone générées par des "écogestes" dans des actions quotidiennes ; maison, hygiène, consommation, alimentation, transports, déchets et bien sûr lavage du linge avec des formules concentrées.
L'action est soutenue par un jeu gratuit avec un tirage au sort, avec des dotations adaptées : une Skoda Fabia Greenline, un vélo électrique, etc.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Intellectuellement, la démarche est intéressante. Un groupe, assez en pointe sur les problèmes d'environnement (même si cela est peu connu du grand public) met à disposition de ses clients un outil de calcul d'écogestes, dans lequel s'inscrit la promotion de ses nouvelles lessives liquide concentrées.
Reste à savoir quel va être la place réelle de cette initiative dans le dispositif général de communication des marques du groupe ? démarche marginale opportuniste, liée au lancement de produits spécifiques, ou réelle volonté stratégique pérenne ?
Ceci pose aussi la question de la légitimité d'un groupe industriel chimique dans la défense de l'environnement même si, nous l'avons dit, Henkel a toujours été en pointe sur ce sujet.
Enfin l'ajout d'un dispositif promotionnel, sous la forme d'un jeu gratuit, s'impose-t-il ? La responsabilité citoyenne n'st-elle pas plutôt affaire de conscience que de récompense ? Et si on fait le choix de récompenser les écogestes, ceci doit-il se faire de façon aléatoire récompensant un nombre limité de bénéficiaires, souvent opportunistes, ou par le moyen d'un mécanisme cumulatif (ODR ou prime différée)?


 
Dragibus fait manjouer les internautes
 
Source : http://www.dragibusmanjouez.com/
Haribo propose ici un concentré complet de l'utilisation des nouvelles technologies : jouer en réalité virtuelle, sur le site dédié, sur mobile (avec une appli à télécharger) et sur facebook.
Il s'agit d'attraper des dragibus flottant dans l'espace avec la main et les ranger dans un sac.
Une fais cette tache accomplie, l'internaute est invité à se qualifier pour participer à un tirage au sort.
La dotation principale est à la fois cohérente et attractive : un vol en apesanteur en Floride.
L'opération est proposée du 4 avril au 31 août.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Il est aujourd'hui très tentant d'utiliser les nouvelles technologies dans des actions de communication hors-médias. Mais est-ce toujours pertinent en fonction de la cible visée et de l'univers de la marque ? En outre, l'utilisation de nouvelles technologies n'a de sens que si elles véhiculent un mécanisme attractif. Il nous semble que nous sommes ici face à un très bon exemple. Dragibus cible une population jeune et ouverte aux nouvelles technologies. Le mécanisme ludique et un peu magique est bien en cohérence avec l'univers de la marque. Tout comme la dotation. Un bémol toutefois : l'utilisation d'un tirage au sort très classique en fin d'opération pour déterminer les gagnants et en aucun cas les scores obtenus. Bien sûr, c'est le moyen le plus adapté pour faire gagner la dotation principale, mais on aurait peut-être pu imaginer aussi l'attribution de dotations secondaires de façon plus interactive et étalée dans le temps ...


 
Des taux aléatoires dans la banque en ligne
Source : http://www.monabanq.com/homepage.asp
Pour une première ouverture d'un compte livret, la banque en ligne Monabanq vous propose un taux déjà alléchant de 4,8 % pour une ouverture de livret d'épargne jusqu'au 15 juin. Mais le taux peut monter jusqu'à 6 % en fonction du nombre d'ouvertures.
Et si vous ouvrez en plus un compte, vous conserverez le bénéfice de ce taux jusqu'au 30 août.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Les taux bonifiés sur une période courte pour inciter à l'ouverture d'un livret d'épargne est une technique maintenant bien connue. La variabilité du taux est plus originale. Mais est-elle pertinente dans le domaine bancaire ? Les comptes sur livrets ne sont-ils pas destinés à garantir des taux fixes, contrairement à d'autres placements financiers ? Sans doute pas de manière générale, mais probablement dans cet univers de la banque en ligne qui vise une clientèle plus jeune et opportuniste. Avec cette offre, Monabanq dispose d'un avantage concurrentiel, en termes de résultats, mais aussi en termes d'image d'originalité auprès le cible visée.
Petite remarque juridique : le taux étant aléatoire, cette offre devrait être soumise à la législation des loteries. Avant l'application de la directive européenne, elle aurait donc posé problème puisqu'elle est par nature liée à une obligation d'achat. Un canal gratuit aurait donc été nécessaire ... Dans le nouveau cadre juridique autorisant les loteries avec obligation d'achat, le problème ne se pose plus.