HighCo teste le m-coupon chez Intermarché
Source : information directe

Le m-coupon a été testé dans quatre magasins Intermarché du 4 au 17 novembre..

Quel processus technique ?
- téléchargement d'un digital wallet (passbook ou passwallet)

- connexion avec un site dédié par QR code et choix des coupons au sein d’un chéquier digital

- possibilité de choisir d'autres coupons en linéaire (stop-rayon)

- passage en caisse, contrôle et grillage du coupon en temps réel
- traitement électronique du coupon et compensation.
L'opération fait l'objet d'un effort pédagogique sur le point de vente : Hôtesses et PLV (totem, affiches, stop-rayons sur les produits concernés).
Décryptage promotion de Philippe ingold

Le fonctionnement apparait simple pour le shopper. Encore faut-il que celui-ci soit expliqué de façon satisfaisante dans des conditions d'exploitation nationale. Le point clé aujourd'hui est l'acquisition préalable de Passbook ou PassWallet, dont la connaissance et la compréhension est loin d'être générale. Une fois cet obstacle franchi, plus rien ne s'oppose à une utilisation pérenne du système.
Restera alors à intégrer des fonctionnalités de géomarketing et d'exploitation des bases de données enseignes.


 
Lancement de Bonial aux Etats-Unis
Source : dossier de presse www.retale.com

5 ans après son lancement en Allemagne et 2 ans après son arrivée en France, Bonial s'attaque au marché américain avec un investissement de 33 M $.

Bonial scanne les prospectus de la distribution et est rémunéré par les enseignes au clic.

Sous le nom de retale.com, la version américaine a déjà intéressé 25 distributeurs américains dont Toys R Us.
Bonial est utilisé par 5,5 M de foyers en Allemagne et 2 M en France, avec 5 milliards de pages de catalogues vues, dont la moitié depuis les mobiles et les tablettes.

Décryptage promotion de Philippe ingold

Bonial s'inscrit dans la démarche, actuellement très commentée, du "web to store". Bien sûr, c'est le web mobile qui, grâce à son caractère nomade et sa proximité de l'acte de l'achat, représente le plus gros potentiel de développement.
La question clé se posant aujourd'hui est l'avenir des modèles enseignes par rapport aux modèles transversaux tels Bonial. Les grandes enseignes ont déjà beaucoup investi sur leurs sites et applis et préfèreraient bien sûr privilégier cette approche endogène. Mais le shopper peut être d'un avis différent et, un peu perdu dans sa collection d'applis, préfèrera sans doute utiliser un système transversal.


 
Mamie Nova fait son cinéma
Source : http://www.mamie-fait-son-cinema.com/home

Mamie Nova s'approprie le thème du cinéma avec une opération puissante articulée autour de deux mécanismes principaux, mais s'appuyant sur des codes jeu uniques présents sur les opercules

- la collection de places de cinéma :  8 codes = 1 place gratuite, 36 codes = 4 places gratuites (mais conditionnée par l'achat du, nombre de places équivalent)
- une loterie avec des voyages de star à gagner (1 par mois pendant 6 mois)

 

Décryptage promotion de Philippe ingold

L'opération est d'envergure avec un soin particulier apporté dans le choix des voyages de stars de cinéma. Elle est parfaitement cohérente dans les dotations liées au cinéma. Certes, les places sont "autopayées" mais elles sont proposées dans le cadre d'une mécanique originale. A noter que le jeu est "avec obligation d'achat",  et "cumulatif" puisque conditionné par la collecte de preuves d'achat, les codes jeu.
Avec cette opération et sans doute d'autres à suivre, Mamie Nova, marque un peu vieillissante, prend un coup de jeune en s'appropriant un univers ludique et hédonique et réémerge sur un marché encombré. Bien joué.


 
Samsung, à fond sur la promotion
Source : http://www.samsung.com/fr/promotions/

Sur le site Samsung, sont présentées actuellement 25 opérations promotionnelles différentes. Ce sont pour la majorité des offres de remboursement avec des valeurs faciales importantes, constituant de vrais leviers d'achat et/ou de préférence.
Mais on note aussi quelques opérations plutôt originales, visibles sur  promotion sur le web

- Les lucky days, avec possibilité de remboursement de 100 %
- une tablette Samsung Galaxy Tab 3 pour 10 € de plus pour l'achat d'un lave-linge Samsung Eco Bubble ,
- Essai gratuit  du
Galaxy Gear pour les possesseurs du  Galaxy Note 3, (3 000 premiers inscrits)

Et aussi  des albums à télécharger, des chèques cadeaux et une opération croisée avec Aubert ....
Décryptage promotion de Philippe ingold

Samsung est devenu la grand concurrent d'Apple, marque qui se targue de fixer ses prix et de ne recourir à aucun rabais, discount ou promotion. Samsung, qui était le plus souvent dans une position de challenger, n'a pas eu de ces préventions en utilisant assez systématiquement des mécanismes promotionnels financiers différés.
La promotion est certes adaptée à une position de challenger. Mais Samsung s'est maintenant souvent hissé à des positions de leader ou de co-leader et continue à exploiter ce type d'action commerciale, sans que son image en souffre visiblement.

C'est un bon exemple pour démontrer que la promotion n'est pas un simple déguisement de baisse de prix mais un outil ciblé de dynamisation commerciale, d'accélération de mise ne place des innovations et de proximité avec les consommateurs.


 
Géant complexifie son programme de fidélité
Source : flyer et mensuel Géant

La lecture du visuel ci-contre permet déjà de prendre la dimension de la complexité de la nouvelle version du programme de fidélité de l'enseigne.
- des S'Miles pour chaque visite (5 pour achats < 20€, 10 pour > 20€)
- des réductions en S'Miles sur des produits sélectionnés
- des promotions exclusives
- des offres personnalisées dans le relevé mensuel
- des coupons personnalisés
- des e-bons de réduction à télécharger sur la carte (web ou mobile)
- des réductions pour les jeunes parents.
Mais la complexité vient avant tout de deux caractéristiques. 
Tout d'abord la diversité des supports utilisés : prospectus, mensuel, web, mobile, relevés de compte, coupons et e-coupons.
Mais surtout l'utilisation du S'Miles, à l'origine point de fidélité permettant de choisir des cadeaux dans un catalogue, mais maintenant unité de compte dont la valeur financière est privilégiée.
Ainsi, dans le mensuel, les produits sélectionnés sont présentés comme porteurs de réductions "en S'Miles" ( - 15 % en S'Miles, 50 % en S'Miles sur le 2ème produit, etc.)

Une fois l'avantage, de nature financière, transformé en S'Miles, le shopper devra procéder à une nouvelle conversion en euros, sachant que l'enseigne incite de plus en plus à utiliser les S'Miles pour payer directement en caisse (400 S'Miles = 5 €) et beaucoup moins pour les transformer en cadeaux.
Décryptage promotion de Philippe ingold

En son temps, avant l'apparition de systèmes de cagnottage, le programme transversal S'Miles a été très innovant et a sans doute constitué un avantage concurrentiel pour le groupe Casino. Aujourd'hui face aux programmes concurrents en cagnotte, rustiques mais clairs, le programme S'Miles apparait confus et doit passer par des artifices pour valoriser les avantages offerts. La transformation totale en programme cagnotte se heurte probablement à des freins techniques et aussi psychologiques. Mais n'est-elle pas nécessaire pour que l'enseigne ne subisse pas un désavantage concurrentiel ?


 
Domino's et Ben&Jerry's font jouer sur Twiter
Source : newsletter emaketing
À l'occasion du match de football France-Ukraine, Domino's Pizza et Ben & Jerry's ont proposé en partenariat un jeu sur Twiter. #MenuDesChampions Les twittos ont été invités à répondre à une dizaine de questions avant et pendant la retransmission. Les 50 gagnants, tirés au sort parmi les bonnes réponses, recevront leur " menu des champions " pizza et glace à emporter.
Décryptage promotion de Philippe ingold

Certes l'opération a été d'une ampleur limitée, compte-tenu du nombre assez limité des followers des deux marques (2830 et 5 360). Mais son fonctionnement est plutôt intéressant. Il s'agit de créer une animation interactive sur un évènement très impliquant et donc susceptible de contribuer à la construction de la relation client. Et dans ce contexte, Twitter, très peu utilisé en promotion a une vraie légitimité.

Il est peut-être un peu dommage de désigner les gagnants par le moyen d'un tirage au sort, sachant que le nombre de questions et le caractère aléatoire des réponses suffirait à déterminer les gagnants.
La dotation, sans être réellement attractive, est bien adaptée à la cible et à l'univers de consommation.
Ce type de jeu est en tout cas un moyen intéressant pour à la fois développer la présence des marques sur twitter et exploiter l'interactivité de ce réseau social pour exploiter des événements majeurs au bénéfice des marques sachant saisir ces opportunités.


 
Unilever joue le développement durable en trade
Source : prospectus Géant Casino - 6 au 16 novembre 2013

Dans ce prospectus Géant, une page entière est consacrée à des produits Unilever, sélectionnés en fonction de leurs actions en faveur du développement durable. Aussi bien des produits alimentaires (Ben & Jerry's, Knorr, Lipton) que DPHB (Persil, Timotei, Sun).
Chaque produit fait l'objet d'un  commentaire sur son action de protection de la planète dans une cartouche bleue.
Bien sûr, la promotion n'est pas oubliée avec des NIP (3 pour 2 sur 5 produits et une RI de 50 % sur Timotei).

Pour fédérer l'ensemble un instant gagnant SMS, avec un lave-linge Ecobubble Samsung à gagner.

Décryptage promo de Philippe ingold

Le principe est positif. Au delà de l'intérêt citoyen de la démarche de développement durable, ce thème peut constituer un levier de vente intéressant.

Ainsi on ne peut qu'être déçu par la pauvreté de l'idée du jeu SMS. Un dispositif participatif aurait ainsi sans douté été plus moteur et créateur de relation ... Bien sûr, c'est le cas de la plupart des opérations trade. Dommage.


 
Shell invente la prime à valoir
Source : station-service Shell
Pour un plein, Shell vous remet un bon pour recevoir une voiture Lego, à valoir sur un prochain plein.
Décryptage promo de Philippe ingold

La prime, si elle est attractive, est une bonne alternative à une offre financière différée, bon d'achat ou de réduction, pour inciter au renouvèlement de visite. Ceci est bien sûr surtout vrai dans un univers à taux de nourriture faible.
C'est une mécanique promo qui pourrait inspirer d'autres réseaux.
Un frein toutefois : les clients habitués à la prime directe. Et aussi les personnels tentés de détourner cette technique en prime directe.


le décryptage de
Philippe Ingold

 
 
 
 
 
 
 
 

AGENCES
CONSEIL

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

PRESTATAIRES