PromoRama, une banque d'images pour construire vos promos
Source : PromResearch
La version 2018 de PromoRama est aujourd'hui disponible.
Ce ne sont pas moins de 22 000 opérations qui ont été relevées, codifiées et classées en 20 grandes familles de techniques.
La nomenclature exclusive a été établie selon des critères juridiques et marketing.
De nombreux détails sont analysées, notamment les dotations des jeux, la nature des primes, les enseignes utilisatrices, etc.
Les opérations ont été scannées avec un niveau de définition permettant une bonne lecture des modalités.
Téléchargez la plaquette de présentation
Décryptage promotion de Philippe ingold

PromoRama peut répondre à vos objectifs de développement de vos promotions :

  • Développer les compétences promotion et la créativité de vos équipes.

  • Utiliser une nomenclature structurante.

  • Gagner un temps appréciable dans vos recherches d’exemples.

  • Visualiser toutes les exploitations possibles des techniques, structurées par mécanismes, combinaisons articles, supports, avantages, dotations, enseignes, etc.

  • Découvrir des mécanismes encore peu utilisés et concevoir ainsi des opérations originales et différenciantes

  • Développer des créations attractives et pertinentes en vous inspirant des nombreux exemples de la banque d'images

  • Valider l'existence de mécanismes originaux et justifier vos recommandations auprès de vos directions, juristes, partenaires, clients, etc.


 
Alter Eco offre une box à vos proches
Source : pack produit - http://www.altereco-jeu2018.com/
Opération fondée sur le principe du partage. En achetant trois produits Alter-Eco, vous pouvez offrir une "box" à la personne de votre choix. La box est constituée de produits Alter Eco et a une valeur d'environ 10 € (1 café moulu, 2 tablettes de chocolat et 4 sachets de thé). L'opération est limitée à 5000 demandes sur l'ensemble de l'année 2018. En outre, les bénéficiaires sont automatiquement inscrits à un tirage au sort mensuel avec une "box premium" d'une valeur de 100 € à gagner.
Décryptage promotion de Philippe ingold

C'est bien sûr le principe du partage que nous remarquons dans cette opération. Principe bien adapté aux valeurs de la marque et aussi pertinent en termes d'essai pour une marque à faible pénétration. L'ajout d'un volet jeu ajoute un caractère ludique mais avec une espérance de gain assez peu mobilisatrice. C'est bien sûr le premier volet "prime" qui détermine la participation.
Notons que le terme de box est ambigu et imprécis et pourrait être mal compris.
Sur cette capture d'écran, la box est bien visualisée mais pas sur le pack. Les consommateurs pourraient en effet imaginer obtenir une box de loisirs" du type Smartbox. Le terme "box dégustation" aurait par exemple pu lever cette ambigüité.
Mais ne faisons pas la fine bouche, l'opération est très intéressante et mérite d'être montrée en exemple.
Autour de cette notion de partage, on peut imaginer des mécanismes plus riches et plus largement communiqués.


 
Les French Days, un succès ?
Source : Lsa - mai 208

Construits sur le modèle du Black Friday, les French Days se sont tenus pour la première fois du 27 avril au 1er mai. Initiés par 6 enseignes (Boulanger, Cdiscount, Fnac Darty, La Redoute, Rue du Commerce et Showroomprivé), ils ont été suivis par plus de 600 enseignes.
Les six sites ont enregistré "une hausse d'activité significative" et plus de 43 millions de visites sur cinq jours, avec des progressions de 10 à 30 % du trafic de plus de 50 % du CA.
La part du mobile
dans les transactions a été de l'ordre de 2/3.
Les catégories les plus prisées ont été l'électronique grand public, le bricolage, le jardin, l'ameublement et l’habillement, en particulier les articles de saison.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Bien sûr moins spectaculaires que ceux du Black Friday, les résultats semblent plutôt encourageants pour une première. Les six initiateurs ont annoncé leur intention de renouveler l'opération en 2019. Ces journées répondent à un souci de créer un temps fort d'animation commerciale, face à la baisse d'attractivité de soldes et de l'échec des "soldes flottantes". Conçu plutôt comme un évènement e-commerce, on peut se poser la question de son utilisation par les enseignes "off-line" qui ont été plutôt suiveuses. Mais la généralisation de la démarche "omnicanale" devrait aider à sa popularisation.


 
Leader Price rembourse 26 produits à 100 %
Source : https://www.leaderprice.fr/repository/collecteurs/2018/
Entre le 22 mai et le 3 juin, vous pouvez vous faire rembourser intégralement 26 produits de marques Leader Price. Quelles sont les modalités ? Acheter les produits en une seule fois dans la limite des stocks disponibles, Coller ou recopier les codes EAN sur le collecteur, envoyer le collecteur rempli avec le ticket de caisse unique. Et attendre jusqu'à 14 semaines le remboursement par virement.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Il s'agit bien d'une offre de remboursement différée classique et gérée par un centre de gestion, comme le pratiquent les marques. Et non d'un remboursement sur carte cagnotte comme le font maintenant les enseignes.
L'opération est globalement attractive pour le shopper puisqu'elle permet d'obtenir un remboursement de plusieurs dizaines d'euros en faisant une seule demande de remboursement.
Il y a une dizaine d'années, ce mécanisme avait été massivement et spectaculairement utilisé par plusieurs enseignes (Carrefour, Intermarché, Champion, Atac) et sur des marques nationales. Après expérimentation, ces dernières s'étaient montrées très réticentes face à l'envolée des taux de remontées.
Aujourd'hui, à notre connaissance, seuls Franprix et Leader Price l'utilisent ponctuellement.


 
Orangina et la boîte à Voeuuuh
Source : https://laboiteavoeuuuh.fr/
Qui ne connait pas la fameuse boîte à Meuuuh qui fait Meuuuh quand on la retourne ?
Orangina a décidé d'exploiter ce principe en transformant ses canettes en "boîtes à Voeuuuh" qui vont devenir des supports de participation à un concours.
Sur les 20 millions de canettes commercialisées, 50 000 renferment "le Génie Orangina" qui parle quand on la retourne.
Le génie propose alors de faire un vœu. Un jury sélectionnera les 2 vœux "les plus secoués"  qui seront exaucés dans la limite d'une valeur de 10 000 € chacun.
La participation est aussi possible sur le site dédié et sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter).
L'opération, ouverte du 7 mai au 31 décembre, va faire l'objet d'une campagne digitale de 6 films web, d'une activation Fun Radio et d'animations en rayons.
Décryptage promotion de Philippe ingold

L'idée créative de l'opération est de s'appuyer sur le thème récurent de la marque, à savoir qu'il faut secouer, la bouteille (ou la canette), sinon la pulpe reste en bas....
L'idée de faire parler un génie qui propose de réaliser un vœu déjanté est plutôt bien trouvée, très originale et bien dans l'esprit de la marque
La chasse aux canettes risque donc d'être active cet été, même si apparemment, la découverte d'une canette à voeuuuh ne constitue pas un mode de participation privilégié par rapport au web et aux réseaux sociaux.


 
Un jeu Brossard parfaitement réalisé
Source : http://jeu-brossard.fr/
Une belle dotation, à savoir 5 séjours dans une maison de vacances avec ses proches, parfaitement illustrée (maison et famille).
Des modalités parfaitement claires et illustrées : l'obligation d'achat (avec une mention de la nécessité de conserver les preuves d'achat), le remplissage du formulaire et le mécanisme d'instant gagnant.
En dessous, également, l'illustration des 3 maisons offertes aux choix des gagnants (Bretagne, Sud-Ouest, Sud-Est)
Décryptage promotion de Philippe ingold

Le thème est tout d'abord particulièrement bien trouvé pour une marque familiale. Et curieusement plutôt original alors qu'il répond très bien aux attentes de la plupart des français qui apprécient de passer des vacances en famille et/ou avec des amis.
Mais nous avons surtout remarqué cette opération pour sa description parfaite, pédagogique et illustrée.
Tout permet de savoir comment participer, sans passer par une lecture fastidieuse du règlement.
Or, selon nos observations, beaucoup de concepteurs d'opérations font l'impasse sur un effort de communication en renvoyant sur le règlement, rédigé selon des critères juridiques, exprimés souvent de façon absconse.


 
ChupaChups, il faut comprendre
Source :  https://foreverchupa.fr/
Pour ses 30 ans, Chupa Chups développe une opération mystérieuse sur le thème de Parlez-vous Chupa Chups, avec deux phrases sibyllines  : "Chérie, on part ?" et "Attends, Chupa prête !
Après avoir cliqué sur Bienvenue, on accède à une nouvelle page sur laquelle sont annoncées deux opérations jeux....
- "Je souhaite personnaliser ma Chupa Chups géante, vous aurez peut-être la chance de la gagner et de partir en voyage à Barecelone"
- "J'ai trouvé une Chupa Chups gravée dans mon sachet. Rendez-vous sur Facebook ou Snapchat pour gagner peut-être l'un des 600 cadeaux collector"
Des liens sont alors dirigés vers le règlement ....
Le premier volet est un concours. Il s'agit d'inscrire le message que l'on souhaite voir gravé sur une grande sucette Chupa Chups® mega comprenant 10 sucettes de 12g. Un jury choisira les meilleures propositions pour gagner un voyage à Barcelone pour 4 personnes et 600 grandes sucettes personnalisées.
Le second volet est un tirage au sort avec obligation d'achat, conditionné par la découverte d'une Chupa Chups gravée. Les tirages au sort sont séquencés en 7 fois sur la période de jeu (30 mars au 30 novembre).
Décryptage promotion de Philippe ingold

Il y a beaucoup de choses dans cette opération mais une grande absence de clarté ! La marque a bien sûr voulu utiliser une approche teasing un peu mystérieuse mais pourquoi faut-il absolument lire les règlements pour comprendre les deux mécanismes ? Ne serait-il pas plus efficace de préciser et illustrer les dotations préalablement ?
Si le consommateur prend le temps de prendre connaissance des règlements, il n'en sera guère plus motivé .... Le gain d'une Chupa Chups géante ne fait pas vraiment rêver (1ère opération), le gain d'un objet collector (t-shirt, mug, sucette géante, pot métal dans la 2ème opération) non plus


 
La nouvelle problématique posée par la loi Travert
Source : prospectus Leclerc - mai 2018
Ici, Leclerc propose un lot de raviolis en "3 pour 2"., soit une réduction de 33,3 %. Pas de problème donc en regard du projet de loi Travert qui va limiter le montant des remises à 33 %.
Sauf que Leclerc annonce en plus une remise de 17 %, soit une remise totale de 45 % environ ....
Décryptage promotion de Philippe ingold

Le projet de loi ne parlait pas de cette combinaison d'une offre financée par la marque (le 3 pour 2) et une remise faite par le distributeur (17 % de remise). On pourrait avancer que le lot constitue une référence nouvelle, sans lien avec le prix unitaire et que, par conséquent, seule la remise supplémentaire de 17 % devrait être prise en compte. Ce serait peut-être défendable mais bien risqué !
Il est probable qu'un certain flou entourera la mise en place de cette règlementation et que les contrôles éventuels auront du mal à définir le prix de base habituel, d'où des dérives probables. En tout état de cause, l'annonce d'une remise sur un lot devra impérativement être évitée afin de ne pas mettre en valeur l'infraction ... Notons que ce mode de communication est déjà plutôt rare.
La solution à ce problème est de jouer sur la communication du lot ou du format spécial. tout d'abord éviter toute forme de quantification de l'avantage consommateur, que ce soit en valeur, quantités ou volume. Et pour éviter tout problème, concentrer les offres promotionnelles sur des formats spéciaux uniquement vendus en promotion ....


 
L'Oréal  coiffure et la Fashion Hair Night
Source : http://www.lorealprofessionnel.fr/nuit-de-la-coiffure

La nuit du 14 juin 2018 (ou plutôt la soirée), L'Oréal organise la Nuit de la coiffure avec la participation de 2 500 salons de coiffure.
Ceux-ci proposent de réaliser une coiffure gratuite en 20 minutes et, en outre, un diagnostic capillaire et visagiste sur mesure et des recommandations quant à l'utilisation des produits L'Oréal.
Il suffit de prendre RV à partir du 14 mai.

 

 

Décryptage promotion de Philippe ingold

Belle opération évènementielle avec à la clé un impact sur la fréquentation des salons, l'acquisition de nouveaux clients et le développement de prestations annexes. Pour L'Oréal, c'est aussi une façon de conforter son leadership sur le marché, de communiquer de façon originale et de s'assurer de la fidélité des salons participants.


 
Carrefour Market offre 50 % sur des ballons de foot
Source : prospectus Market - mai 2018

A l'approche de la coupe du monde de football, beaucoup d'acteurs cherchent à tirer partie de cet évènement incontournable.
Ici Carrefour Market fait une offre très simple et directe sur le cœur de l'évènement : le ballon : 50 % de remise immédiate sur un ballon labellisé FFF, soit 6,99 € au lieu de 13,99 €.
A une condition toutefois réaliser un minimum de 30 € d'achats dans le magasin, soit un panier très raisonnable mais qui évite des achats de clients opportunistes.
Cette offre est une exclusivité Carrefour, s'appuyant sur la partenariat récurrent de l'enseigne avec l'équipe de France.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Belle opération très attractive sur un objet culte et évènementiel, à un prix très accessible. Bien sûr, ce n'est pas le ballon officiel de la coupe du Monde mais le label EDF est déjà très distinctif.
A noter que la future loi Travert ne devrait pas s'appliquer sur une telle opération puisqu'il s'agit d'un article non alimentaire.
Mais le mécanisme spécifique, à savoir l'obligation de réaliser un minimum d'achat de 30 €, pourrait résoudre le problème posé par des offres fortes sur des produits alimentaires. La remise pourrait être calculée sur le total du panier, sous condition bien sûr d'une formulation pertinente.
On serait alors sur une approche comparable à celle de la bonne vieille "prime associée point de vente", très utilisée avant l'application de la nouvelle règlementation européenne qui l'avait rendue sans objet.


 
Pasquier offre des maillots de foot personnalisés
Source : http://www.pitch-briochepasquier.fr/
Pour l'achat de 6 paquets de Pitch, vous pouvez recevoir un maillot de foot personnalisé. Dans la limite de 10 000 maillots (valeur 9 €).
Cerise sur le gâteau, vous participez automatiquement à un tirage au sort avec à gagner une rencontre avec les joueurs de l'équipe de France (l'enfant et ses deux parents)
L'opération est proposée sur l'ensemble de l'année 2018.
Les maillots sont envoyés sous une délai de 6 à 8 semaines après validation de la commande.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Belle opération qui exploite parfaitement le thème du football à l'approche de la coupe du monde. La dotation est déjà très attractive, compte-tenu de son actualité, avec une valeur symbolique bien supérieure aux 9 € annoncés. Le tirage au sort complémentaire pour gagner une rencontre avec l'EDF est une belle cerise sur le gâteau qui ancre bien l'opération dans son actualité.
Un bémol, toutefois, compte tenu des dates de participation (6 mai au 15 juillet) et des délais de livraison (6 à 8 semaines); la plupart des maillots devraient arriver après le fin de la compétition ....
Les quantités demandées, 6 paquets, restent raisonnables sur une telle gamme de produits et devraient contribuer à l'augmentation du taux de nourriture et permettre une circulation dans la gamme.
Sur le plan de la communication, Pitch démontre une générosité et une proximité avec sa cible, ce qui constitue un facteur de fidélisation significatif.


 
Des BR Yoplait avec obligation d'achat
Source : https://www.yoplait.fr/decouvrez/
Pour l'achat d'un produit Yoplait, vous pouvez recevoir des BR à valoir sur des nouveautés de la marque, dans une limite de 6 BR de 0,50 €.
Comme pour toute opération électronique, vous devez compléter un formulaire avec le code barre du produit acheté et télécharger une copie du ticket de caisse. Et ensuite choisir les BR souhaités. Ceux-ci vous sont alors envoyés, après validation, sous 48 h, sous forme d'e-coupon à imprimer.
Décryptage promo de Philippe ingold

Ce type d'opération est assez rare. Et heureusement !
Ici, l'avantage économique est bien faible et peu motivant en regard de l'effort demandé au shopper.
Cette démarche aurait pu être acceptable avec des valeurs faciales plus élevées et sur l'ensemble de la gamme Yoplait.
La limiter à des nouveautés en réduit l'intérêt, alors que le "couponphile" dispose de multiples opportunités sur des sites spécialisés.

 
Christofle organise des ateliers dessins
Source : http://christoflecomeufr.activehosted.com/
A l'occasion de la fête des mères et de la fête des pères, le célèbre orfèvre propose d'accueillir vos enfants dans des ateliers de dessin.
Et surtout de faire graver leurs œuvres (sic) sur une sélection d'objets (prix sur demande ...)
Décryptage promotion de Philippe ingold

Ou comment Christofle renouvèle et enrichit l'idée du fameux collier de nouilles habituellement réalisé dans les écoles ! Mais en beaucoup plus chic ...
Mais l'exemple montré sur le visuel ne nous rend pas très optimiste sur la qualité du résultat.
Dommage, l'idée de personnalisation est plutôt bonne et dans l'air du temps. Mais peut-être est-ellle plus pertinente sur des produits plus courants ?
L'essence du luxe est en effet le beau et la durabilité, ce qui n'est guère compatible avec cette tradition de réalisation d'objets certes émouvants mais plutôt moches.


 
La Boulangère offre du temps pour soi
Source : LSA - avril 2018 - https://www.dutempspoursoi.laboulangere.com/
La marque développe une opération de longue durée (1er février au 31 décembre 2018) fondée sur le principe d'une prestation de services achetée, une offerte.
La boulangère s'appuie sur 4 prestataires : Skilleos (cours en ligne), Spas de France, La Gym suédoise, Azaé (prestation de ménage).
Pour bénéficier de l'offre, il suffit d'acheter un produit de la gamme La Boulangère, de saisir un code unique porté par le sticker du produit et sélectionner le partenaire. L'offre est limitée à six participations.
Décryptage promo de Philippe ingold

Le principe de ce type d'opération est aujourd'hui très répandu avec les offres d'agences spécialisées comme TLC Marketing, Flexisart ou PMC (prestataire pour cette opération).
Ce qui est assez nouveau ici est la volonté de la marque d'inscrire cette opération dans un temps long dans le cadre d'une stratégie orientée sur la femme et sur le thème de "rendons le monde meilleur". Un suite est d'ores et déjà annoncée.
Très bien mais il n'est pas sûr qu'un tel dispositif puisse se substituer aux opérations hard-selling classiques, comme l'espère la marque.


 
Intermarché verdit sa carte de fidélité
Source : https://www.intermarche.com/home/la-carte/les-avantages-du-programme.html
Intermarché annonce une nouvelle carte de fidélité. En fait, le seul élément nouveau semble être une  remise de 5 % sur 'les fruits, les légumes et les produits Bio de nos marques", remise passant à 10 % à partir de la quatrième visite dans le mois.
Le carte, elle-même, est reliftée avec un décor vert moins agressif.
Ensuite, comme le précise Intermarché, la carte offre toujours autant d'avantages, des "avantages carte" toutes les semaines, des offres personnalisées à télécharger (load to card) et des remises permanentes de 10 % sur les MDD auprès de  certaines communautés (bébés, familles nombreuses, animaux).
Décryptage promotion de Philippe ingold

Le volet bio de la carte n'est donc qu'une transposition de ce faisait déjà Intermarché auprès d'autres communautés, mais avec une remise de seulement 5 %, guère donc significative sur des produits chers. C'est très bien que l'enseigne fasse la promotion du Bio et l'intègre comme un élément stratégique de sa politique. Mais il faudrait en faire un peu plus pour démontrer qu'il s'agit d'une réelle priorité.....
Quant à parler d'une nouvelle carte, cela parait un peu démesuré.


 
Le girafe et la loi Travert
Source : prospectus Leclerc - mai 2018
Voici deux exploitations actuelle de la technique de produit en plus, un "girafe" stricto-sensu et un "plus-pack". Ces deux exemples ont la caractéristique de doubler les volumes vendu pour le même prix, ce qui reste assez rare. Avec une réduction de 50 %, ils devraient donc tomber sous le coup de la loi Travert qui impose une limitation d'une remise de 34 %
Décryptage promotion de Philippe ingold

Les opérations de produit en plus, avec de tels taux, sont assez rares. Il ne devait donc pas y avoir de problèmes sur la plupart des offres, avec des taux inférieurs ou égaux à 50 %, soit un équivalent de 33,3 % en remise.
Pour des taux supérieurs, comme ici, l'avantage consommateur ne devra plus être chiffré et donc ne pas se comparer à une référence habituelle.
Vont donc probablement se développer les formats spéciaux, familiaux, etc.


 
Ibis se met dans de beaux draps
Source : ADN - mai 2018 - http://www.ibis.com/business/privileges/dream-apparel/index.fr.shtml
La chaine hôtelière du groupe Accor a imaginé un dispositif original pour récompenser les abonnés de son programme business. L'idée est d'offrir aux membres qui séjournent au moins 10 nuits par an chez Ibis une chemise sur mesure, taillée dans les draps de ses hôtels.
Un tailleur professionnel prend les mesures du clients à son arrivée et remet la chemise faite à la main le lendemain matin.
L'opération a été déployée dans 10 hôtels dans des grandes villes européennes, du 4 mars au 5 avril.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Belle opération très originale. Tout son succès a du résider dans sa qualité d'exécution opérationnelle et dans la  qualité de la communication faite auprès de la cible.


Philippe Ingold

le décryptage de
Philippe Ingold

 
 
 
 
 
 
 

AGENCES
CONSEIL

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

PRESTATAIRES

 
 
 
 
 
 
 
Mando